DIRCAB Présidence de la République
Une compétence appréciée et félicitée par le Washington post

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

24 visiteurs connectés

17 Août 2017 - 10h30
 RECHERCHER 
 Précédent
Suivant 

Mamady Youlâ - "Lorsque nous avons pris fonction, le niveau des arriérés de nos dettes était supérieur à 1000 Milliards GNF. En fin 2016, nous avons ramené ce niveau à 400 Milliards GNF"

2017/6/7

Aujourd'hui en Guinée Conakry, le 6 Juin 2017 – Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Mamady Youla était l'invité de la télévision nationale ce lundi. Au cours de cet exercice qu'il veut désormais régulier (le deuxième en moins d'un an), il a été question de gouvernance économique et financière et de progrès social notamment. C'était également l'occasion pour le Chef du Gouvernement d'aborder d'autres sujets d'actualité avec un zoom sur le bilan 2016 et les perspectives 2017 de l'équipe gouvernementale.

Ainsi, en guise d’introduction à cette première thématique, Mamady Youla a tout d’abord rappelé la présentation de la politique générale du Gouvernement à l’Assemblée Nationale en Mai 2016 dans laquelle il a décliné les grandes lignes des actions que son Gouvernement compte mener. Tout en mettant un point particulier sur la gouvernance actuelle, il dira en substance : « le gouvernement que nous dirigeons aujourd’hui est un Gouvernement qui est attelé à la tâche, et qui essaie de résoudre les problèmes des Guinéens », fin de citation.

Parlant de l’Efficacité de l’Etat sur le plan économique, Monsieur le Premier Ministre a tenu à souligner que le Chef de l’Etat Alpha Condé, en lui confiant cette mission, a réitéré sa volonté de mettre en place une équipe qui s’attaque aux problèmes et aux défis économiques de la Guinée. C’est justement dans cette optique, que Mamady Youla mettra en lumière les prouesses de son Gouvernement qui a réussi a inversé la tendance d’une croissance qui était à 0% en 2015. « Depuis les premiers résultats en 2016, nous avons réalisé un tôt de croissance de 6,6%, nous avons renoué avec nos partenaires techniques et financiers à travers le programme qui était en cours et nous avons achevé ce programme. Pour la première fois dans l’histoire de la Guinée, un programme soutenu par le FMI, et l’ensemble des bailleurs de fonds a été complété » dit-il. Ce mérite rappellera-t-il, n’est pas seulement à ce gouvernement, car c’est un programme qui datait de 2012. Il a été lancé à l’issue de l’atteinte du point d’achèvement du PPTE, suivi du programme de facilitée Elargie de Crédit. Une réalisation à saluer.

S’agissant de la dette intérieure, le Premier Ministre a déclaré : « lorsque nous avons pris fonction le niveau des arriérés était supérieur à 1000 Milliards de francs guinéens. En fin 2016, nous avons ramené ce niveau à 400 Milliards, et nous n’avons pas accumulé de dettes extérieures ».

En parlant de corruption Mamady Youla a annoncé que le gouvernement a effectivement travaillé d’arrache-pied au cours des dernières semaines pour pouvoir soumettre à l'assemblée un projet de loi anti-corruption. Ce projet a été examiné au dernier Conseil interministériel et a été présenté au Conseil des Ministres, dans l'espoir qu'il sera soumis et adopté très prochainement.

En ce qui concerne la manière dont est menée la politique du gouvernement, Mamady Youla a rappelé que l’ambition du Chef de l’Etat en mettant cette équipe en place, était de sortir des codes classiques de notre administration. « Ce gouvernement comporte un grand nombre de Ministres qui ont un parcours élogieux, avec une expérience internationale. Ils ont travaillé dans le secteur privé, et des entités internationales. Cette expérience-là, le Chef de l’Etat a souhaité la mettre au service de la Guinée » dit le Premier Ministre.

Abordant la question de desserte en électricité, le Premier Ministre a évoqué toute l’importance que le Président de la République accorde à cette question. Il expliquera par la suite, que la demande d’électricité entre 2015 et 2016, est passée de l’ordre de 170 à 350 Mégawatts. Tout en soutenant qu’un gros effort a été effectivement fait dans la production d’électricité. « Le Chef de l’Etat en arrivant aux affaires a fait de la question de l’électricité une de ses priorités. Il a engagé des initiatives aussi bien en Guinée qu’à l’international pour marquer clairement son intérêt et ses priorités dans le secteur de l’électricité » ajoute-t-il.

Rappelant plus loin que lorsque le Chef de l’Etat arrivait au pouvoir, la capacité installée dans l’hydroélectricité était à peine de l’ordre de 100MWA et dans la thermique également 100MWA. « Aujourd’hui nous avons une capacité installée dans l’hydroélectricité de 350MWA et dans la thermique de 180MWA ». Des réalisations faites en très peu de temps avec un investissement de plus d’un milliard de dollars. Ce qui n’a jamais été fait depuis des décennies pour améliorer la capacité d’Energie, renchérit-il.
Il rappellera par ailleurs la problématique de la pose des compteurs prépayés dans les quartiers et le non payement des factures d’électricité par les populations, toute chose qui freine le développement de ce secteur.
Toujours par rapport à la question de l’électricité poursuit le Premier Ministre, le Chef de l’état a mis en place un comité composé de cadres de haut niveau, pour gérer et établir un dialogue avec EDG et la banque mondiale qui appuie ce processus.

Parlant toujours des secteurs de croissance, le Premier Ministre a tenu à expliquer le décret du Chef de l’Etat qui fait de Boké la Zone économique spéciale. Selon Mamady Youla, le Gouvernement a estimé que lorsqu’un pays a des investissements de cette envergure en cours et qui se chiffrent à quelques milliards, il faut prendre des dispositions pour éviter la spéculation, les développements anarchiques et aussi mettre en place un ensemble de mesures qui permettront un développement harmonieux dans cette région.

« La guinée a une politique de coopération sur le plan économique en général et minier en particulier qui est ouverte à tous les partenaires. Selon le Premier Ministre, l'objectif du gouvernement aujourd’hui, est de travailler avec toutes les parties prenantes pour s’assurer que les meilleures pratiques sont mises en œuvre en ce qui concerne l’exploitation des ressources dans la région de Boké ».

C'est pourquoi dit-il, le Gouvernement veillera à ce que les compagnies qui interviennent dans la région respectent leurs engagements au titre des conventions signées mais aussi, que tout ce qui se fait concernant les politiques communautaires, l’un des points clés du nouveau code minier, soit respecté.

Reconnaissant qu’il y a encore des défis à relever malgré des avancées dans différents secteurs, Mamady Youla dira que son Gouvernement a besoin de faire en sorte que les politiques qui sont menées dans le secteur minier, arrivent progressivement à faire le lien entre le développement minier et les bénéfices pour les populations Guinéennes. Selon lui, les recettes en devises de notre pays proviennent à plus de 80 pour cent du secteur minier.

Parlant du projet Simandou, il dira que le Ministre des mines est en ce moment même en Chine pour poursuivre les négociations du projet. Le Chef de l’Etat a aussi pour sa part reçu une délégation de haut niveau de la chine. Et au cours de cette mission, Alpha Condé a rappelé les exigences de la guinée concernant le projet simandou.

Au titre des initiatives dans ce secteur, Mamady Youla, notera le bienfondé de la politique Nationale du contenu local qui a été adoptée récemment par le Gouvernement. Sa mise en œuvre, devrait permettre non seulement aux ressortissants de la région de bénéficier des investissements dans leur région, mais aussi les entreprises locales.

Sachant que le secteur minier n'est pas le seul atout pour l’émergence de la Guinée, Mamady Youla rappellera notamment que le Chef de l’Etat a lancé un certain nombre d’initiative présidentielle concernant l'agriculture. « L’année dernière en particulier, le Chef de l’Etat a lancé l'initiative sur l’anacarde visant à planter près de 200.000 hectares à travers des politiques d’incitation notamment sur les semences et l’encadrement au niveau des engrais et certains produits. Cette année aussi le Président a continué sur sa lancée, il a, en effet, mis en œuvre un programme accéléré de sécurité alimentaire, nutritionnelle et de développement agricole durable qui est un programme à long terme. Il s’inscrit dans le cadre du Programme National de Développement Economique et Social PNDES qui est un programme à moyen terme à l’horizon 2020 » dira le Premier Ministre. Au-delà de ce programme il y a des initiatives sur le café, le cacao, le palmier à huile visant à créer plusieurs milliers d’hectares.

Mamady Youla rassure plus loin que le travail est effectivement en cours sur le terrain. Donnant quelques chiffres précis de l’initiative présidentielle, il dira que cette année le gouvernement pour la première fois passe d’une moyenne de l’ordre de 20.000 tonnes d’engrais pour accompagner les producteurs à plus de 100.000 tonnes. Ceci à travers La coopération bilatérale avec le Royaume du Maroc.

En guise de perspective dans les secteurs de croissance, le Premier Ministre dira que pour 2017 les perspectives restent les mêmes. Maintenir le déficit budgétaire autour du même ordre, l’inflation en dessous de 10%. Pour celle, l’équipe Youla, compte inscrire l’ensemble de l’Action économique dans le cadre du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES). Ce plan national préparé tout au long de l’année 2016 et finalisé en 2017, va mettre dans un cadre cohérent l’ensemble des initiatives et actions du Gouvernement dans le cadre de la politique Economique et Sociale. Le PNDES se fixe un objectif d’investissement en capital de l’ordre de 122.000 milliard de GNF.

La Cellule de Communication du Gouvernement








 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Kerfalla CAMARA Kpc
Pourquoi les ennemis de KPC vont-ils lamentablement échouer
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Kerfalla CAMARA Kpc  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients