Départ à la Maison Blanche
Stephen , l’éminence grise de Trump, quitte la Maison Blanche

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

20 visiteurs connectés

20 Septembre 2017 - 10h05
 RECHERCHER 
 Précédent
Suivant 

Economie Politique : Le Patriotisme économique à la réconciliation nationale

2017/8/29

Aujourd'hui en Guinée Le patriotisme économique est mis au service du changement derrière un projet et un homme, pour réconcilier les guinéens. C’est ce travail que le professeur Alpha Condé entraine de faire ; comme le disait El hadja Boubacar Biro Diallo, « Alpha bâtisseur ». « Si des Africains et notamment des Guinéens, méritent le titre de Patriotes avec un P majuscule, le professeur Sow Alpha Ibrahima doit être classé au premier rang de ces défenseurs inconditionnels des droits de l’Homme partout où ils sont bafoués. » Comment voyons-nous la Guinée d’aujourd’hui ?

A l’accession du pays à l’indépendance, en 1958, la Guinée bénéficiait d’une agriculture relativement prospère, le pays était autosuffisant en cultures vivrières et enregistrait des exportations de rentes substantielles, ayant quasiment disparu en 1984. Les difficultés à développer des relations pacifiques avec les partenaires occidentaux ont alors conduit le pays vers de nouveaux horizons. Une gestion économique centralisée a été mise en œuvre avec plusieurs plans de développement successifs, en vue d’améliorer le niveau de vie, de promouvoir le monde rural et de favoriser l’accès aux produits alimentaires, entre autres. Ces objectifs n’ont jamais été atteints à cause du manque de financement et de certains manquements dans la gestion.

Dès 1960, une société nouvelle s’était formée, basée sur une centralisation administrative et politique très poussée, une forte présence de l’Etat, et un secteur privé timide, voire marginalisé. Puis, à la fin de la première République, le 3 avril 1984, la situation économique était désastreuse et les entreprises publiques défaillantes. Le revenu moyen d’un Guinéen était de 250 dollars par an, l’un des plus faibles du monde. La banque centrale, manquant de devises, avait accumulé d’importants arriérés de dette extérieure.

L’infrastructure routière a été pratiquement détruite et les équipements sont devenus obsolètes. De leur côté les usines ne tournaient qu’à 20% de leur capacité. A cause du manque de devises, les populations vivaient dans une pénurie permanente.

Quant au domaine manufacturier, encore embryonnaire, il ne contribuait qu’à hauteur de 3% du PNB et l’économie dépendait des exportations de bauxite et de ses dérivés.

La dette extérieure représentait 80% du PNB, tandis que le service annuel de la dette correspondait à 40% des recettes d’exportation, avec une progression des importations des denrées alimentaires.

Les déséquilibres persistants à l’intérieur du système ont renforcé les pesanteurs : les secteurs miniers, s’ils représentaient 95% des exportations, employaient moins de 8% de la population et ne participaient qu’à hauteur de 22% à la formation du PIB tandis que l’agriculture occupait 75% des activités.

D’autre part, les tentatives de collectivisation, l’étatisation de l’économie, l’imposition de normes aux paysans, la fixation des prix et la surévaluation de la monnaie n’inclinaient guère à la stimulation de la production économique.

En septembre 2012, les créanciers de l’Etat de Guinée s’accordent sur l’effacement de la dette du pays de près de 2,5 milliards de francs guinéens. La Banque mondiale et le Fonds Monétaire International décident, en effet, d’alléger la dette multilatérale guinéenne d’un montant équivalent à 2,1 milliards USD.

En octobre de la même année, le Club de Paris accorde une annulation quasi-totale de la dette à la République de Guinée dans le cadre de l’initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés. Il efface 356,3 millions de la dette extérieure, soit une annulation de 99,2% de sa dette bilatérale – passée de 661,2 millions de dollars à 5,3 millions US.

En termes des données macroéconomiques, on a enregistré une croissance de 1,9% et une inflation qui avoisinait les 22% et 13% de déficit budgétaire, la mise en œuvre continue en 2011 avec des mesures portant sur la stabilisation du cadre macroéconomique, la restauration de l’autorité de l’Etat avec une gestion plus efficace des finances publiques par la restauration de la discipline budgétaire en éradiquant les dérapages économiques enregistrés courant 2009 et 2010 causés par la planche à billet et une stabilisation relative de la monnaie au plan national.

Des performances ont été notées fin 2011. Le gouvernement a enregistré une chute du déficit budgétaire hors dons de 13% du PIB en 2010 passée à 2,2% à fin 2011. La mobilisation est passée de 15% à 16,62% de PIB en 2011. A la fin de la même année 2011, le total des recettes budgétaires a atteint 18,8% du PIB (avec une pression fiscale de 14,4% contre 13,7% en 2010).

Le gouvernement a passé en revue les textes organiques de la Direction Générale des Douanes et de la Direction Nationale des Impôts. Pour fiabiliser ces mesures de précaution, l’Etat a mis en place un système de contrôle fiscal pour renforcer la direction nationale des impôts et installer un scanneur douanier au port en 2012.

Cela a permis la restauration de la gestion des finances publiques-Journal le Nimba, N°31 du 16 février 2012(note du Ministère des Finances sur l’économie guinéenne).

Dans le contexte actuel, les prévisions de croissance de 2016 ont été revues à la hausse à 5,2% au lieu de 3,8% précédemment. L’inflation a augmenté à 8,4% à fin juillet 2016, du fait de la hausse des prix des biens importés. Ce qui pose le problème des recettes fiscales en Guinée.
Les recettes fiscales sont peu élevées, alors que depuis plusieurs années les recettes du secteur minier principal pourvoyeur de recettes publiques, dominé par la production de bauxite sont en constante diminution, suite à la baisse des prix sur le marché international.

La Guinée offre dans son ensemble un contraste saisissant. C’est à la fois un pays très riche en ressources naturelles et très pauvre en termes de croissance de revenus et d’indicateurs sociaux. La pauvreté est inégalement répartie entre les régions. Le pays dispose de grandes potentialités économiques apparaissant dans les quatre principales régions naturelles : un sol riche en Basse - Guinée avec une pluviométrie abondante, de vastes plaines fluviales en Haute-Guinée, un climat tempéré et traditionnellement favorable à l’élevage au Fouta Djallon et une zone abritant la forêt tropicale.

Le sous-sol est doté d’immenses réserves de minerais dont un tiers des réserves mondiales de bauxite, plus de 2 milliards de tonnes de minerais de fer à haute teneur en or et en diamant, sans compter les réserves non exploitées d’uranium, de manganèse et de pétrole. D’autre part, tous les cours d’eau d’Afrique de l’Ouest, du Niger au fleuve Sénégal, prennent leur source en Guinée, d’où l’appellation de « Château d’eau de l’Afrique de l’Ouest ». Les chutes d’eau répertoriées constituent le plus grand potentiel de barrages hydroélectriques de la sous-région.

Les problèmes à résoudre pour redresser la Guinée se limitent à deux facteurs intimement liés : le Patriotisme économique et la Réconciliation nationale.
Dr Thierno Aliou BAHBALDE


 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Alpha à Ouaga
Le Prési en exercice de l'UA sur les lieux de l'attaque
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Alpha à Ouaga  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients