Bannière


 
L’Office Guinéen des Chargeurs
SOS pour éviter le gouffre

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

43 visiteurs connectés

28 Janvier 2015 - 20h11


 RECHERCHER 

Sékou Souapé : « Je n'ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »

2015/1/28

Aujourd'hui en Guinée Monsieur Sékou Souapé Kourouma est ancien secrétaire général du Bureau national de la Jeunesse du RPG et donc ancien membre de droit du Bureau politique national. Il revient aujourd'hui dans l'actualité sur des radios privées avec des mots peu tendres à l'endroit du Président Condé. Nous vous proposons, pour devoir de mémoire, l'interview qu'il avait accordée au journaliste Bébel au cours de l'entre deux tours de la dernière élection présidentielle de 2010.

Bonsoir monsieur Sékou Souapé Kourouma et merci de nous recevoir. Nous avons lu sur un site internet, Guinea-Forum, que vous êtes à Ouagadougou dans la capitale burkinabé où vous y auriez accordé une interview à cet organe en ligne. Déjà de retour de Ouagadougou monsieur Kourouma ?

Sékou Souapé Kourouma : J'ai quitté pour la dernière fois le Burkina Faso le 22 septembre 2009. A moins d'avoir le don d'ubiquité, je ne vois pas comment je peux être à plusieurs endroits à la fois, à Conakry et en même temps à Ouagadougou.

Vous niez donc avoir accordé cette interview à Guinea-Forum ?

Je ne nie pas, parce que ça n'a jamais existé. Je dis que je n'ai jamais rencontré un journaliste de ce site encore moins lui accorder une interview. Depuis que je suis rentré en 2009, le seul organe de presse avec lequel j'ai discuté, c'est ''Le Baobab'' et j'ai un exemplaire avec moi, loin du contenu de ce site. Avec vous, ça sera la deuxième fois que je rencontre des journalistes depuis que je suis rentré.

Avez-vous fait partie d'un front armé dirigé par le professeur Alpha Condé ?

J'ai connu Alpha Condé dans les années 80. A part Alpha lui-même, le docteur Sow et Nanténin Konaté, tous les membres du bureau politique actuel du RPG m'ont trouvé dans ce parti. Si je dois parler d'Alpha Condé, ce sera clair et précis, sans incohérences. Ce que ce site a fait, c'est tout simplement de la machination, un lamentable montage grossier qui n'honore ni les commanditaires ni les exécutants. Il y a des degrés dans la contradiction politique qu'il ne faut pas dépasser.

Guinea-Forum en me prêtant des propos que je n'ai jamais tenus, dit que j'aurai demandé à Alpha ce qu'il fallait faire de Sama Panival Bangoura après son arrestation le 11 septembre 2000 et il m'a dit qu'il fallait le tuer pour que cela serve d'exemple. C'est lamentable, bas et incohérent. Le 11 septembre 2000 en question, Alpha Condé était en prison.

Par quels moyens il aurait pu disposer d'un téléphone satellitaire pour communiquer avec moi depuis ces lieux d'incarcération ? Vous voyez, c'est incohérent. A cette date précisément, si je ne m'abuse, je devais être soit à Abidjan soit à Ouagadougou et non dans des régions guinéennes, à Kindia, en Forêt ou dans la savane ailleurs. C'est une confusion que les gens veulent créer pour je ne sais quel dessein. J'ai été dans la structure clandestine politique du RPG avant l'instauration du multipartisme mais pas avec Alpha dans un front armé, pour répondre à votre question.

Guinea-Forum affirme cependant que vous êtes allés au Libéria avec Alpha Condé et c'est à partir d'une villa de Monrovia que ce dernier vous a ordonné d'attaquer Macenta…

Ridicule. Moi j'ai été au Libéria, je ne le nie pas, je l'assume. Mais je n'ai jamais rencontré Alpha Condé au Libéria encore moins y aller avec lui. Je connais des gens au Libéria, en Sierra Leone, en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso, au Ghana etc., mais ce sont des amis personnels, pas des relations d'Alpha Condé. Par exemple, c'est moi qui ai présenté à Alpha l'équipe de Baï Koroma qui dirige actuellement la Sierra Leone.

C'est moi qui ai introduit cette équipe auprès d'Alpha Condé parce que parmi eux j'ai un ami qui a été ministre et qui a vécu avec moi. J'étais avec cet ami au Libéria, en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso et au Ghana. Quand les élections s'approchaient en Sierra Leone, j'ai dit à Alpha Condé de les aider et il l'a fait financièrement.

Il les a aidés également financièrement à travers un ami commun, un colonel à la retraite, Perez qui est israélien. C'est pour cela que cette équipe a gagné les élections. Je ne nie pas ce que j'ai fait personnellement, mais pas avec Alpha Condé qui ne m'a jamais présenté une autorité militaire ou politique quelconque. J'ai fait mon passeport à Conakry en 1995 ou 1996 et je suis sorti en juillet 1997 pour la dernière fois avec ce passeport.

J'étais un des responsables du RPG au niveau de la Forêt en 1993 et à ce titre, j'ai été arrêté et condamné à 2 ans fermes de prison. Après avoir purgé cette peine, je suis sorti de prison quasiment un mois avant les événements militaires des 2 et 3 février 1996. On nous alors accusé d'être de mèche avec les mutins, il y a eu tellement de problèmes que j'ai décidé de quitter la Guinée.

Avez-vous fait partie d'une branche armée quelconque, qu'elle soit liée ou non à Alpha Condé ?

Les photos publiées par Guinea-Forum, sont des photos prises en Côte d'Ivoire. J'y suis avec le colonel Morin qui a été responsable de ''la licorne'' à Daloa, donc responsable militaire de la force d'interposition au niveau de l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Celui qui est sur l'autre photo, c'est Coulibaly son surnom c'est Ben Laden, c'est le commandant de la zone d'Odienné.

Si vous allez là-bas, vous lui présentez cette photo et qu'il dise que ce n'est pas lui, prenez alors tout ce que je vous dis comme faux. J'espère que cela répond à votre question.

Que comptez-vous faire aujourd'hui contre ce site ?

J'ai un conseiller juridique, un avocat, je vais en débattre avec lui et il me dira la conduite à tenir. Je vous remercie.

C'est nous qui vous remercions.

Propos recueillis à Conakry par Thiernodjo Diallo (Bébel)

 
Désobéissance civile: Jean Marc Télliano ne regrette pas ses propos

2015/1/27

Aujourd'hui en Guinée Dans un entretien passé à la radio Djigui fm le président du RDIG Jean Marc Téliano réitère son appel à la désobéissance civile : "Je ne regrette pas mes propos. S' il ya lieu de les reprendre je dirai la même chose,  ce sera d'ailleurs lors de notre prochain meeting. Désobéissance civile , l'assaut final , c'est la loi qui me confère ce droit.

 Dans les textes, la désobéissance civile ne veut pas dire insurrection , c'est demandé au peuple d'ouvrir les oreilles pour voir la réalité en face pour qu'il ait l'alternance en 2015 et chasser Alpha Condé du pouvoir par tous les moyens légaux.

Un Président qui a prêté serment et qui balaie d'un revers de  main la constitution. Il est au centre des faux problèmes du pays.il est à la base de la division que nous guinéens n'avions jamais connu. Chez moi, c'est Maninka qu'on parle pourtant ,je suis kissien, j'ai épousé une femme malinké et mes enfants ne parlent même pas ma langue . Est ce que moi, je peux dire alors que je ne veux pas sentir les malinké. L'assaut final c'est au peuple de guinée qui va nous prêter mains fortes pour chasser Alpha du pouvoir par des moyens légaux."

Parlant de la présence du MPD , le parti de Paul Moussa Diawara en forêt dans son fief, Jean Marc affirme

"Le MPD c'est quoi même. Je ne sais pas de quoi vous parlez , je vous ai dis que c'est le terrain qui commende. Attendons de voir. Moi je ne veux pas être aimé, mais je veux être crains. Ce qui s'est passé pendant les législatives, on ne l'acceptera plus jamais. On fera tout pour faire respecter vaille que vaille la volonté du peuple."

L'année 2015 , une année électorale promet assez de tumultes politiques qui pourraient être dangereuses pour la sérénité sociale si chacun ne prenne garde.

A bon entendeur salue!

LAMOUCI

 
Présidence guinéenne: Dr Mohamed Diané, véritable garde rapproché d’Alpha Condé

2015/1/23

Aujourd'hui en Guinée Petite révolution. A Conakry, on les appelle les « hommes en veste du président ». C’est un changement notable et très visible autour du chef de l’Etat guinéen, sa garde personnelle porte vestes et cravates sombres. Armés et certainement surentrainés, ces hommes dédient leur vie à la protection d’Alpha Condé nuit et jour. Mais loin de ce dispositif dissuasif, il y a un homme, un collaborateur, un fidèle, un lieutenant aux multiples galons qui consacre toute son énergie à la protection continue et sans relâche de son patron depuis des décennies..

Plus que tous les autres, Dr Mohamed Diané incarne avec ses armes à lui, un rempart infranchissable. Efficaces, persuasives, invisibles le plus souvent, volontairement discrètes mais terriblement dangereuses pour les adversaires du président guinéen, les armes qu’il utilise pour protéger Alpha Condé ne connaissent point l’usure du temps…

Récemment fait Commandeur de la Légion d’honneur de la république française lors de la visite de François Hollande en Guinée, c’est un travail de plusieurs années aux cotés d’Alpha Condé pour l’instauration et la consolidation de la démocratie dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest qui a été ainsi récompensée par l’ancienne puissance coloniale.

Car depuis le début des années 90, Dr Mohamed Diané est de toutes les luttes pour faire de son pays un exemple, mais aussi et surtout, porter Alpha Condé à la magistrature suprême. Lui qui a tout sacrifié et presque tout perdu pour se consacrer exclusivement à faire vivre le Rassemblement du peuple de Guinée au cours des années de plomb, lorsque la dictature de Conté s’abattait sur ce parti, longtemps leader de l’opposition guinéenne, n’a eu d’autres ambitions que celles de traduire en actes sur le terrain, les vœux d’Alpha Condé.

Il n’a donc pas attendu, contrairement à bien d’autres, de venir tranquillement cueillir les fruits mûrs de la longue lutte qui a été celle de son parti pour la conquête du pouvoir en Guinée. De son modeste bureau de la maison familiale du leader du Rpg à Mafanco, Docteur Diané avec les moyens du bord a réussi à maintenir le Rpg sur le devant de la scène même lorsque tout semblait perdu et compromis, notamment lorsque le pouvoir d’alors jeta Alpha Condé en prison pour le réduire au silence. Et le contraindre plus tard à un semi-exil.

Tous les jours, pendant des années, Docteur Diané faisait le tour des principales rédactions de la Guinée pour placer un mot, maintenir les contacts, livrer des confidences, en recueillir d’autres et surtout expliquer la position du Rpg par rapport à tous les sujets brûlants de l’actualité. Sans jamais se poser de questions sur les risques, énormes, qu’il encourait à l’époque ! Son existence à lui n’avait aucune importance par rapport à celle de sa formation politique.

Une fois au pouvoir, Dr Mohamed Diané, effacé, taciturne diront certains, la tête sur les épaules, doté d’une très grande capacité d’écoute, jamais un mot de trop, homme de l’ombre et des grands dossiers, continue de veiller, de son poste stratégique de ministre d’Etat, directeur de cabinet du président de la république, sur le bon fonctionnement de son parti mais aussi de la présidence de la république et bien au-delà.

Au point de faire des jaloux au sein même de l’équipe gouvernementale, lorsque l’opposition elle, l’accuse de tous les péchés d’Israël. C’est le rôle ingrat de ses fonctions ! Et il le sait. En l’absence de fusible pour prendre les coups à la place du chef de l’Etat, le Premier ministre ne jouant malheureusement pas ce rôle, Docteur Diané assume !

Philosophe, d’une extrême disponibilité (contrairement à la légende qui veut qu’il soit inaccessible) l’ex professeur d’université a pourtant le triomphe modeste et refuse du coup… l’ivresse du pouvoir. Il est vrai, disait-il dans une de ses très rares interviews de ces dernières années, je suis honoré par la proximité politique et humaine, la confiance que le président me porte et l’exigence du résultat qu’il attend de moi. « En ces décennies de collaboration, je n’ai pas manqué de sa confiance dans l’exercice de mes responsabilités.

Le reste, vous savez, lorsque l’on sert un chef, surtout en Guinée, votre propre travail peut nourrir beaucoup de critiques infondées et chacun peut vous rendre responsable de son rendez-vous manqué avec le destin auquel il aspire. Je ne suis pas là pour ouvrir ou fermer des portes ». En référence aux rumeurs répandues à Conakry qui font de Dr. Mohamed Diané, celui qui verrouille les portes du Palais présidentiel pour empêcher d’y faire entrer ceux qui n’ont pour objectif que de profiter des pouvoirs du chef de l’Etat.

Serein face aux calomnies, le ministre directeur de cabinet du président, qui n’affiche aucune ambition personnelle, poursuit sa mission au service de l’Etat tout en prenant soin quotidiennement de se tenir à la disposition de son patron, ne sortant presque jamais du pays. Une sentinelle prête à intervenir chaque fois que le besoin se fait sentir. Sur tous les fronts.

C’est ainsi que fin décembre dernier, Dr. Diané a carrément déserté son bureau à la présidence pour emménager à Mafanco afin de s’occuper personnellement des obsèques de Hadja N’Sira Condé, sœur ainée du président guinéen. Et perpétuer ainsi la tradition de ses relations personnelles avec Alpha Condé.

D’où ce commentaire en privé de Kiri Di Bangoura, le ministre secrétaire général de la présidence de la république. « Je dis souvent, compte tenu de l’engagement constant de Dr. Diané auprès du chef l’Etat, que je ne veux aucun honneur auquel il n’a pas droit, je ne souhaite obtenir aucune promotion à laquelle Docteur n’a pas accès car je sais la place centrale qu’il occupe depuis des années dans l’entourage immédiat d’Alpha Condé ». Tout un symbole !

Ce n’est pas un hasard. Lorsque le leader du Rpg était détenu à la Maison centrale de Conakry, Dr. Mohamed Diané faisait partie des rares responsables politiques de son parti à oser se rendre au siège du ministère de l’Administration du territoire d’alors pour s’enquérir à la source, de l’état de santé de celui qui était devenu le plus célèbre prisonnier politique d’Afrique. Afin de pouvoir galvaniser ses troupes, inquiètes et souventefois maltraitées par les extrémistes du régime de Lansana Conté.

Du passé désormais. Aujourd’hui, l’ex numéro 2 du Rassemblement du peuple de Guinée se tourne vers l’avenir tout en consolidant les acquis du présent. 2015 étant une année électorale, Docteur Diané préfère mettre sa longue expérience au service de tous ceux qui partagent les idées du chef de l’Etat guinéen (mais pas seulement) pour éviter de désagréables surprises. Il sait qu’en politique, rien n’est joué d’avance. Quitte, si nécessaire, à accepter de continuer à prendre des coups. Pourvu qu’ils n’atteignent pas Alpha Condé… qu’il entend protéger contre vents et marées.

C’est sans doute cette fidélité à toute épreuve, cette confiance sans faille que le président guinéen récompense en faisant de Dr. Mohamed Diané, l’un de ses plus fidèles collaborateurs, celui qu’il consulte tous les matins, avant toute grande décision.

Loin du brouhaha et des projecteurs ! Entre les deux hommes, il est très difficile, même aux « colporteurs » les plus habiles, de faire régner le doute. Une complicité rarement égalée à ce niveau de responsabilité en Guinée.

Rien d’étonnant. Aux abords de Sekhoutoureya, deux députés s’entretiennent : « As-tu rencontré Alpha Condé ? » « Non !» « Tu as réussi à voir Docteur Diané ? ». Haussement de tête. « Si tu rencontres l’Ange Gabriel, sois certain que ton message, purifié, est transmis au Bon Dieu ! ».

Aladji Cellou
Florence/Italie

 
Rumeurs sur la tenue imminente d'élections communales :Les précisions de la CENI

2015/1/22

Aujourd'hui en Guinée Ses derniers jours, de folles rumeurs circulent dans le pays faisant état de l'organisation des élections communales au mois mars prochain. A la CENI (commission électorale nationale indépendante), c'est la stupéfaction face à une information qu'elle qualifie de non fondée. "Je suis surpris d'apprendre cette nouvelle avec vous. Tous les commissaires de la CENI se trouvent aujourd'hui à l'intérieur du pays pour redéfinir la cartographie électorale voir ou l'on peut créer de nouveaux bureaux de vote pour que les électeurs en soient plus proches que possible" a lâché le responsable du département transparence à la CENI.

Tout en rassurant que les élections communales se tiendront avant la présidentielle, Maxime Koivogui dit également que c'est à l'issue de cette attractivité qu'un agenda de ses élections sera élaboré et publié.

Les partis de l'opposition que nous avons interrogé prennent beaucoup plus au sérieux cette information qu'ils en utilisent pour convaincre l'opinion du départ de la CENI qui d'après eux, confirme sa fuite en avant.

LAMOUCI

 
Attaque du cortège de Kory Kondianono: Les rapports de l'enquête en fin connus

2015/1/22

Aujourd'hui en Guinée Il ya plus d'une semaine, le cortège du président de l'assemblée nationale aurait essuyé un tir anodin au niveau du quartier Yimbaya situé dans la commune de Matam. Des versions contradictoires a celles tenues par l’intéressé lui même qui a confirmé la nouvelle et propagées par ses proches, ont inondé les médias locaux et les journalistes en ont fait leur choux gras.

Une commission d'enquête a été à cet effet mise en place à fin de faire la lumière sur cet événement.

Selon les résultats de l'enquête, c'est un pneus qui brûlait et qui a éclaté au passage du cortège du président de l'assemblée nationale. Il est également noté que les gardes et Kory Koundiano auraient assimilés ce bruit à un un coup de fusil même s'ils se ressemblent a précisé l'enquête.

Ce paraît paradoxal pour les observateurs c'est de savoir comment les gendarmes du cortège n'ont pas su faire la différence quand on sait qu'ils en sont suffisamment imprégnés. La question de la sécurité de la deuxième personnalité de l'Etat se pose donc car il ne doit pas compter sur ses gardes.

LAMOUCI

 
Reprise du dialogue politique : Réaction de l'opposition républicaine

2015/1/22

Aujourd'hui en Guinée A quelques heures du deuxième meeting de l'année de l'opposition guinéenne, l'heure est aux préparatifs malgré la lettre à eux leur adresser par le Ministre de la justice qui les convie à l'ouverture du dialogue. Réagissant à ce courrier,l'opposition qualifie de dilatoire cette attitude du facilitateur gouvernemental et maintien son meeting. "J'ai reçu le courrier du Ministre il y a 3 jours contrairement à ce que j'apprends dans certains médias et c'est une réponse à l'un de mes courriers" a laissé entendre le porte parole du gouvernement.

"C'est du dilatoire cette lettre du Ministre . Ni la date d'ouverture encore moins les sujets à débattre au dialogue ne sont définis" à affirmé Aboubacar Sylla qui regrette tacitement le caractère évasif du courrier du ministre de la justice qui selon lui ne répond à aucune de leurs préoccupations.

Cette réaction de l'opposition explique leur engagement à contraindre l'Etat àfin de prêter une oreille attentive à leur revendication

LAMOUCI

 
Elysée :François Hollande s'entretien avec Alpha Condé

2015/1/19

Aujourd'hui en Guinée Le Président de la République s’est entretenu avec M. Alpha CONDE, Président de la République de Guinée. Il l’a remercié de son message de solidarité vis-à-vis des victimes des actes terroristes commis en France et a salué l’engagement de la Guinée au Mali. La Guinée s’apprête en effet à renforcer son contingent militaire au sein de la force des Nations-Unies (MINUSMA) dans ce pays.

Le chef de l’Etat s’est réjoui que, depuis sa visite à Conakry, des évolutions positives se fassent ressentir en Afrique de l’Ouest dans la riposte contre l’épidémie de virus Ebola. Le Mali a ainsi réussi à maîtriser le foyer d’infection apparu en novembre.

Le nombre de nouveaux cas en Guinée est aussi en baisse. La Guinée a atteint deux objectifs importants fixés par les Nations Unies : traiter plus de 70% des cas confirmés et sécuriser plus de 70% des enterrements.

La France a pris toute sa part dans la lutte contre Ebola en Guinée. Les deux centres de formation, en France (Nogent-le-Rotrou) et en Guinée (Manéah), accueillent des stagiaires depuis les mois de novembre et décembre. Plus de 150 personnels ont d’ores et déjà été formés.

La France contribue également à l’équipement, au financement et à la mise à disposition de personnels médicaux au profit de quatre centres de traitement Ebola en Guinée (Macenta, Forécariah, Beyla et Kérouané), et du centre de traitement des soignants (CTS) de Conakry, qui a été inauguré aujourd’hui par le secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, M. TODESCHINI. Enfin, les contrôles aéroportuaires au départ de l’aéroport Conakry continuent de bénéficier d’un soutien de personnels français, afin de réduire les risques d’une expansion internationale du virus.

Les actions de la France contre Ebola représentent un effort de 113 millions d’euros, dont 85 millions en Guinée.

Communiqué de presse de L'Elysée

Paris le 19 janvier 2015

 
Maitre Pépé Koulémou : "Dadis n'a dit à personne de polémiquer sur son retour"

2015/1/19

Aujourd'hui en Guinée Nul doute l'importance du bassin électoral de la forêt pour le choix du futur occupant de Sèkhoutouréyah. Il est aussi incontestable que cette région est au cœur des violences de toutes natures et d'une atrocité qui sont parfois sans précédent. Ses leaders politiques pour la plus part, sont convaincus qu'elle reste une bastion électorale du parti au pouvoir. Ils sont aussi autant convaincus que ce vivier électoral qui est une chasse gardée du RPG ARC-EN-CIEL est balbutiant et pourrait basculer d'un jour à un autre si le président de la République ne prend garde.

Le Président de l'ARN (Alliance nationale pour le renouveau) estime qu'ils sont très nombreux qui parlent au nom du Président et qui malheureusement de par leurs communications crées assez de problèmes et d'ennuis à la population forestière "Tel que les choses se sont passées en forêt avec tous les conflits qu'on y a connu, le Président de la République a lui même besoin de se déplacer pour aller parler avec ses électeurs qui l'ont choisi en 2010 si non  , l'opposition pourrait profiter de l'occasion pour créer des mal entendus au sein de la population" . Maitre Pépé Koulémou a aussi parlé du lancinant dossier du retour au bercail du capitaine Moussa Dadis Camara.

"Dadis m'a appelé pour me dire qu'il n'a dit à aucun acteur politique ou groupement social de la forêt , bref à personne de polémiquer sur son retour"

Selon lui, l'ancien Président de la transition guinéenne dit être rassuré par le président de la République qu'il peut rentrer quand il voudra.

Le sujet du retour de Capitaine Moussa Dadis CAMARA était le point central du protocole d'accord signé en 2010 entre la forêt et le Pr Alpha Condé. Force est de constater que ce retour n'est pour le moment pas effectif ce qui, d'un avis mieux partagé, pourrait compliquer la communication en 2015 à l'endroit du même électorat. L'avocat politicien n'en est pas préoccupé:  "Dadis a envoyé sa femme et m'a désigné de l'accompagner en forêt à fin de dire à cette population qu'il s'est convenu avec le Président de rentrer quand il le voudra et qu'il l'appartient de prendre l'initiative de son retour"

Maitre Pépé Koulemou assure que cette décision demeure jusqu'à preuve du contraire et qu'il n'y a pas lieu d'en faire des polémiques.

LAMOUCI

 
Le CRAC apprécie les quatre ans d'Alpha condé

2015/1/19

Aujourd'hui en Guinée Les quatre années de gestion du professeur Alpha condé se soldent par un résultat appréciable sur tous les plans d'après les membres du collectif pour la réélection du président condé (CRAC) qui s'exprimait le mardi 13 janvier 2015 au cours d'une conférence de presse à Conakry. A travers des exemples concrets, les responsables du CRAC ont soutenu que le premier mandat du président Alpha condé a été une réussite pour la Guinée sur tous les plans économique, social et infra-structurel.

Selon Mohamed Lamine Yayo, vice président du CRAC, il fallait avoir quelqu'un au pouvoir comme Alpha condé pour changer la donne. « Avant 2010, la Guinée était dans une certaine situation politique. A partir de l'avènement de la démocratie ou une compétition a été ouverte sur le plan politique, il y avait 24 candidats et parmi ces candidats, c'est lui seul qui a remporté. Tous les 24 ne pouvaient pas être président de la république. C'est lui seul qui est venu avec son projet de société, avec son programme de société : mais quelle était la situation qu'il a héritée ?

Je prends le secteur économique tous les agrégats économique étaient au rouge. Quand nous prenons l'inflation, elle était à 21%. Quand nous prenons le taux d'échange, le taux d'échange ne faisait que se dénigrer. Quand nous prenons l'endettement du trésor auprès du système bancaire, il est de l'ordre de six mille six cent milliards.

Quand nous prenons la balance commerciale, en faisant le rapport entre la masse globale des importations et la masse globale des exportations, la balance commerciale était chroniquement déficitaire. Quand nous prenons le budget de l'état, le budget de l'état quel était le solde ? 14% de déficit par rapport au produit intérieur brut.

Voici quelques agrégats que je lance dans ce pavé » a-t-il cité. « La dette de la Guinée était de trois milliards cent millions de dollars par rapport au régime passé. La Guinée était au point de décision depuis 2000. Le président Alpha condé est venu au pouvoir en 2010, de 2010 à 2012 la communauté internationale a vu du changement dans le cadre de la nouvelle politique qui devait permettre la création d'une stabilité macroéconomique.

La communauté internationale a compris que le régime politique qui est là, est pour l'intérêt des populations. Et il fallait l'accompagner. En 2012 consécutivement le 26 et 27 septembre, les deux conseils d'administration de la banque mondiale et du fond monétaire internationale ont décidé d'élire le programme de la Guinée et cela fut fait à la clé l'abattement de la dette des trois milliards cent millions de dollars » a-t-il ajouté.

Avant de faire savoir que le CRAC est un mouvement politique et non un parti politique qui regorge des cadres pour la réélection du président Alpha condé à un second mandat afin de terminer les grands chantiers qu'il a ouvert.

Aboubacar 2 Sylla

NB : Photo de Malick SANKHON, fondateur du CRAC

 
CAN 2015 : Le Syli national privé de trois de ses éléments clés

2015/1/19

Aujourd'hui en Guinée Conakry (Guinée) - Le Syli national de Guinée sera privé de trois éléments clés lors de sa première sortie mardi contre la Côte d'ivoire à la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015, a appris APA dimanche de sources sportives.

L'un des absents sera le capitaine, Kamille Zayatte, l'un des vétérans de la sélection, qui s'est blessé lors de la première séance d'entraînement à Malabo. 

Selon l'équipe médicale, le défenseur de Sheffield Wednesday (Angleterre) devra prendre congé des siens lors des deux premiers matches contre la Côte d'Ivoire et le Cameroun.

Le deuxième joueur indisponible est l'attaquant, Idrissa Sylla, sociétaire du club belge de Zulte Waregem, qui traîne une blessure aux adducteurs et ce, bien avant le regroupement. 

Il a eu plusieurs séances individuelles et a manqué les deux matchs de préparation du Syli au Maroc. 

Le dernier joueur indisponible est le jeune virevoltant Seydouba Soumah "Konkolet", qui a écopé deux cartons jaunes lors des derniers matches des éliminatoires. 

En perdant un attaquant du calibre de Konkolet, qui a terminé deuxième meilleur buteur des éliminatoires avec cinq buts, le Syli a des soucis contre les Ivoiriens. 

APA

 
Urgent: Un conflit confessionnel fait 4 morts à Lola

2015/1/18

Aujourd'hui en Guinée La préfecture de Lola, située au sud de la guinée dans la région forestière, était hier samedi 17 Janvier 2015 le théâtre d'un incident grave.Deux groupes s'affrontent au sujet de l'imam de la grande mosquée de la ville. D'un côté, les Foualakas et de l'autre ,les Konias. Le premier à travers Elhadj Amadou Kourouma occupe le poste de l'imam principal de la mosquée et le deuxième groupe qui sont les Konias, revendiquent ce poste depuis toujours sans succès.

C'est dans cette bisbille qu'a éclaté hier une violence inouïe entre ses deux camps. Bilan quatre morts dont une femme qui a succombé par suite d'une crise, des blessés graves et des maisons incendiées nous a rapporté un témoin basé sur place.

Les témoins affirment l'utilisation des armes de calibre 12, des gourdins et de la hache. A rappeler que depuis des lustres, les Konias qui sont les premiers halogènes à Lola revendiquent le poste d'imam principal de la grande mosquée qui leur a échappé au profit des Foualakas qui sont des autochtones.

A préciser qu'on tenté en vain de joindre les autorités administratives de la ville.


Nous y reviendrons!

LAMOUCI

 
Le garde des sceaux se prononce sur le jugement du drame de rogbanè.

2015/1/17

Aujourd'hui en Guinée Après de verdict du tribunal de première instance de Dixiin hier dans le procès du drame de rogbanè, le ministre de la justice n'a pas manqué de réactions à cet effet.Cheick Sacko lors d'une conférence de presse qu'il a organisé à cette occasion a clairement exprimé sa satisfaction de voir le procès se tenir jusqu'à terme. "ce n'est pas un procès anodin...on sait tous que notre pays est spécifique en Afrique ou il y a beaucoup de sorciers apprentis affirme le garde des sceaux guinéens. Dans ce procès il y a eu beaucoup d'interventions.

Des députés de tout bord, des collègues ministres, des chancelleries sur la demande des opérateurs économiques, ils sont tous intervenus pour que le procès ne se tienne et ce qui est important c'est la décision de justice" à fait savoir Maitre Cheick Sacko.

Le ministre de la justice se félicite également de la volonté du pouvoir à créer une démocratie judiciaire.La signature et l'application du statut particulier de la magistrature sont des preuves du progrès de la justice dans ce pays à laisser entendre un des proches du patron de la justice guinéenne.

LAMOUCI

 

Mohamed Lamine Kaba : "La loi portant sur le statut de l'opposition est injuste"

2015/1/16

Aujourd'hui en Guinée La loi portant sur le statut de l'opposition et instituant le chef de fil de l'opposition , votés par l'assemblée et promulguées par le chef de l'Etat, suscitent assez de polémique dans la classe politique. La réaction est très virulente au parti FIDEL (force des intègres pour la démocratie et la liberté).

Son président juge la loi injuste et les raisons ne lui manquent pas. Selon Mohamed Lamine Kaba, demander aux partis de faire une déclaration adressée à leur département tutelle pour indiquer leur position est anormal car dit t-il, on n'est opposant par circonstances et non naturellement.

Le président du Fidel indique aussi que le régime politique en guinée étant multipartite, ,qu'on ne peut imposer à plusieurs partis de tendance différentes d'avoir un porte parole attitré.

M.L.Kaba fait savoir enfin que si l'opposition est représentée dans les cérémonies protocolaires de l'Etat, qu'il devait en être aussi pour la mouvance sinon c'est de la pure discrimination regrette t-il..

En fin, le leader du parti Fidel dit vouloir attaquer la loi devant les juridictions compétentes à fin que sa non conformité avec la loi soit prononcée souhaite t-il

LAMOUCI

 
Présence des députés de l'opposition au tribunal: Sidiki Touré monte au créneau

2015/1/15

Aujourd'hui en Guinée Sidiki Touré Directeur de la communication du RPG arc-en-ciel « la présence de l’opposition au tribunal traduit leur volonté de semer le désordre ». L’opposition guinéenne a de nouveau caporalisé l’actualité ce jeudi en se rendant au tribunal pour dit-elle apporter leur soutien à leurs militants arrêter le soir de leur meeting  organisé le 07 janvier dernier. Cette attitude de l’opposition est mal accueilli dans le camp du parti au pouvoir .  

Le directeur de la communication du RPG arc-en-ciel estime que ce comportement de l’opposition traduit leur volonté de semer le désordre dans le pays. Sans nié le droit à l’opposition d’aller soutenir ses militants dans un procès dont les audiences sont publiques, Sidiki Touré leur conseille à  rester républicaine comme elles aiment à se faire appeler ,en acceptant de laisser la justice tranchée dans le dossier du moment que l’affaire est pendante devant les tribunaux  a-t-il ajouté.

A précisé que le procès de ses militants qui étaient prévu ce matin est reporté

LAMOUCI   

 
Le procès des militants de l'opposition reporté sinedié

2015/1/15

Aujourd'hui en Guinée Le procès des militants de l'opposition qui devait avoir lieu aujourd'hui au tribunal de première instance de Dixiin, est reporté à une date ultérieure. Comme prévu ses leaders de l'opposition républicaine et leurs députés à l'assemblée nationale se sont massivement mobilisés au tribunal à fin disent-ils d'apporter leur soutien à leur militants qui sont arrêtés suite aux violences intervenues au siège du rpg arc-en-ciel le 07 janvier dernier.

D'après l'opposition, la prochaine étape consiste à rencontrer le ministre d'état en charge de la justice. " nous avons mis une commission en place pour rencontrer le ministre Sacko à fin de lui faire part de l'indignation des députés de l'opposition face au procédures partiales engagées contre nos militants"nous a fait savoir jean Marc téliano Président du RDIG

Est ce qu'on assiste à un abandon des charges contre ses jeunes arrêtés face à la pression de l'opposition? Tout laisse croire avec des précédents que nous connaissons en la matière. Le dernier est l'abandon des charges contre Céllou Dalein Diallo qui avait reçu une citation à comparaître suite à une plainte déposée contre lui par le Malik Sankhon, DG de la CNSS.

LAMOUCI

 
Kory Koundiano confirme l'attaque de son cortège

2015/1/14

Aujourd'hui en Guinée C’est une véritable cacophonie digne d’une scène épisodique ou chacun est appelé à jouer son rôle que nous vivions en e moment entre Kory Koundiano et sa cellule de communication.

Le deuxième, Abdel Ben Condé a tenté pour des raisons qu’on ne peut plus claire , nié l’évidence de l’attaque du cortège de son patron en s’accrochant à l’argument selon lequel « le seul coup de fusil tiré n’était nullement destiné au cortège du président de l’assemblée qui en était très surpris du traitement fait par les médias ».

Un peu plutôt, dans une émission de grande écoute, sur la radio soleil FM , Kory koundiano affirme  « je me rendais ce matin à mon bureau aux alentours de 9 heures 30, entre le camp carrefour et le petit marché de Yimbaya, on a essuyer un tir qui venait du quartier sur mon cortège.

Heureusement que ni mes hommes ou encore ni mes véhiculent n’ont été touchés »

La question est de savoir qui de Kory Koundiano ou de son directeur de communication a raison ?

LAMOUCI

 
L'opposition guinéenne dévoile son programme de manifestations

2015/1/14

Aujourd'hui en Guinée L’opposition républicaine au grand complet
,a dévoilé ce matin son programme de manifestations à Conakry. C’était à l’issue d’une conférence de presse organisée au siège de l’UFR (union des forces républicaines à Matam) ou tous les ténors y étaient présents .

D'entrée, l’opposition républicaine a déploré la répression qu’ont subit leurs militants et sympathisants  sur l’axe bambéto-cosa à leur retour du meeting qu’elle a organisé. D’après elle, 13 personnes ont été arrêtés dont 4 mineurs qui sont libérés . Elle dénombre également  plusieurs  militants blessés dont certains par balle .

A cet effet,l’opposition  a décidé que les députés et les leaders de l’opposition se rendent ce jeudi au tribunal de première instance de Dixinn pour exiger de l’équité dans la procédure judiciaire.

Par ailleurs, l’opposition promet organiser le 22 janvier un meeting au stade de bonfi dans la commune de Matam . Elle assure poursuivre sa série de manifestation jusqu’à la satisfaction de ses revendications.

A rappeler que les revendications de l’opposition sont entre autres  autour : de la recomposition de la CENI, du choix d’un nouvel opérateur de saisi, de la reprise du recensement général de la population et de l’habitat .

LAMOUCI

 
Le bureau de l'assemblée dément l'attaque du cortège de Kory koundiano

2015/1/14

Aujourd'hui en Guinée La nouvelle s'est propagée ce matin comme une traîné de poudre, la vrai fausse attaque du cortège du président de l'assemblée nationale. D'après les propos rapportés dans certains médias de la place, Kory Koundiano aurait échappé de plus belle a une attaque que son cortège aurait été victime ce matin  à Yimbaya par des hommes armés non identifiés; Faux rétorque l'entourage du patron de l'exécutif. "c'est dans les médias que le président a appris cette nouvelle" a regretté le responsable de la communication de la l'assemblée.

"c'est de l'intoxication, c'est pas vrai; il n'y a eu qu'un seul coup de feu anonyme et très loin dans le quartier  et c'est ici à l'assemblée que le président a été informé de ça. il y a une enquête ouverte pour en savoir d'avantage"  a affirmé Abdel Ben Condé

On attend  les conclusions de cette enquête pour taire toutes les rumeurs

LAMOUCI

 
Soutien à la Guinée contre Ebola: Le Président Zuma à Conakry

2015/1/14

Aujourd'hui en Guinée Le Président de la République d'Afrique du Sud, Jacob Zuma a effectué du 12 au 13 janvier 2015, une visite de travail et d'amitié en Guinée. Objectif de cette visite était de manifester sa solidarité et son soutien au Président Alpha Condé et au peuple de Guinée dans leur combat contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Un déplacement qui dénote la ferme volonté du Président Jacob Zuma à approfondir et à diversifier les relations historiques de coopération et d'amitié entre son pays et la Guinée.

C'est dans la nuit du lundi 12 janvier 2015 aux environs de 21 heures que le Président de la République d'Afrique du Sud est arrivé à l'aéroport international de Conakry Gbessia où il a été accueilli par son frère et ami, le Président Alpha Condé.

Dans la journée du mardi 13 janvier 2015 au Palais Mohamed V, le Président Jacop Zuma a eu un tête à tête de plus d'une heure avec son homologue, le Pr Alpha Condé et dans une atmosphère de cordialité.

Après cet entretien, le Président de la du Sud a rencontré le groupe des ambassadeurs africains accrédités en Guinée.

De là, les deux Présidents ont honoré de leur présence à un déjeuner d'Etat offert par le Par le Président Alpha Condé à son hôte de marque, Jacop Zuma.

Cette cérémonie qui était animée par le groupe artistique Ba Cissoko, a connu la présence de tous les corps constitués. L'échange des toasts entre les deux chefs d'Etat a été un des moments forts de déjeuner qui dénote une fois l'engagement des deux pays à vaincre Ebola dans un bref délai pour poursuivre leur coopération.

Dans son discours, le Président Jacob Zuma a tout d'abord remercié le Président Alpha Condé et le peuple de Guinée pour l'accueil qui lui a été réservé et qui l'a permis de se sentir chez lui en Guinée. Sur cet élan, le Président Zuma n'a pas manqué de rappeler que c'est en Guinée que les leaders de l'ANC ont bénéficié du soutien particulier pour leur combat contre l'apartheid. Selon lui, en plus de ce soutien les autorités guinéennes ont délivré des passeports aux Sud africains pour leur permettre de se promener partout pour leur lutte contre l'apartheid. Le Président de la République d'Afrique du Sud a précisé qu'il effectue ce déplacement au moment où la Guinée travers cette crise d'Ebola qui a des répercussions sur le pays. Pour cela, il a déclaré qu'il est venu exprimer sa solidarité au Pr Alpha Condé et au peuple de Guinée avant d'indiquer qu'il va étendre cette solidarité au Libéria et en Sierra Leone. Dans cette démarche, le Président Jacob Zuma a loué les efforts et le leadership du Pr Alpha Condé, Président en exercice de la Mano river union, à mobiliser la communauté internationale autour de cette crise qui, d'après lui, a des conséquences néfastes. Pour l'éradication de cette maladie, le Président d'Afrique du Sud a mis l'accent sur la réponse scientifique et l'amélioration sanitaire. Se disant très heureux que sa visite ait abouti à certains accords entre les deux pays dans les domaines socioéconomiques, Jacob Zuma a exprimé son engagement à approfondir et diversifier les liens historiques de coopération entre son pays et la Guinée. Dans le même sens, le numéro 1 de Pretoria a salué les sociétés sud africaines qui ont accepté d'investir en Guinée en ce moment difficile et que cela le rassure que beaucoup d'autres sociétés vont emboiter le pas.

Tout en réaffirmant son engagement à aider la Guinée et les autres pays à vaincre Ebola, le Président Zuma a enfin invité l'assistance a lever le toast pour la victoire contre cette épidémie.

Pour sa part, le Président de la République a remercié son frère et ami de longue date, Jacob Zuma pour sa visite en Guinée qui, selon lui, est un grand symbole. Après avoir rappelé les liens historiques existant entre les deux pays, le Président Alpha Condé a dit que son homologue sud africain est venu en Guinée pour exprimer non seulement sa solidarité, mais aussi, démontrer que ce pays est fréquentable. Le Président Alpha Condé qui a affirmé qu'il a échangé avec son frère et ami Jacop Zuma sur les questions africaines et qu' il est en harmonie avec lui.

De ce fait, le Pr Alpha Condé a espéré les recommandations issues de cette visite vont s'appliquer dans l'intérêt des deux pays. C'est à l'issue de ces discours que le Président Jacop Zuma a quitté la Guinée pour son pays.

 
Le Bureau de Presse de la Présidence

 
Marche des députés de l'opposition: Les précisions de Sylla qui contredisent Fodé Oussou

2015/1/13

Aujourd'hui en Guinée Le meeting organisé par l'opposition républicaine le mercredi dernier continue à faire du raffut. Les députés de l'opposition mécontents de l'arrestation et de l'incarcération des jeunes présumés coupables des violences intervenues au siège du RPG arc-en-ciel , projettent à cet effet organiser une marche le jeudi. Cette marche devrait conduire les parlementaires jusqu'au tribunal de première instance de Dixinn ou seront jugés ces jeunes ,a déclaré dans les médias le vice président de l'UFDG.

"La marche est une proposition faite par l'UFDG, qui doit être analyser et si possible, entériné à l'occasion d'une plénière qu'on aura demain" a précisé le porte parole de l'opposition qui prend ainsi à contre pied Fodé Oussou Fofana.

Parlant du bien fondé de la marche qui d'un constat mieux partagé ,rime avec l'impunité, Aboubacar Sylla répond "ce n'est pas pour demander leur libération, c'est plutôt demandé aux autorités de faire en sorte qu'il y ait l'équité dans le processus. Je ne peux pas comprendre qu'on arrête uniquement de jeunes non armes et qu'il n'y ait pas de gendarmes arrêtés pourtant on a enregistré des blessés par balle"

La démarche de l'opposition pourrait consister à ramener l'UFDG à la raison à fin de lui faire savoir que nul ne peut imposer sa volonté sans concertation préalable.

LAMOUCI

 
Présidence Guinéenne
Dr Mohamed Diané, véritable garde rapproché d’Alpha Condé
Soumah Alsény
Alsény SOUMAH: L’Ambassadeur de l’art culinaire guinéen aux USA
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Décès de Hadja N'Sira Condé
Témoignages-Hommage
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Présidence Guinéenne  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients