Tiken déconseille và Alpha Condé
Un 3ieme mandat : «  Ne tentez pas « 

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

30 visiteurs connectés

24 Novembre 2017 - 7h26

Mondial-2018 : Le Maroc et la Tunisie se qualifient

2017/11/12

Aujourd'hui en Guinée Le Maroc et la Tunisie se sont qualifiés ce 11 novembre pour la Coupe du monde 2018 en Russie en arrachant les deux derniers billets qualificatifs de la zone Afrique. Ils rejoignent le Nigeria, l’Egypte et le Sénégal, qui s’étaient déjà qualifiés. Les Marocains disputaient une sorte de « finale » du groupe C en allant défier la Côte d’Ivoire à Abidjan.

L’entraîneur des « Lions de l’Atlas », le Français Hervé Renard, connaissait particulièrement bien son adversaire du jour puisqu’il a dirigé la sélection ivoirienne par le passé.

Et ses joueurs n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires en inscrivant deux buts en cinq minutes pour assommer une Côte d’Ivoire brouillonne et inefficace. Dirar ouvrait le score sur un centre que personne ne touchait, surprenant Gbohouo (1-0, 25e).

Et Benatia profitait du laxisme de la défense ivoirienne pour doubler la marque en reprenant tranquillement aux six mètres un corner de Boussoufa (2-0, 30e).

Les Marocains, qui n’avaient plus goûté aux joies d’une Coupe du monde depuis celle organisée en France en 1998, exultaient.

Mais l’atmosphère était en revanche bien lourde dans les tribunes à Abidjan : les Ivoiriens avaient disputé les trois derniers Mondiaux et étaient favoris sur leur terrain. Les joueurs de Marc Wilmots ont manqué ce rendez-vous capital: ils n’ont adressé leur premier tir cadré qu’à la… 87e minute.

Match nul face à la Libye

La Tunisie de son côté a largement dominé la Libye mais a dû se contenter d’un petit match nul (0-0) ce 10 novembre à Radès, suffisant pour se qualifier.

« Les Aigles de Carthage » restaient sous la menace de la République démocratique du Congo et ils n’avaient pas le droit à l’erreur : en cas de résultats défavorables ils pouvaient voir leur rêve s’envoler.

D’autant que la RDC s’est imposé de son côté 3-1 contre la Guinée : le moindre but libyen aurait été catastrophique pour la Tunisie.

Mais Mathlouti et ses partenaires ont été assez maîtres de leur sujet et se sont procuré le gros des occasions, butant régulièrement sur un Nachnouch excellent dans le but libyen.

Le Maroc et la Tunisie rejoignent dans l’avion pour la Russie le Sénégal, qui s’était qualifié le 10 novembre en allant battre l’Afrique du Sud 2-0. Le Nigeria et l’Egypte avaient déjà validé leur billet auparavant.


AFP

 
 Ajouter un commentaire
Guinée : Une marche de la colère pour dénoncer le « musellement » de la presse

2017/11/8

Aujourd'hui en Guinée Une centaine de journalistes guinéens ont battu le pavé mardi à Conakry pour protester contre ce qu'ils estiment être un climat général de répression de la liberté de la presse dans le pays. Une marche dite de la « colère » s’est déroulée sans incident, mardi 7 novembre, dans le centre administratif et des affaires de Kaloum. « Sans la liberté de la presse, pas de démocratie », « Sans la liberté de la presse, pas d’État de droit »…

Sur près de trois kilomètres, les manifestants ont entonné des slogans revendicatifs pour protester, notamment, contre la décision de l’organe de régulation des médias de suspendre pendant une semaine, du 3 au 9 novembre, la radio privée Espace FM.

D’après la la Haute autorité de la communication (HAC), le radio aurait « [diffusé des] informations susceptibles de porter atteinte à la sécurité de la nation, au moral des forces armées et à l’ordre public ». Au milieu de la foule de contestataires, Lamine Guirassy, le PDG du groupe Hadafo Médias, qui comprend deux radios à Conakry et trois stations relais à l’intérieur du pays, n’a pas manqué de dénoncer ce qu’il juge être un acharnement de la part de la HAC contre son groupe de médias.

Un acharnement ?

« [C’est] une décision dépourvue de sens. C’est un problème personnel entre Martine Condé, la présidente de la HAC, et moi-même, mais je ne sais pas pourquoi. Il n’y a pas d’antécédent entre nous », assure-t-il. Les grandes gueules, son émission de talk-show phare, avait également été suspendue du 5 au 9 juin 2017. Mohamed Mara, l’un de ses animateurs accusé d’avoir tenu des « propos violents et grossiers envers les Guinéens » avait été interdit d’exercer la profession de journaliste pendant un mois. « C’est la troisième fois que nous sommes victimes de sanctions depuis le début de l’année. À un moment donné, il faut que cela s’arrête », martèle le PDG d’Hadafo Médias.

Lansana Conté a déjà été donné pour mort au moins trois fois par des rumeurs, mais personne n’a été arrêté pour cela, rappelle Amadou Tham Camara

Aboubacar Camara, directeur général du groupe RTV Gangan, se dit également victime d’acharnement de la part de la HAC. Le lundi 30 octobre dernier, il a notamment passé la nuit à la brigade de gendarmerie de Yimbaya, banlieue sud de Conakry, suite à une rumeur concernant la mort du président Alpha Condé. Il est depuis poursuivi pour « diffusion de fausses informations et atteinte à la personne du chef de l’État », alors que trois autres de ses collègues avaient été auditionnés dans la journée puis relâchés.

Et pourtant, « Lansana Conté a déjà été donné pour mort au moins trois fois par des rumeurs, mais personne n’a été arrêté pour cela, rappelle Amadou Tham Camara, président de l’Association guinéenne de la presse en ligne (Aguipel). Les rumeurs sont fréquentes dans un pays, mais ce n’est pas une raison pour bâillonner la presse. Nous sommes très inquiets et en colère ».

Plainte pour « coups et blessures contre des journalistes »

Ce ne sont pas les seules atteintes contre des journalistes. Mobilisés le mardi 31 octobre pour demander la libération d’Aboubacar Camara, des journalistes avaient été molestés par les gendarmes de l’Escadron mobile numéro 3 de Matam, toujours en banlieue de Conakry. Les associations de presse ont enregistré 18 journalistes blessés et des équipements détruits, dont des caméras, des téléphones et des dictaphones. Elles comptent déposer une plainte contre les agresseurs ce jeudi 9 novembre auprès du Tribunal de première instance de Mafanco, a rappelé dans une déclaration Bilguissa Diallo, elle-même violentée lors de cet accrochage entre gendarmes et journalistes. Les associations de médias ont également décidé de retirer leurs représentants à la Haute autorité de la communication, accusés de ne pas jouer correctement leur rôle.

« Un pays fait de paradoxes »

Après une marche de quarante-cinq minutes, la centaine de manifestants s’est immobilisée devant le Palais du 25 août, qui abrite le siège de la HAC. Celui-ci est chargé d’histoire, comme le rappelle Alpha Ousmane Bah, qui a parcouru 431 km pour venir participer à la marche, soit la distance qui sépare Labé (préfecture du nord du pays où il travaille) à Conakry.

« La Guinée est un pays fait de paradoxes, dit-il. Le 25 août 1958, c’est dans ce Palais, qui symbolise la liberté, l’indépendance de notre pays, que Sékou Touré a dit non au général de Gaulle. Il abrite aujourd’hui la HAC qui restreint la liberté des médias. À notre tour, nous disons non à Martine Condé ! » Celle-ci n’a pas fait d’apparition, tout comme les neuf autres commissaires de l’institution de régulation. Ce qui n’a pas empêché les protestataires de lire leur déclaration et d’entonner l’hymne national de la Guinée, intitulé Liberté.

La société civile présente dans la marche

Les associations de la société civile se sont jointes aux manifestants. « Un État qui se veut démocratique doit garantir la liberté de la presse qui fait partie de la société civile. S’attaquer à la presse, c’est s’attaquer à la paix sociale », a expliqué Baïllo Barry de l’ONG Destin en Main, qui portait un cache-nez estampillé HAC et barré d’une croix au niveau de la bouche. Une façon, selon lui, de dénoncer « le musellement imposé aux médias ».

Le colonel Mamadou Alpha Barry, porte-parole de la gendarmerie nationale, invite les médias à renoncer à leur « plainte pour laver le linge sale en famille ». Pas sûr que son appel soit entendu.

J.A

 
 Ajouter un commentaire
Culture: Le chef de file de Magic System à Sékhoutouréya

2017/11/5

Aujourd'hui en Guinée Le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, a reçu en audience dans la soirée du jeudi 2 novembre 2017 au Palais Sékhoutouréya, le chef de file du groupe musical ivoirien Magic System, A’Salfo, de son vrai nom Salif Traoré.

Il était venu solliciter l’appui et les bénédictions du Chef de l’Etat pour l’organisation de la célébration des 20 ans du groupe Magic System à Conakry, les 18 et 19 novembre prochain.

Le groupe Magic System qui s’implique dans la construction des écoles, est là aussi pour rassurer le Président Alpha Condé de l’accompagnement dudit groupe, dans son programme des énergies renouvelables pour l’Afrique.

A sa sortie de l’audience, l’artiste ivoirien A’Salfo a déclaré : « La visite chez le Président de la République cet après-midi s’inscrit dans la logique de l’organisation de la célébration des 20 ans de carrière du groupe Magic System ici à Conakry. Il était opportun pour nous de passer annoncer ou demander la tenue officielle de cet événement qui est panafricain. A cela, s’ajoute notre volonté d’accompagner toutes les actions menées par nos Chefs d’Etat, surtout le Président Alpha Condé, qui s’est engagé dans les énergies renouvelables et pour la transition écologique. Donc, il était important de venir lui dire ce volet là qui vient s’ajouter à cet événement qui aura lieu. C’est le papa national, nous avons besoin de ses bénédictions pour nous accompagner. Car, nous savons que le peuple guinéen va sortir pour célébrer cela avec nous. On voulait aussi ses conseils et c’est ce qui s’est passé là. Il nous a donné ses bénédictions, son accompagnement et nous sortons d’une audience très nourrie d’enseignement et d’apprentissage. On attend maintenant les 18 et 19 décembre pour célébrer les 20 ans avec le peuple de Guinée. L’accord du papa national a été donné et à nous de faire la fête. Donc, je suis venu pour confirmer cela ».


Le Bureau de Presse de la Présidence



 
 Ajouter un commentaire
Déclaration conjointe des associations de presse de la Guinée

2017/11/5

Aujourd'hui en Guinée La presse privée guinéenne a accompli d’énormes sacrifices pour être performante et efficace malgré des difficultés d’ordre logistique, matériel et financier. Force est de constater que ce sacrifice ne bénéfice point du soutien de la Haute Autorité de la Communication (HAC).

L’illustration la plus achevée de ce mépris de cette instance pour les professionnels de l’information de notre pays a été le manque de solidarité de cette institution lors de la bastonnade des journalistes par une horde de gendarmes et la destruction de leurs matériels de travail par ces sbires dans l’indifférence totale de la HAC dont le seul crime est d’avoir demandé que la procédure soit respectée après l’interpellation et l’incarcération du Coordonnateur du groupe Gangan, Aboubacar Camara.

Le summum de cette haine nourrie par cette institution contre les medias privés est la suspension pour une semaine du groupe Espace et l’avertissement adressé au groupe Evasion.

De ce qui précède, les associations de presse de notre pays décident de :

1-L’organisation de la marche de colère contre les exactions et l’acharnement de la Haute Autorité de Communication contre la presse privée nationale dont l’itinéraire sera du ministère de la communication au siège de la Haute Autorité de Communication le mardi 7 novembre à 8 heures.

2- Le retrait de nos mandats aux représentants des associations de presse au sein de la Haute Autorité de la communication ;

3- Leur remplacement par des mandataires plus professionnels.

En attendant, les associations de presse de Guinée expriment leur droit de ne plus reconnaitre la Haute Autorité de la Communication (HAC) dans sa configuration actuelle en cette phase critique où se joue le destin de la presse nationale.

Le collectif des associations de presse sait compter sur la solidarité des professionnels des médias et invite le grand public à la pleine compréhension du bien-fondé de cette action.

Conakry le 3 novembre 2017

URTELGUI, AGEPI, AGUIPEL , APAC, UPLG et REMIGUI


 
 Ajouter un commentaire
Naby Keita poursuivi pour possession de faux permis de conduire en Allemagne

2017/11/4

Aujourd'hui en Guinée La star guinéenne de Leipzig Naby Keita est menacée de poursuites judiciaires pour avoir tenté de faire authentifier en Allemagne un faux permis de conduire acquis dans son pays, selon le quotidien allemand Bild de samedi.

« Nous sommes au courant de cette procédure », a confirmé un porte-parole du club, « mais nous pensons qu’il ne s’agit pas d’une falsification ».

L’avocat du joueur de 22 ans nominé pour le ballon d’Or africain 2017 est saisi de l’affaire, précise le club.

Bild affirme que Keita a tenté à deux reprises d’obtenir un permis allemand en présentant de faux permis guinéens.
Le parquet n’a pas précisé si Keita serait également poursuivi pour conduite sans permis.

Le milieu de terrain international risque une très lourde amende, proportionnelle à ses revenus. L’international allemand de Dortmund Marco Reus avait été condamné à 540 000 euros d’amende en 2014 pour conduite sans permis en état de récidive.

Par Jeune Afrique

 
 Ajouter un commentaire
LES JEUX RÉGIONAUX DE LA MOYENNE GUINÉE

2017/11/3

Aujourd'hui en Guinée Mamou, Labé et Pita dans la fièvre des Jeux Régionaux de la Moyenne Guinée.Un point de presse a été animé par la commission artistique du Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique dans l'après du jeudi 02 novembre 2017 en présence des têtes d'affiche de la soirée du vendredi 03 et du carnaval d'ouverture le samedi 04.

Takana Zion, Steeve, Tiranké Sidimé, Kandet Kanté, le groupe Wontanara, Katy la Star, Cirque Lanyi, les Zawagui, Môla Khouyé entre autres assurent d'offrir des prestations de qualité.

Lama Sidibé vient à l'instant de nous rejoindre alors que Benedy et Balla Moussa sont à quelques encablures de Mamou.

Le Bafing Jazz de Mamou, Oumou Barry, Mamadjan, Mouvement H-Raya, 3 M3 A, Kirdhin mydjalla ne seront pas en reste.

Sandenia Productions déploie une puissance sonore de 20.000 Watts sur un podium de 12 /9m.

Les artificiers arrivent sous peu pour offrir en apothéose un festival pyrotechnique.

La fête placée sous la présidence et la présence effective de S.E.M. Mamady Toula Premier Ministre, Chef du Gouvernement, promet.

À noter que lesdits Jeux Régionaux qui se déroulent du 4 au 11 novembre à MAMOU, LABÉ et PITA sont inscrites dans le PTA du MSCPH, comme une activité majeure.

Jean Baptiste Williams. Jeannot Williams. Direction Nationale Culture.

 
 Ajouter un commentaire
LES JEUX RÉGIONAUX DE LA MOYENNE GUINÉE

2017/11/3

Aujourd'hui en Guinée Mamou, Labé et Pita dans la fièvre des Jeux Régionaux de la Moyenne Guinée.Un point de presse a été animé par la commission artistique du Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique dans l'après du jeudi 02 novembre 2017 en présence des têtes d'affiche de la soirée du vendredi 03 et du carnaval d'ouverture le samedi 04.

Takana Zion, Steeve, Tiranké Sidimé, Kandet Kanté, le groupe Wontanara, Katy la Star, Cirque Lanyi, les Zawagui, Môla Khouyé entre autres assurent d'offrir des prestations de qualité.

Lama Sidibé vient à l'instant de nous rejoindre alors que Benedy et Balla Moussa sont à quelques encablures de Mamou.

Le Bafing Jazz de Mamou, Oumou Barry, Mamadjan, Mouvement H-Raya, 3 M3 A, Kirdhin mydjalla ne seront pas en reste.

Sandenia Productions déploie une puissance sonore de 20.000 Watts sur un podium de 12 /9m.

Les artificiers arrivent sous peu pour offrir en apothéose un festival pyrotechnique.

La fête placée sous la présidence et la présence effective de S.E.M. Mamady Toula Premier Ministre, Chef du Gouvernement, promet.

À noter que lesdits Jeux Régionaux qui se déroulent du 4 au 11 novembre à MAMOU, LABÉ et PITA sont inscrites dans le PTA du MSCPH, comme une activité majeure.

Jean Baptiste Williams. Jeannot Williams. Direction Nationale Culture.

 
 Ajouter un commentaire
Elhadj Aboubacar Somparé n'est plus : HOMMAGE À UN HOMME D'ÉTAT

2017/11/3

Aujourd'hui en Guinée Né le 31 août 1944 à Dakonta ( Boké), Elhadj Aboubacar Somparé, ancien Président de l'Assemblée Nationale a été rappelé, ce jeudi 2 novembre 2017, à ALLAH, NOTRE CRÉATEUR. Ce décès de celui que je qualifie de D'HOMME D'ÉTAT plonge toute la Nation Guinéenne dans le deuil.

La carrière politico-administrative de celui que le feu Président Ahmed Sekou Touré découvre et surnomme, dans les années 60 - 70, "le crack de Labé" où le jeune diplômé de l'université nationale entame sa vie professionnelle comme Directeur régionale de l'éducation illustre la dimension culturelle, la créativité, l'inspiration, les qualités humaines et la forte personnalité d'Aboubacar Somparé. Bref, un doué sinon surdoué respecté.

À Labé où parallèlement à ses fonctions administratives au niveau de l'Éducation, il s'impose rapidement comme l'un des grands animateurs et responsables en vue du Parti-Etat, le PDG. Dans la capitale de la Moyenne Guinée et ses régions ainsi que ses arrondissements même les plus reculés, le jeune cadre, respectueux et intelligent tisse de solides amitiés au sein de la notabilité, des cadres, des élèves et des villageois qu'il gardera durant toute sa vie.

Cette conduite qui dénote un sens du management hors du commun, impressionne davantage le Président Ahmed Sekou Touré qui a désormais pour Aboubacar Somparé, une admiration et une confiance qui ne seront plus jamais démenties jusqu'au 26 mars 1984, date du décès du premier Président Guinéen. C'est dans cette logique qu'il le nomme, en 1976 - 77, Directeur Général de la Radiodiffusion Nationale, une fonction hautement stratégique sous la première République d'autant que son titulaire était pratiquement inséparable du Responsable Suprême de la Révolution. Dans cette première responsabilité de grande portée politique, Aboubacar Somparé dirige et réalise le projet de lancement de la Télévision Guinéenne, le 14 mai 1977.

Ce succès renforce la côte du très compétent haut cadre auprès du Président de la République Ahmed Sekou Touré et du BPN. Ainsi, suite à la réconciliation après des années de brouille, Aboubacar Somparé est nommé, en 1977 - 78, dans la redoutable et sensible fonction d'ambassadeur de Guinée en France. Là, il se fait rapidement remarquer et se dote d'un réseau d'amitiés dans la classe politique française notamment Le Président Jacques Chirac. Il a surtout le merite de suivre la relance de la coopération Franco-Guinéenne avec le dédommagement de la Guinée dans certains aspects matériels et financiers, d'obtenir la visite du Président Valéry Giscard d'Estaing en Guinée, d'organiser la visite d'État du Président Ahmed Sekou Touré en France.

Après le coup d'État du 03 avril 1984, consécutif au décès du Président Ahmed Sekou Touré le 26 mars de la même année, le CMRN au pouvoir considère Aboubacar Somparé comme le seul symbole rescapé du régime défunt du PDG dont tous les dignitaires étaient mis aux arrêts. Cette perception expliquera et guidera la mauvaise nature des rapports entre le nouveau Président, Lansana Conté et Aboubacar Somparé. Limogé de ses fonctions d'ambassadeur et nommé Conseiller du ministre d'État chargé de la Fonction publique, en l'occurrence, Capitaine Mamadou Baldé à l'époque, Aboubacar Somparé comprends le jeu de la mise à l'écart quand il me confie, non sans ironie, " Conseiller du ministre, je ne vois pas le ministre.."

Mais, le nouveau régime militaire composé de néophytes ne peut dans un pays en crise de ressources humaines ignorer les rares compétences et expériences disponibles. Et, rapidement, Aboubacar Somparé retrouve la haute sphère avec les fonctions d'administrateur du Palais des Nations, en 1985, et celles de Recteur de l'université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en 1986. Là, le reflexe d'ancien étudiant l'amène à responsabiliser les étudiants par la mise en place du Comité de Coordination comme le Conseil d'administration. Le professeur de Mathématiques ouvre les portes de l'université aux spécialistes et experts étrangers venant régulièrement donner des cours, équipe et modernise les laboratoires et instaure un système permanent de Conférences culturelles animées par des sommités intellectuelles de Guinéenne et étrangères ainsi que les ministres du Gouvernement. À travers le 25ème anniversaire qu'il organise, Aboubacar Somparé parvient à fixer le regard du pouvoir sur les problèmes et l'importance de l'université.

Cependant, toujours perçu comme le survivant du régime abattu, Aboubacar Somparé tombe à nouveau dans la disgrâce suite à un mouvement estudiantin réclamant certains droits à l'état en 1989.

Repris, la même année, il expérimente le Projet d'ajustement structurel de l'éducation (PASE) et permet à la Guinée de bénéficier de nombreuses infrastructures scolaires financées par les bailleurs de fonds. Son succès à ce niveau n'est pas de bon goût. Pour l'éloigner de la gestion de ces fonds qu'on découvre au PASE, il "bénéficie d'une promotion " comme secrétaire général au ministère de l'administration du territoire en 1991. Une fonction qu'il perd après la légalisation des partis politiques, le 03 avril 1992.

Depuis, l'homme s'est engagé dans la politique. Ainsi, il abandonne son projet de parti et s'associe à des amis poyr fonder le PUP, le parti au service du Président Lansana Conté. Pour l'élection et les réélections de ce président militaire ( 1993, 1998, 2003), Aboubacar Somparé n'a jamais ses efforts.

Mais, le Général Lansana Conté n'a été que peu reconnaissant ou n'a pas aider Aboubacar Somparé comme un partisan. Même la présidence de l'assemblée nationale, Aboubacar Somparé ne l'a arraché que grâce à ses qualités politiques, les choix du Général Lansana Conté étant Saikou Yaya Baldé et Henry Toffany. Ces deux personnalités n'ayant pas pu faire le poids pendant le débat interne qui a précédé le choix du candidat du PUP au perchoir, le Président Lansana Conté a abdiqué. Mais, auparavant il avait totalement charcuté la liste initiale du PUP à la députation du 30 juin 2002 en gommant les noms de tous les proches de Somparé.

Président de l'assemblée, Aboubacar Somparé, sans être fracassant comme le doyen Biro Diallo, s'est montré défenseur des valeurs comme la libéralisation des ondes, le contrôle de la gestion du gouvernement, l'équilibre des pouvoirs. Il plaida publiquement et solennellement la libération du Président du RPG, Alpha Condé. Ses discours d'ouverture et de clôture des sessions de l'assemblée étaient toujours des tribunes pour promouvoir la bonne gouvernance.

Il n'a jamais milité pour le référendum constitutionnel voulu par le Président Lansana Conté et son entourage en 2001. Par rapport à tous ces agissements visant à lui barrer la succession, il me confia "regretter de constater la méchanceté du Général Lansana Conté " . Cette méchanceté qui donna naissance au coup d'État du Capitaine Moussa Dadis Camara, 22 décembre 2008, dès après la mort du Général Lansana Conté et plongea Aboubacar Somparé dans la maladie qui vient d'avoir raison de lui. Il était le mal aimé du Président et du système auquel il est resté loyal, franc et fidèle, surtout objectif.

Avec ce décès, la Guinée perd une vraie valeur, un patriote, un Guinéen dans le sens vrai et profond du terme. Un HOMME D'ÉTAT.

Dors en paix, mon Recteur. VEUILLE ALLAH, NOTRE CRÉATEUR, t'accueillir dans son éternel paradis. Amen


Abdoulaye Condé

 
 Ajouter un commentaire
Mamady Youla a ouvert à Conakry la 2è édition de la semaine nationale de la citoyenneté

2017/11/2

Aujourd'hui en Guinée Conakry – Le Ministère de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté a lancé ce mercredi 01 Novembre, la deuxième édition de la semaine nationale de la citoyenneté au palais du peuple autour du thème : « Le Citoyen dans la construction de la nation », et de plusieurs thématiques dont ‘‘Un peuple, une volonté, une nation’’.

Cette initiative du gouvernement guinéen vise à consolider la culture de la citoyenneté en vue de bâtir une Nation sans tension ethnique, politique, sociale et religieuse. C’est pourquoi le Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté Kalifa Gassama Diaby n’a ménagé aucun effort pour la tenue et la réussite de cette deuxième édition.

Par le truchement de son président, Dansa Kourouma, la confédération nationale des organisations de la société civile, représentant la société civile, a félicité le ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté pour cette belle initiative. Il a donc invité tous les citoyens à un engagement collectif pour relever ces défis avec droit et application pour le développement de la nation.

Dans la même logique, les institutions républicaines ont également pris part à cette cérémonie de lancement notamment à travers la coordination du système des nations unies. Pour Céraphine Wakana, coordinatrice du système des Nations-Unies, leur participation à cette événement, est d’une importance capitale, puisque selon elle, la préservation de la paix et de la quiétude sociale, est un objectif du système des Nations-unies. Avant de terminer, elle a réaffirmé le soutien de son organisation à toutes les initiatives du gouvernement guinéen.

A cette occasion, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté Kalifa Gassama Diaby a exprimé sa gratitude et sa reconnaissance à l’ensemble de tous les membres du gouvernement, y compris les institutions républicaines, la société civile, les partis politiques et tant d’autres acteurs qui l’ont accompagné et soutenu dans la réalisation de cette deuxième édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix. Car selon lui, Construire une nation c’est assurer la mémoire historique dans sa partie joyeuse et douloureuse et d’en tirer des leçons pour l’avenir. Pour lui, c’est aussi la volonté de chacun, à travers tout le pays, de faire une communauté commune, qui doit être une communauté de valeur.

Pour finir, il a exhorté tous les Guinéens a travaillé ensemble pour la consolidation de la paix, de l’unité et de la démocratie en république de Guinée.

Présidant cette cérémonie, Le Premier Ministre Mamady Youla au nom du président de la république a réaffirmé la volonté du gouvernement a mené à bout cet engagement qui est de construire la nation Guinéenne et à soutenir cette initiative.

Poursuivant, Mamady Youla a formulé le vœu de voir au cours cette année, de milliers de guinéen à se lever pour célébrer main dans la main, du 1er au 7 novembre 2017, cette seconde édition. Parce que selon lui, sans le concours de chacun des guinéens, ils ne pourront construire cette nation à laquelle tous les guinéens aspirent.

Ensuite, le Premier Ministre a estimé que c’est ensemble qu’il est possible de construire un futur commun, et pour le construire il faudrait l’implication de tout un chacun pour consolider la démocratie, et de mettre la nation sur la trajectoire devant permettre aux guinéens de se hisser au rang des pays émergents.

Pour terminer, le chef du Gouvernement Mamady Youla a, au nom du président de la république et de l’ensemble de tous les membres du gouvernement, souhaité une bonne semaine nationale de la citoyenneté et de paix à tous les Guinéens, avant de déclarer ouverte la deuxième édition de la SENACIP.

Source : Cellule de Communication du Gouvernement


 
 Ajouter un commentaire
Finale de la Coupe de la CAF TP Mazembe - Superssports Uniteds : Le Président Antonio Souare Commissaire

2017/11/1

Aujourd'hui en Guinée La Nouvelle vient de tomber sur les telescripteurs et boîtes mails reliés à la Confédération Africaine de Football. Le Président de la Fédération Guinéenne de Football, membre de la Commission Interclubs de la CAF a été désigné Commissaire de la Finale opposant, le 19 novembre 2017 à Lubumbashi, le club Congolais du Tout Puissant Mazembe à son adversaire sud-africain du Superssports United. Les deux clubs ont évolué, durant la phase des poules, dans le même Groupe que le Horoya Athletic Club dont est également Président Antonio Souare.

TO THE ATTENTION OF ALL THE PARTIES CONCERNED BY THE MATCH

A TOUTES LES PARTIES CONERNEES PAR LE MATCH
No.165: TP Mazembe(DR Congo) VS Supersport United FC
(South Africa),CC 2017

Played at : Lubumbashi-Stade Lubumbashi (Natural
grass), 19.11.2017 15H30

Mehdi ABID CHAREF Referee Algeria

Abdelhak ETCHIALI Assistant Referee 1 Algeria
Aboubacar DOUMBOUYA Assistant Referee 2 Guinea
Mustapha GHORBAL Fourth Official Algeria
Mamadou Antonio Souare Commissioner Guinea
Essam Eldin Abdel Fattah Abdel
Hamid Referee Assessor Egypt
Sidio Jose Mugadza General Coordinator Mozambique
Abdallah EL OTMANI Security Officer Morocco

 
 Ajouter un commentaire
Lambanyi - Résidence du Président KPC : Tête à tête des Présidents Antonio Souaré et KPC

2017/10/28

Aujourd'hui en Guinée Le Président de la Fédération Guinéenne de Football, Mamadou Antonio Souaré a été reçu, ce samedi 28 octobre 2017, par le 2ème vice-président et Président de la Ligue de Football Professionnel, Kerfalla Camara KPC en audience dans la résidence privée de ce dernier à Lambanyi pour une séance de travail portant sur l'ensemble des questions liées au développement du Football Guinéen.

Ce tête à tête, de près de 2 heures, entre lex deux plus hauts dirigeants du cuir rond guinéen, par ailleurs Président et vice-président du COCAN, s'inscrit dans le cadre des consultations périodiques permettant de passer au peigne fin l'ensemble des problèmes du football guinéen .

Le Président Antonio Souaré a informé son homologue de la ligue des dispositions pratiques prises par la Fédération Guinéenne de Football pour le compte de la saison sportive 2017-2018 notamment dans des compétitions africaines dans lesquelles les différentes catégories du Syli National sont engagées à commencer par le Championnat d'Afrique des Nations dont les phases finales se jouent au Maroc en janvier-février 2018.

Le Président Kerfalla CAMARA ( KPC ) a également pris le temps pour expliquer à son aîné les grands chantiers entrepris au niveau de la Ligue Guinéenne du Football Professionnel que sont les championnats de Ligue I et II pour la saison 2017 - 2018 dont le démarrage est fixé pour le 03 novembre avec un calendrier complet tenant compte des impératifs internationaux. Pour assurer un bon déroulement de ces championnats, et en attendant les subventions nationale et internationale, la fondation KPC pour l'humanitaire a décidé la prise en charge d'un certain nombres de dépenses à savoir :

-la rénovation et l'équipement du siège de la ligue guinéenne de football professionnel

-l'achat de deux jeux de maillots pour l'ensemble des 28 équipes engagées de la ligue 1 & 2

-l'achat de quatre jeux de maillots pour les arbitres

- l'équipement , en matériel de dernière génération , de la cellule médias de la ligue guinéenne de football professionnel

-Le projet d'assurance maladie pour tous les acteurs ( joueurs et arbitres ) du football guinéen

-Le passage en Société de tous les clubs de la ligue 1& 2

Le Président KPC a informé son frère Antonio que le chef de l'état, le Pr Alpha Condé a mis les moyens à sa disposition pour le revêtement en pelouse synthétique de douze ( 12 ) stades du pays. Dans le cadre de ce projet, il a souligné la présence en Guinée actuellement de deux experts étrangers pour les travaux préliminaires à la pose des gazons synthétiques.

Ils ont convenu de donner un coup d'accélérateur au Comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2023 afin que la Guinée ne rate pas ce rendez-vous sportif majeur.

D'autres sujets d'intérêts généraux ont été longuement discutés par les deux hommes qui ont constaté une grande convergence de vues sur tous les points abordés.

Avant de se séparer, les deux personnalités les plus importantes du football guinéen ont convenu de maintenir ce contact qu'ils n'ont jamais perdu depuis leur avènement dans leurs fonctions sportives actuelles afin de toujours harmoniser les points de vue sur toutes les questions relatives au football.

Par Aboubacar SAKHO
Conseiller spécial Attaché de presse auprès du PDG du groupe guicopres

 
 Ajouter un commentaire
Resco Camara, l'ex-gouverneur de Conakry convoqué devant le tribunal pour avoir torturé les miltants de l'opposition en 2010

2017/10/28

Aujourd'hui en Guinée L'ancien chef d'Etat major de l'armée guinéenne sous la transition militaire, le général Nouhou Thiam et l'ex-gouverneur de Conakry, Sekou Resco Camara, sont convoqués au tribunal de première instance de Dixinn le 13 novembre 2017, suite à une plainte de civils pour des faits de torture pendant la transition militaire sous Sekouba Konaté.

En 2012, quinze victimes, appuyées par la FIDH et l'Organisation guinéenne des droits de l'homme (OGDH), ont déposé une plainte auprès de la justice guinéenne pour des tortures infligées contre elles à l'escadron mobile de la gendarmerie de Hamdallaye en 2010.

Les faits remontent effectivement à octobre 2010, quand plusieurs citoyens avaient été arrêtés, détenus et torturés.

A maintes reprises, les victimes ont réclamé justice mais Nouhou Thiam était en prison dans un autre dossier alors que M. Camara était gouverneur de la ville de Conakry.

Le troisième officier mis en cause est Aboubacar Sidiki Camara dit De Gaulle, ancien chef de la sécurité présidentielle du général Sekouba Konate mais il est décédé en 2014.

APA

 
 Ajouter un commentaire
COMMISSION DE LA CAF : ANTONIO SOUARE ENCORE PROMU

2017/10/27

Aujourd'hui en Guinée La Confédération Africaine de Football (CAF) a publié la composition de son nouveau comité exécutif pour la période 2017-2019 ainsi que celle de ses différentes commissions permanentes (comité d’urgence, commission des finances).

Le Président de la Fédération Guinéenne de Football Mamadou Antonio SOUARE a été promu au sein de la Commission Interclubs et de la Gestion du Système d’octroi des licences. Une nouvelle et importante marque de confiance décernée au chair-man du HAC.

Cette commission aux très lourdes charges a un rôle capital à jouer tel qu’il en a été convenu lors du dernier symposium de la CAF, à Rabat au mois de juillet dernier. Il a été retenu, entre autres, que le format des interclubs soit maintenu mais qu’on procède à un changement de calendrier pour les compétitions interclubs qui devraient se dérouler de août à mai. La commission devra s’y pencher.

Autres missions de cette commission dans son volet de gestion du système d’octroi des licences au clubs, la poursuite de la promotion et l’amélioration du niveau et de la qualité de tous les aspects du football en Afrique. Veiller à ce que les clubs aient un niveau de gestion et d’organisation approprié. Adapter et développer l’infrastructure sportive des clubs. Améliorer les performances économiques et financières des clubs, renforcer leur transparence, leur crédibilité et leur contrôle. Garantir la continuité des compétitions internationales de clubs au cours de la saison. Permettre la comparaison entre clubs sur des critères financiers, sportifs, juridiques, administratifs et d’infrastructure.

Dans le souci de professionnalisation, la commission devra aussi se pencher sur les diplômes et la formation du personnel des clubs ou dans les objectifs fixés en matière d’infrastructures et d’administration.

Pour la Commission d’octroi des licences, seuls les clubs remplissant, aux dates limites fixées, les critères figurant dans le règlement national validé et s’étant qualifiés sur la base de leurs résultats sportifs peuvent se voir octroyer une licence par l’association membre, en vue de participer aux compétitions interclubs de la CAF pour la saison à venir.

Composition de la Commission des Interclubs et de la Gestion du Système d’Octroi des Licences

Tarek Bouchamaoui (Tunisie) Président
Ahmed Yahya (Mauritanie)
Mutasim Sirelkhatim Gaafar (Soudan)
Al Hadj Jawula (Ghana)
Irvin Khoza (Afrique du Sud)
Abenet Meskel (Ethiopie)
Frans Mbidi (Namibia)
Mamadou Antonio Souare (Guinée)
Riadh Bennour (Tunisie)
Moïse Tchapwe Katumbi (DR Congo)
Francis Amin (Soudan du Sud)
Ismail Locate (Réunion)
Mahfoud Kerbadj (Algérie)
Mahmoud Taher (Egypte)
Naciri Said (Maroc)
Salemane Phafane (Lesotho)
Shehu Dikko (Nigeria)
A noter qu’ Amadou Diaby Avenir Feguifoot DIABY fait également partie d'une Commission, celle de l'organisation de la Coupe U -17

Christian Alliki

 
 Ajouter un commentaire
Super Coupe de Guinée 2016-2017 : Le Hafia FC de KPC affronte cet après midi au stade du 28 septembre le Horoya d'Antonio Souaré

2017/10/27

Aujourd'hui en Guinée Les deux grands clubs de la Guinée s'affrontent pour la deuxième fois en un mois jour pour jour cet après-midi du vendredi 27 octobre 2017 au stade du 28 septembre , cette fois-ci dans le cadre de la Super Coupe en prélude au démarrage du championnat 2017-2018 , ligue 1 et 2

Est-ce que la rencontre d'aujourd'hui sera le bis repetita de celle du mardi 26 septembre 2017 où le Club de KPC avait remporté le trophée de la 58ème édition de la coupe nationale de Guinée en dominant le Horoya Atletic club de Mamadou Antonio Souaré aux tirs au but après un match nul vierge pendant les 90 minutes âprement disputées ?

Attendons de voir

Par Aboubacar SAKHO
Conseiller Spécial Attaché de presse auprès du PDG du Groupe Guicopres

 
 Ajouter un commentaire
Audit Feguifoot : Ma lecture d’un travail qu’on pouvait présenter autrement (L.M Cissé)

2017/10/23

Aujourd'hui en Guinée Conakry-Incontestablement, l’audit est la meilleure arme de dissuasion des délinquants financiers qui confondent leurs poches à la caisse publique. C’est aussi ce moyen par excellence de reddition des comptes. Il garantit alors la bonne gestion dans une entreprise de toute nature.

Imposer cette culture, si elle est nouvelle, traduit l’audace de l’initiateur d’affronter ces resquilleurs félins endurcis qui sont le plus souvent des proches sangsues.

Depuis quelques jours, le dernier audit à la Feguifoot, parce qu’il en eus d’autres qui ont connu moins d’engouement et suscité moins de bruit à cause certainement du déficit de crédit dont souffraient certains acteurs clés du football d’alors qui ont pris ces décisions, ce dernier audit, dis-je bien, turbide le milieux footballistique de notre pays.

Si tous les observateurs sont unanimes sur le fait que cet audit est sans doute l’expression de la volonté de l’initiateur d’assainir une maison qu’il a trouvée malsaine à cause des guerres d’intérêt et de positionnement qui l’ont minées, par contre, ils restent diviser sur la procédure d’élaboration d’un document qui pouvait être mieux qualifié pour qu’il soit le dynamiteur sans reproche, des démons de la même maison précieuse.

Avec le recul, on peut bien donner raison au patron des lieux, qui au début, s’est avéré bon expectant face à un dossier d’une portée historique.

Mais au fil du temps, il en a perdu, sûrement involontairement, de cette aptitude qui pouvait éviter au « sésame » que tous ont voulu que le rapport soit, des critiques sur sa procédure d’élaboration, bref sur le travail fait et présenté à l’opinion.

Tout cela, doit être le fait de courtisans et de collaborateurs dilettantes et opportunistes, qui ont fini par fourvoyer le commanditaire de ce travail.

Des agitateurs qui consacraient sciemment tout leur temps, partout et en tout lieu, à dérider le grand taulier de la Feguifoot, avec des commérages, ont réussi à le posséder et à lui faire croire que la publication du rapport au goût d’inachevé pourtant, qu’il détenait, s’inscrivait dans la logique de la volonté de l’homme à assainir la maison pour une meilleure productivité dans l’intérêt supérieur du football.

A lire ce rapport, qui se définit ne pas être un « audit » en tant que tel, et qui informe que le croisement des données, indispensable pour ce genre de boulots, n’a pas été possible, on peut bien déduire, que ceux qui nous ont nourri de la rhétorique « audit » et qui ont convaincu pour sa publication, ont donné un gros coup d’épée dans l’océan.

Cela ne fait l’ombre d’aucun doute, que la fédération à l’image du pays, n’a jamais été bien gérée. Des gens ont abusé de leurs positions respectives à des moments donnés, pour détruire le patrimoine et effilocher tout espoir de se relancer dans l’arène que nous domptions, il y a encore longtemps.

A cet effet, il ne fallait pas rater cette occasion pour mettre le grappin sur ces ennemis de notre sport roi, qui ont spolié son avenir pendant qu’ils avaient encore la possibilité de marquer son histoire glorieuse.

Ces impénitents perchés autour de Antonio Souaré, qui, malheureusement, ne se coltinent de la collaboration de celui-ci, qu’à cause de son caractère à vouloir être avec tout le monde, passent tout leur temps à moucharder des personnes et imaginer des projets qui font couler à flots l’argent pour des destinations privées, ces impénitents, ne sont pas loin de ratatiner ce qui peut être la satisfaction de la gestion de l’actuelle équipe.

Alors I’heure est urgemment au ménage autour de soi, si non….



Lamine Mognouma Cissé

 
 Ajouter un commentaire
46èmes Assises de l’UPF à Conakry: La Chine offre des ordinateurs à la Section Guinéenne

2017/10/23

Aujourd'hui en Guinée L’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Guinée, M. Biang Jianqiang vient de faire un don de dix (10) ordinateurs portables et bureautiques à la Section Guinéenne de l’Union de la Presse Francophone (UPF-Guinée) dans le cadre de son appui à la tenue des 46èmes Assises de l’UPF, prévues à Conakry, du 20 au 25 novembre 2017.

Après avoir reçu le don, le Secrétaire général adjoint de la Section Guinéenne de l’UPF, Jean Pierre Ouendéno, a au nom de son président déclaré : « Il y a deux semaines que nous avons été reçus en audience par l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine, Biang Jianqiang. Une audience au cours de laquelle nous avons échangé avec lui sur la tenue des ces Assises. A cette occasion, le diplomate chinois a réitéré sa ferme volonté à accompagner la Presse guinéenne. C’est à ce titre que la Section Guinéenne de l’UPF, vient de recevoir de M. l’Ambassadeur, ce don de dix ordinateurs portables ».

Pour lui, ce don témoigne, à n’en pas douter, l’excellence de la qualité de la coopération liant les deux pays ; une coopération qui remonte à l’aube de notre indépendance.

« Au-delà du don, l’UPF-Guinée est plus que marquée par la diligence avec laquelle, la parole a été liée à l’acte », a fait remarquer M. Ouendéno.

Poursuivant, Jean Pierre Ouendéno a tenu à vivement remercier la République Populaire de la Chine et son Ambassadeur. Avant de remercier le président de la République, le Pr Alpha Condé pour avoir accepté que la Guinée abrite pour la première fois de son histoire, un tel évènement qui doit réunir plus de 350 journalistes et responsables de l’espace Francophone.

Enfin, le Secrétaire général adjoint de la Section Guinéenne de l’UPF, Jean Pierre Ouendéno a saisi l’occasion pour inviter les autres ambassades, institutions, opérateurs économiques et personnes de bonnes volontés, à emboîter le pas de l’Ambassadeur en Guinée afin que les Assises soient couronnées de succès.

AGP

 
 Ajouter un commentaire
Lettre ouverte au Président de la Féguifoot Mr Antonio Souaré

2017/10/23

Aujourd'hui en Guinée A Monsieur le Président de la Fédération Guinéenne de Football Objet : Cas des Audits. Monsieur, C’est avec stupeur et pincement au cœur que j’ai pris connaissance du contenu du rapport des audits commandités au sein de notre institution sur la gestion de la période 2013 -2015.

Sincèrement parlant, j’ai piqué une peur froide après avoir découvert le tableau Sombre en parcourant le document synthèse du rapport d’audit ; et ça m’a systématiquement rappelé votre élément de comparaison apporté la fois passé à Yorokoguiya pour nous permettre de comprendre combien de fois la problématique est profonde au sein de la fédération guinéenne de football dont je cite : « la Fédération Guinéenne de Football ressemble à un Cimetière Chrétien » Fin de citation.

J’estime que, par devoir de patriotisme, combiné de ma petite connaissance des nouvelles approches de la gestion moderne des organisations associatives, je dois apporter certaines précisions et orientations que je pense nécessaires pour la suite de ce feuilleton audit.

Monsieur le président, je commencerai par vous remercier de fait, du courage obtenu dans la diligence de ce travail qui est une première en république de Guinée au sein de notre milieu de football.

Loin dans ma réflexion et en m’appropriant de ce document du rapport, je me rends Compte que ces audits ont été publiés au bon moment pour la vie de notre Organisation. D’abord, au-delà du fait que des révélations sur des chiffres faramineux ont été obtenus ,retenons que l’avancée significative et notoire sur ces audits réside dans sa partie 1 et 2 du rapport synthèse qui nous dresse le tableau synoptique alarmant et sombre des causes à effets de la situation du point de vue diagnostic institutionnel, Organisationnel ,opérationnel et de gestion des ressources humaines de l’institution Fédérale ; je vous précise que c’est à ce niveau-là que réside tous le mal que notre institution a connu et a vécu depuis sa création vers les années soixante .

Monsieur le Président,

Comment pourrons nous expliquer qu’en plein 2017, une institution qui mobilise des millions de dollars pour son fonctionnement et ses activités d’animation peut rester et résister à la rigueur des contraintes de gestion moderne sans aucun Outil sur le plan institutionnel ; organisationnel et Opérationnel : tel que définie par les résultats de ce rapport d’audit au vu et au su de tous ces milliers d’acteurs qui au quotidiens activent pour l’animation de la dite institution.

Monsieur le Président,

Imaginez-vous, une institution fédérale d’un tel prestige qui selon le rapport publié ne possède pas de plan stratégique qui, de nos jours constitue un document de référence pour toute organisation selon les principes de gestion moderne ;car il est le tableau de bord qui amène tous les acteurs à s’approprier de la vision commune de l’institution dans ses objectifs stratégiques et opérationnels ; et éventuellement un outil déterminant de plaidoyer et de mobilisation des ressources financières ;

Monsieur le Président, comment pensez-vous à une instituions d’un tel niveau d’ouverture internationale sans manuel de procédure administrative et financière ;car c’est est un outil de gestion qui définit la démarche à suivre et la limite d’action de chaque acteur qui participe à l’animation au quotidien de l’organisation !

Monsieur le Président,

Comment pensez-vous à une institution d’un tel niveau d’encrage national sans politique de gestion des ressources humaines, car la politique des ressources humaines est un outil administratif qui permet de définir le processus de recrutement ; de l’identification des profils et des compétences, de l’attribution des taches au différents travailleurs et de la catégorisation des travailleurs en grade et titre. Comment pensez-vous à Une telle institution sans aucun support de gestion tout cours.

Monsieur le Président,

Je nourris la ferme conviction que ;aussi longtemps que ces préalables annoncés dans la partie 1 et 2 du rapport ne trouvent pas ses solutions, chaque année que dieu ferra certains cadres gestionnaires de cette organisation se retrouveront devant le barreau ; pas forcement par volonté personnelle de détournement mais par des malversations dues au simple méconnaissance des normes et procédures, et d’ailleurs par simple méconnaissance des enjeux liés à la gestion de la chose administrative moderne ; car je reste sur ma faim quant aux compétences à la disposition de la fédération pour faire face aux différentes exigences que présentent les besoins de notre institution en terme de ressources humaines.

Alors monsieur le Président, au crible de cette analyse Croisée de la situation de notre Institution tel que présentée par le cabinet d’audit, je vous suggérerais ce qui suit :

– De se servir sans délai de ce rapport d’audit comme pied de stal pour une refondation totale de notre organisation pour l’avenir et la postérité ; car je ne suis pas rassuré que notre génération puisse bénéficier d’une circonstance aussi favorable que celle qui se présente actuellement pour un exercice de

– De mettre en veilleuse toutes autres actions qui ne se trouvent pas en rapport à la résolution des insuffisances soulignées dans la partie 1 et 2 du rapport.

Monsieur Le président en ma qualité d’observateur averti et possédant une certaine expertise en la matière, parce que ayant exercé dans un cabinet spécialisé sur des questions de ce genre, en ma qualité d’enseignant et en ma qualité d’agent de gestion administrative du football, je suis plus que convaincu qu’en dotant la fédération du plan stratégique à court et moyen termes, d’un manuel de procédures, administrative et financière, et d’une politique de gestion des ressources humaines, cela aiderait au mieux dans la compréhension collective de là où nous voulons partir avec l’institution et définira ainsi un cadre cohérent à tous les acteurs dans leur démarche.

Alors Monsieur le Président de par votre Acte, nous pensons sincèrement que c’est le point de départ d’un long processus de reformes vers la modernisation effective de notre institution fédérale en terme de management et de gestion. Le regard de ces millions de citoyens désespérés et désemparés qui épousent ce sport roi comme passion de vie et trouvent en lui son centre d’intérêt, reste braqué sur vous ; avec l’espoir que le processus ira jusqu’au bout.

Pour finir, je lance cette alerte pour vous dire que ,c’est maintenant ou jamais le moment de doter cette institution de ce qui lui manque, un manque qui a scellé l’avenir de plusieurs générations.

Avec l’espoir que ce présent écrit retiendra vivement votre attention, je vous prie de recevoir mes sincères remerciements par rapport au boulot qui est entrain d’être fait.

Cordialité, sportivité.

Boubacar 2 Barry ;

Tel :628766141/654766141

Professeur d’Economie ;

Ex-Consultant Associé et Chargé de la Formation auprès du Cabinet Tirad ;

Coordinateur General du Réseau des Jeunes Volontaires en Guinée ;

Intendant Général du Syli Local ;

 
 Ajouter un commentaire
LA FAMILLE SPORTIVE DE GUINÉE EN DEUIL
L'ARTISTE DU CUIR ROND, GOLDEN BOY, L'ÉLÉGANT MORY KONÉ A TIRÉ SA RÉVÉRENCE

2017/10/7

Aujourd'hui en Guinée La triste nouvelle est tombée le Vendredi 6 Octobre 2017 à 10 heures de la voix du Ministre en charge des Sports qui, à l'occasion de sa visite au Syli National a fait observer une minute de silence à la mémoire de l'immense technicien du cuir rond, milieu de terrain du Hafia Football Club, triple champion d'Afrique le très cher regretté Mory Koné.

Le Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique adresse ses respectueuses condoléances à la famille biologique du grand disparu et à la grande famille du football Guinéen.

Le programme des obsèques fera l'objet d'un communiqué.

Jean Baptiste Williams..
Direction Nationale Culture.

 
 Ajouter un commentaire
Coupe du Monde U17 : Le onze du Syli Cadet

2017/10/7

Aujourd'hui en Guinée A quelques heures du match Guinée- Iran comptant pour la première journée du mondial U17 Inde 2017, le sélectionneur national du Syli Cadet , Souleymane Camara a livré la liste des 11 entrants pour cette affiche prévue pour 14h30 (Conakry).

Dans l'équipe de départ, on retrouve un nouveau joueur qui n’était pas dans l’équipe de la CAN.

Gardien:

Ibrahima Sylla

Défense

Issiaga Camara
Mohamed Chérif Camara
Samuel Conte
Ibrahima Sory Soumah

Milieu :

Sekou Camara (C)
Seydouba Cisse
Salya Bangoura
Aguibou Camara

Attaque :

Naby Bangoura
Djibril Fandje Toure


Par Djibril Firawa Touré

 
 Ajouter un commentaire
Inauguration de la Boutique officielle du Horoya Atlétic Club

2017/10/7

Aujourd'hui en Guinée La Direction Générale du Horoya Athlétique Club, a procédé dans l'après midi du Vendredi 6 octobre 2017, à l'inauguration de sa boutique officielle sous la présidence du Ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique.

Grande première en Guinée, le quartier Coleah Domino, sur la route du Niger a été le théâtre d'une grandiose cérémonie où les nombreux fans, amis et membres des instances sportives de notre pays ont été bercés la musique traditionnelle avec les groupes d'animation des supporters du HAC.

Après la présentation la boutique d'équipements sportifs et produits dérivés par Soufiane Souaré, le Ministre en charge des Sports Président d'honneur de la cérémonie, dira en substance:

<>.

<>.


Jean Baptiste Williams. Jeannot Williams.
Direction Nationale Culture.

 
 Ajouter un commentaire
Administration /Mouvance
Qui est qui ?
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Administration /Mouvance   ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients