Bannière


 
Forum Maroc-Guinée
Discours intégral de Mohamed DIARE

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

29 visiteurs connectés

25 Octobre 2014 - 1h33


 RECHERCHER 
 Précédent
Suivant 

le MPD n’est pas affilié au parti au pouvoir dixit Paul Moussa Diawara

2012/5/12

Aujourd'hui en Guinée CONAKRY/C’est devant un parterre de journalistes (55 médias) que le Président du Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD), Paul Moussa Diawara a animé une conférence de Presse ce Vendredi 11 Mai. C’était à la Maison de la Presse de Coléah. Objectif : présenter le parti MPD à l’opinion publique.Voici un compte rendu de Guinée24:

Entouré de certains membres du bureau politique et des secrétaires fédéraux du MPD de Km 36, de Lanbanyi, de Kissidougou..., le journaliste devenu leader politique dira que son parti le MPD est créé depuis 2009.

"En arrivant sur la scène politique de notre pays, nous avons estimé que c’est un droit citoyen consacré par la constitution de la Guinée. Désormais nous entendons participer à tous les débats qui engagent la vie de la nation, mais aussi pour améliorer le niveau de débat", a dit le Président du MPD.

Pour le Président du MPD, Paul Moussa Diawara : "La nécessité de créer le MPD résulte du constat amer de l’exclusion des jeunes du débat démocratique où, ils sont considérés comme un instrument et non comme un élément de l’espace politique national. Nous ne réussirons à inverser la tendance actuelle qui fait de nous des porteurs de mallettes, des chômeurs qu’en comptant sur nous-mêmes, en nous lançant dans l’arène politique comme l’ont fait à leur temps pour la libération du pays du joug colonial français nos prédécesseurs Feus Sékou Touré, Saïfoulaye Diallo, Diallo Telly, Hadja Mafory Bangoura".

Le Président du MPD ne manque pas d’argument. Il estime que "la situation déplorable dans laquelle la jeunesse se trouve aujourd’hui n’est pas une fatalité, et ne peut se résoudre à notre grande satisfaction qu’en nous engageant dans la politique".

A propos, le leader du MPD lance un appel pressant à la jeunesse en ces termes : "Le combat politique c’est le rapport de force. Or, il se trouve que la jeunesse est la majorité de la population guinéenne. Un atout qui devrait nous permettre d’être les acteurs de la vie politique nationale. On ne nous donnera rien sur un plateau d’or. On doit arracher nos droits confisqués par l’autre génération qui nous considère tout simplement comme des instruments de conquête et de conservation du pouvoir d’où, notre marginalisation, à travers notre la prise en main de notre destin".

Contre ceux qui prônent l’inexpérience de la jeunesse expliquant leur exclusion des responsabilités politiques et administratives, le célèbre journaliste reconverti en politique déclare sans ambages : "Je préfère un jeune compétent, intègre et sans expérience à un vieux prédateur, sans foi ni loi, un bandit au col blanc, un criminel économique bardé d’expériences. Cet argument fallacieux ne repose sur rien, n’est motivé que par la volonté manifeste d’exclure les jeunes de la gestion du pays, d’autant plus que c’est en forgeant qu’on devient forgeron".

"Toute politique qui ne prend pas en compte la jeunesse avenir de toute nation, est démagogique, stérile et vouée à l’échec", fustige le jeune leader du MPD.

Accusé de rouler pour le RPG-Arc-en-ciel au pouvoir à Conakry, le Président du MPD, PMD déclare : "Je m’inscris en faux contre cette allégation mensongère. Le MPD que j’ai le privilège et l’honneur de présider n’est pas l’appendice du pouvoir, encore moins la roue arrière du RPG-Arc-en-ciel ou d’un quelconque autre parti de l’espace politique national. Je conteste avec fermeté, sincérité que le MPD n’est pas affilié au parti au pouvoir, ni à un autre parti guinéen. Ma proximité avec le Pr. Alpha Condé dans le cadre des présidentielles dernières où, j’ai contribué comme beaucoup d’autres d’ailleurs à la victoire du RPG ne doit pas être perçue comme une alliance politique entre nous. C'est de la calomnie. De la diffamation".

Sur le sujet de la CENI notamment du fichier électoral notamment du fichier électoral, si le Président du MPD s’oppose au recensement, il estime que "la révision du fichier électoral est nécessaire car, elle permet d’actualiser le fichier, d’autant plus qu’il y a des gens qui sont morts, d’autres ont atteint l’âge de voter cette année, sans oublier qu’il y a des citoyens ou travailleurs qui ont changé de ville, de quartier…"

Intervenant à son tour au sujet de l’association apolitique Dompilo qui soutient le RPG-Arc-en-ciel, le Secrétaire fédéral du MPD de Kissidougou, Fara Etienne Kouroumah déclare : "Le mouvement Dompilo est le regroupement de certains cadres kissis dont l’objectif en soutenant le RPG-Arc-en-ciel est la recherche d’un strapontin, d’une promotion. Se fier à ce que la télévision nationale montre comme adhésion des populations kissi serait une grosse erreur politique. Dans nos sous-préfectures, communes rurales, districts qui concentrent l’essentiel de la population, il n’y pas match entre un autre parti politique aussi bien de la mouvance que de l’opposition avec le MPD".

"Les consignes données sont claires : manger l’argent de quiconque vous en apporte car, c’est l’argent volé à l’Etat. Mais, le jour du scrutin voter utile, voter pour notre parti le MPD", a-t-il expliqué.

S’agissant des législatives prochaines, PMD affirme : "Le MPD participera aux élections législatives et communautaires prochaines. A part la liste nationale, nous entendons présenter dans nos fiefs de Kissidougou et de Gueckedou des candidats à l’uninominal car, pour nous, en plus d’un devoir de fils du terroir, la députation permet d’évaluer l’ancrage politique, l’assise populaire de tout parti politique. Nous sommes ouverts aux alliances avec n’importe quelle formation politique du pays, mais pour nous nos bastions de Kissidougou et de Gueckedou ne sont pas négociables".

"En descendant dans l’arène politique le MPD souhaite être le lieu de rassemblement politique de la jeunesse guinéenne, et ce, au-delà des considérations ethniques, régionales, religieuses…, le parti qui porte la voix de la jeunesse guinéenne et revendique leur participation au combat politique et à la gestion effective de notre Guinée commune", conclut le conférencier, Paul Moussa Diawara.

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Banque mondiale-FMI
Ebola s’invite naturellement aux débats
Soumah Alsény
Alsény SOUMAH: L’Ambassadeur de l’art culinaire guinéen aux USA
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Page noire : Naby Youla
Le dernier des ‘’Mohicans’’ guinéens tire sa révérence !
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Banque mondiale-FMI  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients