Bannière


 
Studiotech
CIS-Tv : Remise du car de reportage.

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Condedjenekaba

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

Nouvelledeguinee

pednespoir.com

28 visiteurs connectés

23 Avril 2014 - 10h12


 RECHERCHER 
 Précédent
Suivant 

Epidémie de Choléra: L'UNICEF tire la sonnette d'alarme en Guinée

2012/7/29

Aujourd'hui en Guinée CONAKRY/L'Organisation des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) en collaboration avec la Division prévention et lutte contre l'épidémie de choléra a publié ce vendredi un rapport dont Xinhua a obtenu copie sur l'évolution de cette épidémie qui du 2 février au 23 juillet 2012, s'est propagée dans cinq préfectures avec 851 cas enregistrés pour 44 décès avec une létalité de 5, 17%.

Le rapport précise que l'augmentation du nombre de cas au niveau national est influencée par les chiffres de Conakry. Cette localité connaît une recrudescence des cas durant ce mois de Juillet.

Ainsi du 3 mars au 23 juillet 2012, Conakry a enregistré 314 cas de choléra et 4 décès. Les autres préfectures touchées sont Forécariah où du 2 février au 23 juillet 2012, il a été enregistré 303 cas de choléra et 24 décès repartis entre 46 localités.

Puis Boffa où du 19 février au 23 juillet 2012, les autorités sanitaires ont enregistrés 157 cas de choléra et 6 décès dans 5 localités de la préfecture de Boffa. A Boké, autre localité touchée les chiffres enregistrés du 22 avril au 23 juillet 2012, sont de 33 cas de choléra et 3 décès. Ce, dans trois localités, souligne le rapport. Les trois premières régions citées sont situées en Basse Guinée.

Du côté de la Moyenne Guinée, l'épidémie de choléra a touché la ville de Mamou où du 12 au 23 juillet 2012, il a été enregistré 35 cas et 7 décès dans la sous préfecture de Tégréya et Niagara.

Dubréka, autre localité de la Basse Guinée située à 50 kilomètres de la capitale, 3 cas de choléra sont survenus sur l'île de ARANBANTI dans la sous préfecture de Khorira du 2 au 19 juillet 2012.

Les mesures complémentaires suivantes ont été prises à savoir " renforcer la sensibilisation de la population sur les mesures d'hygiène individuelles et collectives à travers des radios communautaires privées et publiques et surtout les leaders religieux et par Téléphone (SMS)", puis "augmenter la couverture de Conakry en Centre de traitement du choléra (CTC) au moins un CTC par commune", Et enfin "continuer le plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour un meilleur assainissement de la ville de Conakry."

Notre source précise que Conakry dispose de 2 centres de traitement contre le choléra. Il s'agit du CTC de Donka et celui de Koloma, dans la banlieue de la capitale.

Xinhua

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Nomination des hauts cadres
Détribaliser et éviter les opportunistes
Ebola en Guinée
Les condoléances du PEDN
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
La Cour P. Internationale
Sékouba KONATE à la Haye : Arrêt sur images
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Nomination des hauts cadres   ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients