Affaire ASPERBRAS
Dalein doit des excuses à Alpha Mohamed Condé

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

10 visiteurs connectés

29 Septembre 2016 - 19h38



Demi finale de la Coupe de la CAF
ESS - TP MAZEMBE

2016/9/17

Aujourd'hui en Guinée A la veille du match de la demi finale de la Coupe de la CAF entre l'Étoile Sportive du Sahel et le Tout Puissant Mazembe prévu ce samedi 17 septembre à 22 heures locale à Sousse, le Président Antonio Souare est déjà droit dans son costume de Commissaire.

Quelques minutes seulement après son arrivée à Sousse, ce vendredi 16 septembre et malgré l'éprouvant périple Conakry - Paris - Tunis - Sousse, il a présidé la réunion technique fixant ou rappelant les règles du jeu entre les deux clubs

.
Dans la soirée à 22 heures locales précisément, en compagnie du Coordinateur Général marocain, M. Larbi, le Commissaire a fait le déplacement du stade olympique de Sousse pour s'assurer que les droits de l'équipe visiteuse (TP-Mazembe) notamment à l'entraînement sont respectés.

À.C

 
 Ajouter un commentaire
Saison 2016 - 2017 : Le Horoya AC dynamise sa ligne d'attaque

2016/9/14

Aujourd'hui en Guinée Le président du Horoya Athlétic Club, Antonio Souare et deux nouvelles recrues ont signé mardi 13 septembre 2016 un contrat d'engagement réciproque sur une durée de 2 ans à compter de la date de signature.

Mando Yacouba, né le 1er mai 1993 et Ouedraogo Bassirou, né le 31 décembre 1992 sont deux attaquants burkinabes qui ont été très percutants, la saison dernière, dans les championnats du Burkina Faso et du Gabon avec un total de plus de 30 buts marqués.

En signant les contrats, les deux footballeurs n'ont pas caché leur émerveillement par rapport à la structuration du club du President Antonio Souare et promis de mouiller le maillot pour le Horoya AC, le Club de la Banlieue.

À.C

 
 Ajouter un commentaire
Coupe de la CAF : Antonio Souaré, commissaire pour Étoiles du Sahel-TP Mazembé

2016/9/8

Aujourd'hui en Guinée Les demi-finales de la Coupe de la Confédération Africaine de Football 2016 figurent au programme du week-end des 17 et 18 Septembre. Et du côté des officiels, le président du HAC sera encore sollicité.Antonio SOUARE vient en effet d’être désigné pour officier en terre tunisienne puisque c’est lui qui sera le commissaire du match Etoile du Sahel de Sousse – Tout Puissant Mazembe. Un rencontre flamboyante entre les Tunisiens tenants du trophée et les Congolais champions d’Afrique en titre.

Il est bon de rappeler que le président du Horoya en sera à sa deuxième sollicitation par l’instance faîtière du football africain, la première datant du mois

de juin dernier, lors du match de la poule B de Ligue des champions entre l’Entente Sportive Sétifienne et les Sud-africains de Mamelodi Sundowns. La preuve qu’Antonio SOUARE compte désormais parmi les dirigeants qui font autorité sur le continent.

La rencontre est programmée le samedi 17 Septembre 2016 à partir de

22h 00 (heure locale) au Stade Olympique de Sousse

 
 Ajouter un commentaire
Conakry, Capitale Mondiale du Livre 2017: Les préparatifs avancent à grands pas

2016/9/8

Aujourd'hui en Guinée Conakry, le 7 Septembre 2016 - A moins de sept (7) mois d’un des plus grands évènements culturels de l'année dans le monde, les acteurs impliqués dans l'organisation du rendez-vous de "Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017" (CCML2017) poursuivent les préparatifs pour la réussite de ce rendez-vous majeur. C'est dans cette optique que le Commissariat Général de CCML 2017, a échangé ce mercredi avec les porteurs de projets intéressés par cette rencontre mondiale du livre.

La rencontre avec les différents porteurs de projets a pour objectif d'amener les uns et les autres à entamer des actions au sein de leur organisation respective afin de donner un éclat particulier à ce rendez-vous mondial.

Pour la circonstance, le Commissariat Général de CCML 2017, a mis en avant les activités dédiées à la Journée de l'Alphabétisation qui sera célébrée jeudi 8 septembre. Une journée au cours de laquelle une place importante sera accordée à "Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017".

Ainsi, Sansy Kaba Diakité, Commissaire général de cet événement dira en substances que les travaux effectués au cours du mois d'août avec le ministère des Affaires Étrangères a permis à CCML 2017 d'avoir une réponse positive de l'Égypte, à travers la ville d'Alexandrie -première ville africaine à être choisie en 2002 par l'UNESCO pour l'organisation de ce rendez-vous mondial- qui s'engage à accompagner la Guinée par le partage d'expérience avec le comité d'organisation pour la réussite de cet évènement en 2017.

Les autorités en charge de cet événement entendent par cette opportunité, pouvoir ratifier des conventions de jumelage de notre capitale avec d'autres villes à travers le monde. Présent à cette rencontre entre les porteurs de projets et le Commissariat Général, Jordan Garcia, Consul de Guinée à Los Angeles s'est réjoui de l'avancement des travaux dans le cadre des préparatifs, avant d'inviter les porteurs de projets à s'impliquer en amont et en aval pour la réussite de CCML 2017. Pour lui, c'est l'image de chaque guinéen qui est en jeu car la nomination de la capitale guinéenne comme ''Capitale mondiale du livre'' fait d'elle la première Capitale d'Afrique francophone à se voir délivrer ce label par l'Unesco. Pour finir, Jordan Garcia réitérera son soutien aux côtés du Commissariat Général de CCML 2017dans l’optique d’appuyer le retour de la Guinée sur la scène culturelle internationale.

Pour rappel Conakry est la troisième ville sur le continent à être désignée Capitale Mondiale du Livre après Alexandrie en Égypte (2002) et Port Harcourt au Nigéria (2014).

La Cellule de Communication du Gouvernement

 
 Ajouter un commentaire
Le Président de la République donne le coup d’envoi du 15e Festival National des Arts et de la Culture pour la consolidation de la paix.

2016/9/6

Aujourd'hui en Guinée Conakry, le 5 Septembre 2016 - Dans l’optique de la relance et la promotion de la culture guinéenne, le Chef de l’Etat, Alpha Condé, a donné le ton ce lundi en présidant la cérémonie d’ouverture du Festival National des Arts et de la Culture. C’était en présence des membres du Gouvernement, des Représentants des Institutions, et des acteurs du secteur de la Culture et des Sports. Initié par le département en charge de la Culture, des sports et du Patrimoine Historique, le FENAC a débuté par un carnaval géant qui est parti de la place des Martyrs pour le Palais du Peuple où était prévue une série de prestations scéniques.

Cet événement culturel national a pour but d’encourager l’expression des spécificités culturelles et artistiques de la Nation tout en mettant en exergue leurs éléments de convergence pour la sauvegarde de l’unité Nationale. C’est pourquoi, dans son allocution, Siaka Barry, le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique a tenu à remercier le Chef de l’Etat qui a cru en ce projet en lui donnant une autre existence. « L’un des grands chantiers du Président de la République en accédant au Pouvoir était de donner à la Guinée son lustre et son rayonnement culturel d’antan » a déclaré Siaka Barry. Pour lui, une étape crucial de cette bataille est gagnée avec le réveil du Festival National des Arts et de la Culture « FENAC » qui sera célébré par les artistes et les populations du 5 au 10 septembre 2016.

Poursuivant son discours, le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique s’est voulu on ne peut plus clair : « A ceux qui nous comprennent pas suffisamment, nous devrons expliquer davantage que le développement ne suppose pas seulement l’amélioration des conditions économiques, mais il concerne aussi et surtout le potentiel de création du capital culturel, qui est le véritable instrument de cohésion et le promoteur d’une citoyenneté active ».

Avant de terminer son propos, le Ministre Siaka Barry a égrené quelques uns des chantiers entamés qu’il entend parachever. Il s’agit notamment de:

- La construction d’un Palais de la Culture d’une capacité de 5.000 places;

- La construction d’infrastructures culturelles à l’intérieur du pays pour booster l’action culturelle dans le pays profond ;

- La mise en place d’un fonds de développement des Arts et de la Culture (FODAC) pour financer l’action culturelle Nationale ;

- La décoration de quelques vétérans de la culture guinéenne pour les loyaux services rendus à la Nation.

Dans le souci de valoriser le patrimoine culturel guinéen, le Chef de l’Etat, Protecteur des Arts et des Lettres a émis le souhait de voir la culture guinéenne renouer avec son passé glorieux, un acquis de la première République avec son cocktail d’artistes talentueux.

Apportant du grain à moudre au moulin de son Ministre, le Président Alpha Condé a promis 300 Millions de francs guinéens en appui aux 100 millions débloqués par le département de la Culture comme fonds de d’assistance sociale aux hommes de culture.

Ce Festival National des Arts et de la Culture devrait dorénavant se tenir chaque année selon la suggestion du Président Alpha Condé qui s’est vu honoré en recevant une distinction pour sa contribution exceptionnelle au rayonnement de la culture et du sport.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 
 Ajouter un commentaire
Antonio Souaré parmi les 4 mécènes du Football Africain

2016/9/5

Aujourd'hui en Guinée Antonio Souaré parmi les 4 mécènes du Football Africain selon le Journal (Jeune Afrique) du Lundi 29 Août 2016. Ce digne fils de Guinée figure sur cette honorable liste réservée sans complaisance et loin d'une faveur.

Mais par la reconnaissance de son engagement sur le ring du combat pour un Football rayonnant de façon générale en Afrique et particulièrement dans son pays. Il est cité avec le Congolais Moïse KATUMBI du TP MAZEMBÉ, de l'Ivoiruen EUGÈNE DIOMANDÉ du SÉNÉGAL Sports de Sampedro et du Sénégalais SAER SECK du DIAMBARS.

ANTONIO Souaré devenu Président du Horoya AC en 2012, a le nom le plus fréquent sur les lèvres de la famille du Football en Guinée. L'homme a vite bâti un Club sur le chemin du professionnalisme pour un esprit de dépassement à la conquête du continent noir.

Il utilise son argent bien acquis pour la promotion du cuir rond devenu sa passion. Admis dans le cercle restreind de la Confédération Africaine de Football, Antonio Souaré a vite conquis l'admiration du Président Issa Hayatou et de son entourage. Sa société GUINÉE GAMES qu'est l'une des plus importantes entreprises de loterie d'Afrique sponsorise les phases finales des Coupes d'Afrique des Nations (Cadette, Féminine et Foot Salle). Ce qui fait de lui un des partenaires privilégiés et actifs de la CAF. Antonio Souaré est entrain de construire le futur meilleur centre de formation de Football en Afrique à Yorokoguiya dans la Préfecture de Dubreka avec toutes les commodités professionnelles pour l'épanouissement d'un talent.

Il a de façon désintéressée financé l'organisation du Championnat de Ligue 1 et 2 2015-2016 marquant la saison expérimentale de la Ligue Professionnelle en Guinée. Une volonté exprimée qui n'a pas de prix. A cela s'ajoute ses interventions quotidiennes pour les acteurs du Football en détresse.

Ses gestes se manifestent en toute épreuve et en toute circonstance. Cette désignation méritée d'Antonio Souaré parmi les 4 mécènes du Football Africain est un défi lancé à cet homme de conviction de continuer ses oeuvres de bienfaisance pour le visage humain et sportif que son nom évoque dans les esprits des millions d'Africains dont les coeurs battent au rythme du ballon rond. Tout un symbole de dévouement irréfutable.

 
 Ajouter un commentaire
Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023

2016/8/2

Aujourd'hui en Guinée La CAN 2023 est un défit économique, social et sportif. Son organisation est soumise à des impératifs de responsabilité, de moralité, de capacité et de compétence. L’organisation de cette CAN devrait pouvoir exclure les mauvaises habitudes de laxisme, de népotisme et de favoritisme qui gangrainent certains comportements quotidiens.

L’implication de toute personne et de toute structure devra impérativement prendre en compte cette considération. Le point de départ de l’organisation de cette CAN est la signature du décret de création du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations COCAN 2023. C’est le comité d’organisation et seulement lui qui est en charge de la stratégie et de tous les aspects qui peuvent concourir à sa réussite.

1) STRATEGIE Ledit comité autonome sera suivi par une structure relevant de la primature pour le respect de l’ethique et des délais. La stratégie devra concevoir une amélioration de nos capacités de mobilisation et d’utilisation efficiente des ressources disponibles auprès des partenaires bi et multilatéraux et développer un Partenariat Public Privé dans la mobilisation des ressources financières, l’exécution des travaux et la gestion des infrastructures.

2) INFRASTRUCTURES DE LA CAN Les infrastructures à réaliser sont les stades de compétitions et d’entrainements, les constructions annexes, les réceptifs (aéroports, routes, hôtels, ect.) et les constructions supplémentaires (stades, écoles, etc.). Les infrastructures de la CAN sont financées par le biais de la coopération bi et multilatérale et le secteur privé.

A titre indicatif, les sites et les propositions de réceptifs suivants peuvent être envisagés pour répondre parfaitement aux exigences du cahier de charges de la CAF, et conditions de réussite de la CAN et se poursuivre en synergie avec les autres secteurs en vue d’atteindre nos objectifs de développement :

Site de Conakry

Stade de compétition : stade du 28 septembre et le stade de Nongo Stade d’entrainement : Annexe du 28 septembre-stade de la mission à Kaloum – stade de Coléah – stade de Bonfi – centre technique de Nongo Salle de musculation et fitness : aux environs ou au sein de chaque stade Aéroport : de Maferinya – Routes : de Maferinya à l’aéroport Gbessia et aux différents stades et hôtels

2. Site de Labé

Stade de compétition : stade Saifourlaye Diallo Stade d’entrainement : à Dalaba et à Pita Hôtels : 6 – Villas 20 – Restaurants : 2 – cliniques : 2 Salle de musculation et fitness : 3 Aéroport : de Labé – Routes : de Conakry à Labé via Boffa et de l’aéroport de Labé aux différents stades et hôtels

3. Site de Kankan

Stade de compétition : stade de Kankan Stade d’entrainement : 2 Hôtels : 4- Villas 16 – Restaurants : 2 – cliniques : 2 Salle de musculation et fitness : 3 Aéroport : de Kankan – Routes : de Labé à Kankan et de l’aéroport de Kankan aux différents stades et hôtels ;

4. Site de Zérékoré

Stade de compétition : stade de Zérékoré
Stade d’entrainement : 2 Hôtels : 4- Villas 16 – Restaurants :

2 – cliniques : 2 Salle de musculation et fitness : 3 Aéroport : de Zérékoré – Routes : de Kankan à Zérékoré et de l’aéroport de Zérékoré aux différents stades et hôtels

3) INFRASTRUCTURES DU COCAN Ce sont les véhicules, les matériels et mobiliers et les autres aménagements du siège.

4) LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DU COCAN Le budget de fonctionnement comprend entre autres : Salaires et charges sur salaires, Les frais de communication, de publicité et autres, Les fournitures de bureau, Les assurances, Les voyages et déplacements, Les frais de formation, Les frais de services de contrôle, de cabinet, d’audit y compris la part du suivi destinée aux services de la primature Etc. Les infrastructures du COCAN et le fonctionnement du COCAN sont financés par les ressources locales. Les infrastructures sont financées une seule fois et le budget de fonctionnement est inscrit annuellement au budget national jusqu’à la fin de la CAN.

En supplément il serait génial de construire ensuite un stade et une école dans chaque préfecture. Plusieurs infrastructures seront cédées au fur et à mesure. Pour assurer le retour d’investissement des structures post CAN seront développées car le grand problème guinéen est aussi celui de l’entretien et la maintenance des infrastructures.

Juillet 2016

Thierno Saïdou Diakité
Tél 628429318 /
Mail : Thiernosaidoudiakite@gmail.com

El Hadj Thierno Ousmane Ly
Ingénieur analyste financier Consultant en Partenariat Public Privé
Tél : 628 299 716/ 664 299 716 /
Mail : ousmanediounouly@gmail.com

 
 Ajouter un commentaire
Thierno Saidou Diakité, chroniqueur sportif : ‘‘Ce que j’attends de Lappé ’’

2016/7/31

Aujourd'hui en Guinée Thierno Saidou Diakité, chroniqueur sportif, se réjoui du choix porté sur Lappé Bangoura pour le poste d’entraineur du Syli national senior. Même s’il ne le trouve pas suffisamment outillé pour assurer la formation de nos équipes techniques qui en ont grand besoin. Entretien…

Vous avez laissé entendre dans un de nos précédents numéros que l’équipe nationale guinéenne a besoin d’un entraineur de haut niveau, mais également au profil formateur. Le Comité de normalisation finalement vient de désigner Kanfory Lappé Bangoura. A votre avis, Lappé est-il le bon choix…?

Thierno Saïdou Diakité : Le choix de Kanfory Lappé Bangoura qui est un compatriote nous réjouit à plus d’un titre. Parce que le Syli national revient à ses premières amours. Vous savez qu’on a eu quelques entraineurs guinéens, notamment maître Naby Camara, Aboubacar Titi Camara, Aboulaye Bangs, Mamady Souaré…. même Chérif Souleymane qui a conduit l’équipe à la CAN de 1980 au Nigéria.

Donc à part cette parenthèse, on avait plus fait confiance aux expatriés, globalement aux Français. Aujourd’hui, le Syli national va être entrainé par un compatriote qui est Kanfory Lappé, qui certes, a tous les diplômes requis pour entrainer une équipe A. Mais le second aspect de ma préoccupation n’est pas satisfait. Moi, j’aurais souhaité d’avoir un entraineur de haut niveau, comme Lappé avec un profil de formateur. Est-ce que Lappé a les compétences pour animer les sessions de formation de nos entraineurs locaux, de nos encadreurs ?

Mais selon ce que le secrétaire général Ibrahima Blasco à dit, Jean-Marc Nobio qui n’a pas été retenu, me semble avoir lui, le profil de formateur, et qu’il va renforcer la direction technique nationale, si les discussions aboutissent. Pour justement assumer ce rôle de formateur de nos techniciens locaux, qui ont besoin d’apprendre. Globalement donc je suis satisfait du choix de Lappé et je souhaite qu’il gagne son challenge. C’est-à-dire qualifier pour la première fois la Guinée aux phases finales de la Coupe du monde.

Vous avez citez certains compatriotes qui ont managé l’équipe nationale de par le passé. Est-ce que leur passage a été reluisant ?

Peut être les plus méritants, qui ont entrainé le Syli national, il y a maître Naby Camara et feu Aboubacar Fofana Garencha, qui en 1977 ont conduit le Hafia football club au triplé en Coupe des clubs champions. Sans quoi du point de vue de l’équipe nationale type malheureusement aucun de nos compatriotes n’a pu hisser le Syli national à la consécration continentale.

Certains estiment que le choix de Lappé Bangoura a été influencé par des lobbys. Partagez-vous cette idée ?

Ha ! Ha ! Ha ! ça ce sont des rumeurs qui restent à confirmer. Effectivement on a eu vent de ces rumeurs. Mais moi je me dis que le Comité de normalisation a été suffisamment responsable, les cadres du ministère des Sports aussi ont été suffisamment responsables. Je pense qu’à ce niveau de la gestion du football, il y a une démarcation à faire entre la politique et la gestion purement sportive.

N’empêche qu’en Afrique souvent la politique influence souvent la gestion du football. J’imagine que la Guinée n’est pas à l’abri de cela, n’est pas ?

Oui on sait qu’il y a beaucoup d’accointances entre la politique et le sport en Afrique, surtout que lorsque l’équipe gagne les politiques récupèrent un peu, les succès à leur profit, c’est de bonne guerre. Mais à ce niveau de votre question, je vais observer une certaine prudence.

Pourquoi ?

Parce que c’est difficile de prouver que le Comité de normalisation a été influencé par le pouvoir politique, c’est difficile de le prouver.

Lappé a été choisi, en tant qu’observateur sportif du football guinéen. Sur quoi doit-il s’appuyer pour relever le défi qui lui est lancé?

Une bonne question, la priorité pour Lappé, je pense il faut qu’il ressoude le groupe, qui a été quelque peu perturber par l’arrivée de Luis Fernandez. Je l’ai dit, je pense lors d’une de mes interviews dans vos colonnes. Au sortir de la CAN 2015, Michel Dussuyer avait laissé un bon groupe qui était complétif. La Guinée produisait du jeu plaisant et efficace, il fallait un peu quelque retouches pour qu’on puisse monter en puissance.

A mon avis, aujourd’hui, Lappé avec l’aide du Comité de normalisation doit pouvoir contacter individuellement les joueurs qui évoluent à l’étranger. Pour qu’il ramène la sérénité, la confiance, l’engament, la disponibilité en faveur du Syli national. On a des binationaux, il faut les convaincre. On a des internationaux qui jouent dans des clubs professionnels, il faut les rassurer. Donc il doit aplanir ces difficultés, ces antagonismes qui existent entre certains joueurs. Et des clans qui sont constitués. Il ne faut pas se voiler la face, il y a des clans au sein du Syli national.

Il faut donc qu’il ramène la sérénité dans les vestiaires et qu’il puisse convaincre chacun des joueurs de s’engager à jouer pour l’équipe nationale. Parce que l’objectif du Mondial 2018, c’est une campagne qui va être très dure. Nous avons des adversaires coriaces : la Tunisie, la République Démocratique du Congo et mais aussi la Lybie qu’il ne faut pas négliger. Donc chaque match va valoir son pesant d’or. Il faut donc un engagement total, une mentalité de gagneur sur le terrain. Je pense que c’est ce qui doit être la priorité de Lappé.

Justement pour la mentalité de gagneur, pour beaucoup la plupart des joueurs guinéens en manqueraient, quand il s’agit de mouiller le maillot sous les couleurs nationales. Ils estiment que le nouvel entraineur du Syli national n’aura pas la tâche facile, si les joueurs eux-mêmes ne s’engagent pas?

Ça dépendra de la pédagogie et la démarche qu’il va entreprendre. Il faut qu’il soit très pédagogue, qu’il écoute beaucoup et qu’il puisse convaincre par des arguments pertinents. C’est un honneur pour un joueur d’arborer le maillot national. Il y a l’hymne national qui retentit, le tricolore national qui flotte dans le ciel. Je pense que ça n’a pas de prix. Et il faut que Lappé trouve les mots, les arguments pour que les joueurs acceptent de mouiller le maillot pour le pays.

Beaucoup de joueurs guinéens, dit-on, évolueraient à travers le monde. Mais que les managers qui se succèdent au sein de l’équipe nationale ne se seraient pas investis pour les copter. Dans ce sens qu’est-ce que vous pouvez suggérer à Lappé?

C’est un avis personnel que je donne, je pense que pour donner la chance à tous les joueurs qui ont fait leurs preuves dans leurs championnats respectifs, c’est de faire comme ce que l’ancien entraineur de l’équipe, Aimé Jacket avait entrepris. Ce dernier lorsqu’il préparait le Mondial 1998, chez lui en France, il avait créé deux équipes : l’équipe A et A’. Deux équipes nationales avec des joueurs interchangeables à tous les postes. Je pense que là, il n’y aura pas de frustrations, et ça va créer une espèce de concurrence qui permettra à Lappé de choisir le moment voulu, les joueurs les plus aptes à se mouvoir dans son schéma tactique et dans son plan de jeu.

Pour finir, M. Diakité, qu’est-ce que le Comité de normalisation est-il en train de faire, afin de permettre au nouvel entraineur du Syli national de Guinée de réussir ?

Le Comité de normalisation pour permettre à Lappé d’atteindre l’objectif qu’on lui a fixé, c’est de considérer Lappé comme si c’était un expatrié qui était à la tête du Syli national. Qu’il n’y ait pas de différence, pas de prérequis, ni de préjugés. C’est l’entraineur national, qu’on lui crée toutes les conditions : financières, matérielles pour qu’il puisse négocier les matches, qu’il puisse voir les joueurs qu’il veut; qu’il puisse faire les entrainements dans les conditions qu’il veut.

On lui a imposé les termes de références à savoir la qualification pour la Coupe du monde 2018. Alors si le Comité de normalisation voudrait que cet objectif se réalise, il faut qu’on lui crée toutes les conditions : matérielles, financières et morales. Je pense que c’est ce qui pourrait permettre à Kanfory Lappé Bangoura de réussir.


le démocrate

 
 Ajouter un commentaire
Exclu : Abdoulaye Condé Conseiller du PDG du Groupe Business Marketing, “Antonio est une valeur à protéger “

2016/7/28

Aujourd'hui en Guinée Dans cette interview, Abdoulaye Condé, Conseiller Principal du PDG du Groupe Business Marketing, votre site en ligne universports.info a rencontré  Mr Condé en France plus précisément à Nantes, nous avons   abordé  plusieurs  questions liées au Horoya AC mais aussi à son patron Mamadou Antonio Souaré

Universports.info  Bonjour Mr Le Conseiller et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions ?

Abdoulaye Condé Bonjour cher confrère, merci aussi de m’ouvrir les colonnes de votre organe. C’est un grand plaisir pour moi.

Universports.info  Le Horoya Athlétic Club a été sacré champion de Guinée de la saison 2015 -2016.  Quels sont vos sentiments?

Abdoulaye Condé

De joie bien évidemment. Je félicite les joueurs et l’encadrement technique,  dirigeants et particulièrement le président du Horoya, Antonio Souare. C’est la victoire d’une Equipe, mais c’est surtout la récompense d’un sacrifice, des investissements lourds d’un homme convaincu de faire rayonner le football Guinéen sur la scène internationale, en l’occurrence, le président Antonio Souare. Je suis particulièrement heureux pour lui.
Il reste donc à continuer le travail pour faire mieux dans les compétitions africaines de l’année prochaine.

-M. Le Conseiller, ce sacre arrive au moment où votre président fait la Une des médias Guinéens sur beaucoup de sujets. Si depuis quelques années, son image a généralement été appréciée des Guinéens, on constate ces derniers temps que le relatif bon rapport avec la presse se dégrade. Pourquoi ?

Je ne partage pas ce jugement à priori très facile et qui a tendance à caricaturer l’image d’un homme extrêmement attaché à la presse et très respectueux des libertés et droits de celle ci. Je ne vois aucune dégradation. Tout au contraire, il envisage d’accroître son aide au renforcement des capacités de la presse notamment sportive dans les deux prochaines années.

– Et pourtant lors du tirage au sort de la Coupe Nationale édition 2016, Il a été très véhément et a même menacé de “répondre désormais coup par coup “?

Menaçant et véhément contre qui?
Le jour où il sentira être attaqué par X ou Y, il répondra clairement.
Mais, je vous assure que la Presse n’a jamais été et ne sera jamais une cible pour lui. Lui qui ne cesse de répéter à ses collaborateurs: “nous ne penserons jamais tous de la même façon, chacun ne verra qu’une partie de la vérité et sous des formes différentes” connaît et respecte l’utilité des médias. Même dans la critique acerbe, il estime que la presse reste un partenaire indispensable. Un homme qui n’aime pas la presse ne monte pas une chaîne à la dimension de CIS-MEDIAS pour faire employer des professionnels Guinéens et Africains.

-Mais, on accuse votre président de se créer désormais des ennemis, adversaires, de sortir de sa modestie avec des déclarations d’autosatisfaction, pouvez-vous nous aider à identifier ces ennemis et adversaires ? 

Je n’en connais pas moi. Lui non plus ne s’est jamais désigné un adversaire.

Non, c’est un injuste procès, une fausse appréciation de l’homme. Antonio n’est pas grandiloquent. Depuis toujours, et vous le savez très bien, il a pour le Guinéen, de quelque bord qu’il soit, la même admiration, le même respect et la même disponibilité. Et jamais, il n’a changé. Mais, l’unanimité est une impossible équation et il ne peut aider tout le monde malgré son exceptionnelle sensibilité pour les cas sociaux.

Cependant, son ambition manifeste d’être utile à son pays, en jouant sa partition au profit de la jeunesse et du sport Guinéens, est une réalité de tous les jours.

Sans doute que tout n’est pas parfait dans la forme, mais dans le fond son engagement est une opportunité à saisir.

Le rôle justement de son entourage est de faire en sorte que cette ambition soit rationnelle et serve la cause qui la motive. Nous ne devons pas permettre que sa bonne volonté, qui n’est nullement un devoir d’État, d’aider son pays et la jeunesse Guinéenne soit souillée et interprétée contre lui. 

La force de ceux que vous appelez “adversaires” ou “ennemis ” dépendra de la faiblesse, des incohérences des proches. Antonio n’a pas d’adversaires et ses proches n’ont  pas le droit de lui en fabriquer. Pour nous ses collaborateurs, la conduite est d’éviter de déranger le climat de paix, de quiétude, de considération dans lequel le président Antonio Souare a construit sa réussite, sa notoriété, sa respectabilité nationale et internationale et non de se faire valoir dans des conflits et adversités que nos maladresses et actes peuvent créer ou provoquer.

-Alors contre qui est-il en colère votre patron, qui l’empêcherait de dormir si tranquillement au point de perdre son habituel sang froid?

C’est un malfaiteur qu’on prive de son sommeil, de sa liberté pas un honnête homme. Antonio Souaré ne souffre pas d’insomnie. Pouvez-vous me dire le crime commis par Antonio Souaré en Guinée?

Je crois que nous devons jauger nos mots.

-Pourquoi alors cette colère ?

N’oubliez pas que le richissime homme d’affaires, le Président du Horoya AC, Président de la Ligue professionnelle de football, est un homme public exposé à des critiques, coups bas, à des risques et méfaits pouvant provenir même d’éléments de son entourage proche ou lointain.
Pour l’instant ne tombons pas dans l’émotionnel, laissons le temps faire jaillir la vérité. Mais je peux vous garantir que la règle d’or de la conduite chez lui, reste toujours l’humilité, le respect de l’autrui, la tolérance mutuelle.

-De son entourage ?

Pourquoi pas ? Nul n’est parfait.  Nous ne sommes pas des Saints. Et nous pouvons lui être plus nuisibles que ses adversaires ou supposés tels. Je crois avoir suivi les mouvements des hommes de ce pays gravitant autour des personnalités politiques et hommes d’affaires depuis plus de 30 ans au gré du vent, des intérêts  personnels en faisant croire au mentor du moment qu’il est le Messie dont les Guinéens rêvent. Il faut donc rester lucide.

-Que voulez-vous dire?

Après analyse de l’expérience que j’ai de la permanente transhumance dont nous sommes champions en Guinée, je suis catégorique en affirmant que le plus grand danger et la plus grande trahison que nous pouvons représenter pour le président Antonio Souare seraient de nous réfugier dans la démagogie et le mensonge. Je parle de nous ses proches investis de sa confiance.

Dans la collaboration avec un Patron, ayant fort heureusement la tête sur les épaules comme lui, sachant que dans ses veines circule le sang et s’étant construit dans le travail farouche mais aussi dans l’humilité, la simplicité, le respect, nous ne devons pas laisser les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain.

En quoi faisant Mr Abdoulaye Condé ?

Nous avons l’obligation de la loyauté, de la fidélité mais aussi et surtout de la vérité et de l’honnêteté. Comme disait l’actrice française, Brigitte Bardot:  ” les blessures les plus profondes ont toujours eu trait à des trahisons, celles d’amis ou de proches”. Ces trahisons s’expriment aussi par la démagogie et le mensonge.

– Que faut-il faire dans ce pays où les opportunistes se trouvent toujours un chemin ?

Il faut toujours interroger l’histoire pour éviter les erreurs du passé.
Le Président Antonio Souaré est un homme de valeur très apprécié par ses compatriotes et les africains qu’il mérite d’être protégé.
A cet effet, la méthode de travail devant être la notre, est la vérité et l’honnêteté que nous lui devons.

Le président Antonio Souaré  a t-il les moyens de consacrer une partie de sa fortune à l’épanouissement de ses compatriotes et au développement de la Guinée?

Nul doute que oui, c’est l’essentiel même si le désaccord est possible sur la forme, adversaires et amis du PDG du Groupe Business Marketing ne s’opposent pas sur l’essentiel
qui est de servir la Guinée. Il revient à nous ses collaborateurs, la responsabilité de ne pas trahir ou travestir cette noble cause, en l’aidant à harmoniser la forme et le fond.
Il ne faut pas que nos comportements alimentent les attaques contre lui.
Car nous ne devons jamais confondre la nature de sa personnalité et celle de son attitude. Sa personnalité, apprécié et respecté sur la scène nationale et internationale, est celle qu’il s’est forgé lui-même ; son attitude, elle, dépend de ce que nous sommes, de notre conduite, nous ses proches.

– Que dîtes vous des critiques et attaques relatives au bail de gré à gré du stade de Nongo ?

Elles sont simplement sans fondement. Où est le bail de gré à gré pour un stade n’intéressant  aucun opérateur financier à travers le monde ?
Ou nous ignorons l’histoire de ce stade ou nous refusons de regarder la réalité en face.
Pour la petite histoire, il importe de rappeler aux uns et aux autres que lors du sommet Sino – Africain ténu en novembre 2003 à Addis Abeba, la 4ème économie mondiale a décidé de marquer sa présence sur notre  Continent par la construction des grandes infrastructures publiques. Le président Chinois d’alors, Hu Jintao a annoncé le doublement de l’aide à notre continent avant 2009, d’offrir 5 milliards de dollars de prêts et crédits à taux préférentiel aux pays Africains dans les 3 prochaines années, d’effacer la dette des plus pauvres grâce à des prêts à taux zéro et s’était engagé à construire 30 hôpitaux, une centaine d’écoles en milieu rural, des stades, des Palais présidentiels et législatifs et à consacrer 37 millions de dollars à la lutte contre le paludisme.

Dans ce lot de promesses et contrats, notre pays a bénéficié, entre autres, d’un hôpital et du stade de Nongo. La Côte d’Ivoire a eu droit à un Palais et ses appartements pour son Assemblée nationale à Yamoussoukro.
J’ai eu le privilège, avec Naman Camara, président de la section Guinéenne de l’union des journalistes de la presse francophone (UJPLF) et Alpha Abdoulaye Diallo du journal “Le Populaire ” ainsi que de nombreux journalistes venus des pays francophones, d’assister à l’inauguration du Palais de l’Assemblée Ivoirienne et d’être l’un des premiers à habiter dans les appartements dédiés aux  députés Ivoiriens en janvier 2007.
Alors que le Palais offert à la Côte d’Ivoire était opérationnel depuis janvier 2007, en Guinée, ce n’est qu’en septembre 2007 que l’Etat, à travers le gouvernement de Lansana Kouyaté  (avec Baidy Aribot comme ministre des sports), a pu enfin remplir les conditionnalités nécessaires au démarrage des travaux du stade de Nongo. Les conditions réunies, les chinois ont ténu leur promesse par la construction du stade.

Avec l’instabilité gouvernementale et l’absence de l’Etat, conséquences  de la maladie du Général Lansana Conté, la Guinée avait accusé un énorme retard et continue d’accuser encore du retard pour rendre opérationnel le stade de Nongo.

Même si certains ministres des sports ont fait sortir des milliards de francs Guinéens du Trésor public pour des faux travaux, l’Etat se montre toujours incapable et aucun homme d’affaires ne manifeste d’intérêt et le stade, malheureusement, se meurt dans la dégradation.
C’est dans ce contexte de désespoir national que le PDG du Groupe Business Marketing  (GBM), Antonio Souaré a accepté le principe de rendre enfin opérationnel le stade de Nongo 10 ans après le lancement des travaux de sa construction.

Honnêtement, faut-il encourager et féliciter cet acte de patriotisme ou le vouer aux gémonies?

Il est important que nous comprenions tous et très clairement, que ce n’est pas une faveur que l’Etat Guinéen accorde à Antonio. Tout au contraire, le Gouvernement lui demande de mettre la main à la poche et de financer à sa place un projet public qui n’est pas exécuté par une entreprise lui appartenant.
Partout dans le monde, les Patrons d’entreprises ont pour vocation de soumissionner à des marchés et y tirer des bénéfices. Par patriotisme, il fait l’exception.

Ma conviction est que le PDG du Groupe Business Marketing ne tirera aucun intérêt ou avantage financier de la gestion de ce terrain même après 100 ans.

Il le sait d’ailleurs mais son cœur ne supporte pas de voir un joyau sombrer comme le Titanic. Son amour infini du football  l’oblige,
dans cette Guinée et même dans le monde, que vous connaissez autant que moi sinon mieux, pouvez-vous citer un homme d’affaires capable du sacrifice qu’accepte de consentir Antonio Souaré pour le stade de Nongo.

– Que dîtes-vous de sa proximité avec le président Alpha Condé. Certains qualifient Antonio Souaré de Mamadou Sylla d’Alpha Condé

Rien ne rend possible la comparaison. Je le dis en connaissance de cause.  Le hasard a voulu que je sois un voisin de Mamadou Sylla avec lequel j’ai des rapports amicaux et fraternels. Même si je ne veux le pas, et c’est le cas encore aujourd’hui, je suis forcément informé de ce qui se passe chez lui.

Mamadou Sylla, au domicile duquel à Dixinn Bora ne quittait pratiquement pas le président Conté jusqu’aux dernières heures de sa vie, a eu droit à tous les privilèges et marchés publics sollicités par son Groupe Futurelec à l’époque.
Politiquement, je l’ai vu faire composer et défaire des gouvernements, promouvoir les cadres, etc.

Je vais vous faire une révélation.
En 2008, peu avant la mort du président Lansana Conté et la prise du pouvoir par le CNDD, Mamadou Sylla (grâce à Bouba Barry, actuel ministre de l’industrie ) est de ceux qui ont plaidé la nomination du capitaine Moussa Dadis Camara au service des carburants de l’armée auprès du ministre de la défense de l’époque, Almamy Kabele Camara.
Antonio Souaré, à ce que je sache, n’est pas un privilégié du régime Alpha Condé. Il ne participe pas à la constitution de ses Gouvernements et n’a bénéficié d’aucun marché public à ce jour.

Où est alors la ressemblance ?
Le stade de Nongo, qui fait couler des tonnes de salives et encres, vous l’avez compris, c’est Antonio Souaré qui se charge, à la place de l’Etat Guinéen, de financer la finition des travaux, de payer de sa proche l’entreprise ou les entreprises qui seront retenues pour l’exécution des travaux.

Il n’a pas fait soumissionner une de ses sociétés pour bénéficier d’un marché public mais plutôt accepté, pour son pays, la jeunesse, le sport Guinéen et pour le Chef de l’Etat, de régler la note du prestataire ou des prestataires.
Comme beaucoup de ses compatriotes, le Président Guinéen a de l’admiration et du respect pour cet homme qu’il trouve sérieux et patriote. Antonio Souare a pour Alpha Condé, l’obligation qu’a le citoyen envers le président de la République.

– Les rapports sont tendus avec les dirigeants de l’ASK?

Savez-vous que le fondateur de l’Association Sportive de Kaloum s’appelle Cheick Abdel Kader Sangaré, président délégué du Horoya et l’un des plus proches amis actuels du président Antonio Souaré ?

Ni avec l’ASK ni avec un autre Club, les relations ne sont tendues. La philosophie du président Antonio est claire :
“Sur le terrain, des adversaires de 90 minutes s’affrontent, après le coup de sifflet final, ce sont les frères et amis qui se retrouvent.”

-Et les relations entre le Président de l’ASK, Boubah Sampil et le président du Horoya  Antonio Souare ?

Ce sont des rapports entre dirigeants de clubs et entre frères.

Nous avons pour principe, le  respect et la considération pour tous les clubs Guinéens de toutes divisions confondues.

Et tous ceux qui  – tant soit peu – financent des clubs ont l’obligation de s’entendre, de se donner la main, de travailler ensemble sinon les efforts pour sortir le sport Guinéen du creux de la vague risquent de s’éterniser. Le président Antonio Souare est venu avec cette logique quand il reprenait le Horoya AC en 2011- 2012. J’ai eu l’occasion de le signifier depuis 2012 au président de l’ASK.
Tous les dirigeants sportifs et les sportifs Guinéens sont également convaincus de la disponibilité du président Antonio Souaré qui a décidé de s’inscrire dans le registre de l’histoire du football

Universports.info vous remercie pour votre disponibilité ?

C’est moi qui vous remercie et bonne continuation, je lis  tous les jours votre site qui traite toutes les informations des autres disciplines, bravo et du courage

Propos recueillis  depuis Nantes par Moussa Campos Soumah

 

 
 Ajouter un commentaire
Coupe du monde 2018: KPC se prononce sur les chances du Sily national

2016/6/25

Aujourd'hui en Guinée «Ce tirage est une chance pour le Sily National d’aller en Russie en 2018’’ dit le président du Hafia FC…» .La CAF, Confédération Africaine de Football a procédé au tirage au sort, ce 24 Juin, au compte du troisième tour des qualifications de la zone Afrique pour la coupe du monde FIFA Russie 2018, à son siège en Egypte. La Guinée dans le groupe A est avec la RD Congo, la Tunisie et la Libye. Kerfalla Camara ‘’KPC’’ Président du 1er Club triple champion d’Afrique, le Hafia Football Club, évalue les chances du syli national.

M. Camara quels commentaires faites-vous de ce tirage au sort pour le mondial Russie 2018 ?

Je vous remercie de l’opportunité que vous m’offrez pour commenter ce tirage. Je retiens que les équipes de chaque poule s’affronteront deux fois chacune en matches aller-retour, entre le 03 octobre 2016 et le 17 novembre 2017. Le premier de chaque groupe se qualifie pour le Mondial 2018 en Russie. Dans les 5 groupes qui ont été tirés au sort, je suis certain que les places qualificatives seront âprement disputées. A mon humble avis, à part le groupe B composé de la Zambie, du Cameroun, l’Algérie et du Nigéria qui peut être très relevé pour des raisons évidentes, je pense que les autres sont moins serrés sur le papier. Quant au groupe A qui est celui de la Guinée, je crois que le Syli National a de fortes chances de se qualifier pour le mondial Russie 2018.

Monsieur le Président, pour vous que faut-il faire pour que le Syli National soit au rendez-vous de 2018 en Russie ?

Je vous assure, ma qualité de président de club et ma passion pour le foot m’apprennent que les équipes les mieux préparées et surtout motivées sont celles qui gagnent. Dans notre groupe composé de la RD Congo, de la Tunisie et de la Libye je suis convaincu que le Syli National a de fortes chances de se qualifier.

Si dans un élan patriotique comme par le passé, les Guinéens s’engagent à être présents en Russie en 2018, rien ne pourra les en empêcher. Le comité de normalisation est motivé à trouver un entraîneur de taille qui aura pour mission de mettre sur pied une équipe nationale du Sily compétitive et renforcée par des joueurs valables qui jouent dans leurs clubs et prêts à mouiller le maillot au nom du peuple de Guinée. Je salue cette démarche. Mais, le plus important, c’est que chaque pièce de la machine du football guinéen joue son rôle, comme il se doit. Que l‘harmonie caractérise toute la chaîne. Je vous dis que nous avons une bonne occasion pour nous qualifier dans ce groupe et être au mondial pour la 1ère fois de notre histoire. Ça passe par une organisation sans faille à tous les niveaux.

Aussi, j’exhorte le peuple de Guinée à rester uni derrière son onze national.

Pour moi, ce sont les clefs de notre qualification pour la coupe du monde qui sera organisée par la Russie en 2018.

La Direction de la Communication

 
 Ajouter un commentaire
Suède: Ibrahimovic annonce sa prochaine retraite internationale

2016/6/21

Aujourd'hui en Guinée L'Euro 2016 sera la dernière compétition internationale de Zlatan Ibrahimovic. Le grand attaquant suédois vient d'annoncer lui-même qu'il abandonnera sa sélection à l'issue du tournoi. Le match contre la Belgique, programmé mardi soir à Nice, pourrait même être son dernier avec la tunique jaune sur le dos. "Le dernier match de l'Euro sera mon dernier avec la Suède. Et je ne vais pas participer aux Jeux Olympiques. Alors, espérons qu'on ira le plus loin possible. J'espère vraiment que demain (mardi) ne sera pas mon dernier", a-t-il déclaré.

"Je n'ai pas de regrets"

Ibrahimovic (34 ans) a entamé son parcours international en 2001. Il a totalisé 115 sélections, mais son palmarès avec son pays est resté vierge. L'ancien Parisien n'a même pas eu l'honneur de jouer une demi-finale d'un grand tournoi. Le meilleur résultat est ce quart atteint en 2004 au Portugal. "Mais, je n'ai pas de regrets, a-t-il tonné. Il n'y a pas de déception. Je suis très fier d'être le capitaine de la Suède. Je voudrais profiter de cet instant pour remercier les supporters qui m'ont toujours soutenu. Où que j'aille, j'emmènerai le maillot suédois avec moi et je me tiendrai debout devant".

Avec un petit point pris en deux matches, la Suède se retrouve au bord de l'élimination. Il faudrait un miracle contre la Belgique pour atteindre le prochain tour. Ibra mesure la complexité de cette tâche, mais il reste confiant et appelle aussi ses partenaires à l'être. "Bien sûr que le match de demain sera difficile. Aucune rencontre n'est facile. Mais, on a foi en nos capacités. Nous savons le défi qui nous attend. Il y a beaucoup de pression sur nous, mais on est toujours là et avec une petite chance. On fera tout pour rester dans le tournoi".

Pressenti pour tirer ses équipiers vers le haut sur les pelouses françaises qu'il connait très bien, Ibrahimovic n'a jusqu'ici pas vraiment répondu aux attentes. En 180 minutes de jeu, il ne s'est d'ailleurs offert aucun tir cadré. Son rendement est insuffisant, mais il n'a pas eu de soucis pour le reconnaitre. "Jusqu'à présent, je n'ai pas vraiment été capable de jouer à mon meilleur niveau. Je sais que moi et mes coéquipiers, on aurait pu faire un peu plus.

Mais, je le répète, on a encore une chance de disputer les huitièmes. On va essayer de faire mieux que ce qu'on a fait lors des deux premiers matches". Le capitaine suédois fait son autocritique et balaye, en outre, la thèse d'un coup de pompe au sortir d'une saison harassante : "non, je me sens bien. Je suis à 100%".

 
Phase de poules de la Ligue des champions :
Entente Sportive Setifienne 0 - 2 Mamelodi Sundowns: Insécurité maximale

2016/6/19

Aujourd'hui en Guinée Le commissaire du match, Antonio Souaré, les arbitres maliens, les officiels et même le public ont vécu, ce samedi 18 juin 2016, un véritable calvaire au stade du 08 mai de Setif.

Leur équipe dominée et menée sur ses installations du 08 mai ( 0 - 2 ) par le repêché et vaillant club sud - africain de Mamelodi Sundowns, les supporters de l'Entente Sportive Setifienne ont réagi, vers la fin du match, par des actes de violences très dangereux pour l'intégrité des athlètes, des arbitres, des officiels et même d'une partie du public.

Coups de pétards, fumigènes dans les tribunes et sur la main courante, jets de projectiles, de bouteilles d'eau remplies et envahissement du terrain contraignant le trio arbitral à suspendre la partie à 2 minutes de la fin des arrêts de jeu sans jamais pouvoir siffler la fin du match, le premier bilan s'élevait à plus d'une cinquantaine de blessés civils et une vingtaine d'agents de sécurité. Une situation " catastrophique" pour reprendre l'avis général des observateurs.

Abdoulaye Condé

 
Le Nigérian Stephen Keshi est décédé à l'âge de 54 ans

2016/6/8

Aujourd'hui en Guinée L'ancien défenseur international nigérian qui a joué à Anderlecht (1987-91), après avoir évolué à Lokeren (1986-87) et avant de rejoindre le RWDM (1993-94), Stephen Keshi est décédé d'une crise cardiaque à Benin City (Nigeria), a annoncé la fédération nigériane de football mercredi. Il était âgé de 54 ans.

"L'ancien capitaine et entraîneur, Stephen Keshi, est mort. Les informations annoncent que la légende est décédée dans les premières heures mercredi, RIP Grand chef", a posté sur twitter la fédération nigériane (NFF).

Keshi a remporté un titre de champion (1991) et deux Coupes de Belgique (1988-89) avec Anderlecht. Il est le 2e Africain à avoir remporté la CAN en tant que joueur (1994) et en tant qu'entraîneur (du Nigeria) (2013).

Il a conduit le Nigeria en phase finale du Mondial 2014 au Brésil où il a atteint les 1/8es de finale. Il a également été sélectionneur du Mali et du Togo.

 
Fodé Capi Camara tire sa révérence

2016/6/7

Aujourd'hui en Guinée Le président du Horoya Athlétic Club, M. Antonio Souaré a le regret de porter à la connaissance des autorités sportives nationale et internationale, le ministère des Sports de la République de Guinée, le président de la Confédération Africaine de Football et le Comité Exécutif de la CAF, le Comité de Normalisation du football Guinéen, les différentes Fédérations Sportives nationales, les Clubs de Ligue I, Ligue II et Division Nationale, le Bureau Exécutif et supporters du Horoya Athlétic Club ainsi que tout le public sportif national et international du décès de son Directeur Général, Fodé Capi Camara, infatigable commis du sport en Guinée et en Afrique.

Décès survenu ce lundi 06 juin 2016 des suites de maladie.

En cette douloureuse circonstance, le président du Horoya Athlétic Club adresse ses profondes condoléances à la famille éplorée dont il partage la peine et à l'ensemble de la famille sportive nationale et internationale.
VEUILLE ALLAH, NOTRE CRÉATEUR, LE TRÈS MISÉRICORDIEUX, accueillir l'âme de l'illustre disparu.

Amen

A . condé

 
Début de Ramadan : Message de Cellou Dalein

2016/6/6

Aujourd'hui en Guinée A l’entame du mois saint du ramadan, je voudrais souhaiter à tous les fidèles musulmans et à tout le peuple de Guinée, un bon carême. Qu’Allah le Tout-Puissant nous accorde la force, la santé et l’abnégation pour accomplir dans les meilleures conditions voulues par Dieu et son Prophète cette obligation religieuse. Notre foi et nos traditions nous exhortent de prier à cette occasion pour nos morts, nos malades et à faire preuve de générosité envers ceux qui sont dans la nécessité. Que Dieu dans sa bonté infinie leur accorde son pardon et son aide.

Mes chers compatriotes,

Ce mois saint sera particulièrement difficile pour la majorité des fidèles musulmans de Guinée en raison de l’aggravation du chômage, de la baisse du pouvoir d’achat et de l’augmentation généralisée des prix. En effet, la hausse de la TVA et son extension aux denrées de première nécessité, décidées par le gouvernement au début de l’année et la dépréciation du franc guinéen- conséquence directe de la corruption et des détournements des deniers publics- ont entraîné une forte augmentation des prix des produits alimentaires.

Au moment de l’examen de la loi de finances 2016 à l’Assemblée Nationale, nous nous étions opposés à l’augmentation de la TVA et surtout à son extension aux denrées de première nécessité, pour ne pas aggraver la misère déjà très préoccupante des pauvres qui, rappelons-le, représentent plus de cinquante-six pour cent de notre population. Malheureusement nous n’avions pas été entendus.

Mes chers compatriotes

Aujourd’hui, en raison des motifs ci-dessus évoqués, beaucoup de familles n’arrivent pas à assurer les trois repas quotidiens. Or, pendant le ramadan, nul n’ignore que les besoins de consommation de produits alimentaires augmentent. Comme le recommande l’islam, je demande aux plus nantis de faire preuve de solidarité et de générosité envers les plus démunis. J’exhorte en particulier les commerçants, notamment ceux qui sont impliqués dans l’importation et/ou la distribution des denrées alimentaires, à faire le sacrifice de réduire ou de renoncer carrément à leurs marges bénéficiaires pendant ce mois saint de carême afin de soulager nos populations.

Le ramadan est également une période de méditation. Face aux discours qui blessent, humilient et divisent, nous avons besoin de stimuler le vouloir vivre ensemble et consolider l’unité et la cohésion de notre Nation. Nous devons être plus résolus dans l’effort de construire un Etat rassembleur débarrassé de l’arbitraire, du sectarisme et de la corruption. Un Etat à même de rendre la Nation, qui est notre référence commune, ouverte à tous, plus solidaire et plus cohésive. Prions Dieu pour la restauration de la confiance, de la solidarité et de la fraternité entre tous les fils de notre pays, indépendamment de leur appartenance politique, ethnique ou socioprofessionnelle.

Bon ramadan à tous !

Vive l’unité nationale !

Vive la République !

 
Éliminatoires CAN Gabon 2017 :Le point de la situation

2016/6/6

Aujourd'hui en Guinée Les matchs de la 5ème journée et avant dernière des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2017 s'achèvent ce dimanche 05 juin 2016 par de nombreux matchs notamment celui du Syli National de Guinée en déplacement décisif à Mbabane ( Swaziland ). Avant la dernière journée programmée pour le 4 septembre 2016, les équipes d'Algérie, du Cameroun, d'Egypte, du Maroc et du Sénégal ont déjà obtenu leues tickets pour les phases finales qu'accueille le Gabon, 5ème pays qualifié à ce jour pour les phases finales prévues en janvier - février 2017.

Voici le point de la situation par groupe (avec RFI)

GROUPE A

1. Tunisie (10 points ; +10)
2. Liberia (9 points ; +6)
3. Togo (7 points ; +2)
4. Djibouti (0 point ; -18)

12, 13 ou 14 juin 2015 : Tunisie - Djibouti 8-1 &Togo - Liberia 2-1
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Liberia - Tunisie 1-0 & Djibouti - Togo 0-2
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Djibouti - Liberia 0-1& Tunisie - Togo 1-0
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Liberia - Djibouti 5-0& Togo - Tunisie 0-0
3, 4 ou 5 juin 2016 : Djibouti - Tunisie 0-3 & Liberia - Togo
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Tunisie - Liberia & Togo - Djibouti

GROUPE B

1. RD Congo (9 points ; +2)
2. Centrafrique (7 points; -1)
3. Angola (4 points ; +1)
4. Madagascar (2 points ; -2)

12, 13 ou 14 juin 2015 : RD Congo – Madagascar2-1 & Angola – Centrafrique 4-0
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Centrafrique – RD Congo 2-0 & Madagascar – Angola 0-0
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Madagascar – Centrafrique 1-1 & RD Congo – Angola 2-1
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Centrafrique – Madagascar 2-1 & Angola – RD Congo 0-2
3, 4 ou 5 juin 2016 : Madagascar – RD Congo & Centrafrique – Angola
2, 3 ou 4 septembre 2016 : RD Congo – Centrafrique & Angola – Madagascar

GROUPE C

1. Mali (13 points ; +7)
2. Bénin (8 points; +4)
3. Soudan du Sud (3 points; -8)
4. Guinée équatoriale (1 point, -3)

12, 13 ou 14 juin 2015 : Mali – Soudan du Sud 2-0& Guinée équatoriale - Bénin 1-1
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Bénin – Mali 1-1 &Soudan du Sud – Guinée équatoriale 1-0
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Soudan du Sud –Bénin 1-2 & Mali – Guinée équatoriale 1-0
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Bénin - Soudan du Sud 4-1 & Guinée équatoriale - Mali 0-1
3, 4 ou 5 juin 2016 : Soudan du Sud – Mali 0-3 & Bénin – Guinée équatoriale [reporté au 12/06]
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Mali – Bénin & Guinée équatoriale – Soudan du Sud

GROUPE D

1. Ouganda (10 points ; +3)
2. Burkina Faso (7 points ; +2)
3. Botswana (6 points ; -2)
4. Comores (3 points ; -3)

12, 13 ou 14 juin 2015 : Burkina Faso – Comores2-0 & Ouganda – Botswana 2-0
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Botswana – Burkina Faso 1-0 & Comores – Ouganda 0-1
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Comores – Botswana1-0 & Burkina Faso – Ouganda 1-0
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Botswana – Comores2-1 & Ouganda-Burkina Faso 0-0
3, 4 ou 5 juin 2016 : Comores – Burkina Faso & Botswana – Ouganda 1-2
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Burkina Faso – Botswana & Ouganda - Comores

GROUPE E

1. Guinée Bissau (10 points; +1)
2. Congo (6 points; +2)
3. Zambie (6 points; 0)
4. Kenya (1 point; -3)

12, 13 ou 14 juin 2015 : Zambie – Guinée Bissau0-0 & Congo – Kenya 1-1
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Kenya – Zambie 1-2 & Guinée Bissau – Congo 2-4
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Guinée Bissau – Kenya 1-0 & Zambie – Congo 1-1
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Kenya – Guinée Bissau 0-1 & Congo – Zambie 1-1
3, 4 ou 5 juin 2016 : Guinée Bissau – Zambie 3-2 & Kenya – Congo
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Zambie – Kenya & Congo – Guinée Bissau

GROUPE F

1. Maroc (13 points; +7)
2. Cap Vert (9 points; +5)
3. Libye (4 points; +1)
4. Sao Tomé (3 points; -13)

12, 13 ou 14 juin 2015 : Cap-Vert – Sao Tomé 7-1& Maroc – Libye 1-0
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Libye – Cap-Vert 1-2 & Sao Tomé – Maroc 0-3
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Sao Tomé – Libye 2-1 & Cap-Vert – Maroc 0-1
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Libye – Sao Tomé 4-0 & Maroc – Cap-Vert 2-0
3, 4 ou 5 juin 2016 : Sao Tomé – Cap-Vert 1-2 & Libye – Maroc 1-1
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Cap-Vert – Libye & Maroc – Sao Tomé

GROUPE G

1. Egypte (10 points; +6)
2. Nigeria (2 points ; -1)
3. Tanzanie (1 point ; -5)
Tchad*

12, 13 ou 14 juin 2015 : Nigeria – Tchad 2-0&Egypte – Tanzanie 3-0
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Tanzanie – Nigeria 0-0 & Tchad – Egypte 1-5
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Tchad – Tanzanie 0-1 & Nigeria – Egypte 1-1
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Tanzanie – Tchad &Egypte – Nigeria 1-0
3, 4 ou 5 juin 2016 : Tchad – Nigeria & Tanzanie –Egypte 0-2
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Nigeria – Tanzanie &Egypte – Tchad

*Le Tchad a déclaré forfait après trois journées. Les résultats de ses matches ont donc été annulés.

GROUPE H

1. Ghana (10 points; +9)
2. Rwanda (6 points; +3)
3. Maurice (6 points; -9)
4. Mozambique (4 points; -3)

12, 13 ou 14 juin 2015 : Ghana – Maurice 7-1 & Mozambique - Rwanda 0-1
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Rwanda – Ghana 0-1 &Maurice – Mozambique 1-0
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Maurice – Rwanda 1-0 & Ghana – Mozambique 3-1
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Rwanda – Maurice 5-0 & Mozambique – Ghana 0-0
3, 4 ou 5 juin 2016 : Maurice – Ghana & Rwanda –Mozambique 2-3
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Ghana – Rwanda & Mozambique – Maurice

GROUPE I

1. Côte d’Ivoire (5 points; +1)
2. Soudan (4 points; 0)
3. Sierra Leone (4 points; 0)
Gabon*

12, 13 ou 14 juin 2015 : Gabon – Côte d'Ivoire 0-0& Soudan – Sierra Leone 1-0
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Sierra Leone – Côte d’Ivoire 0-0 & Gabon – Soudan 4-0
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Gabon – Sierra Leone2-1 & Côte d’Ivoire – Soudan 1-0
26, 27, 28 ou 29 mars 2016 : Sierra Leone – Gabon1-0 & Soudan – Côte d’Ivoire 1-1
3, 4 ou 5 juin 2016 : Côte d’Ivoire - Gabon 2-1 &Sierra Leone – Soudan 1-0
2, 3 ou 4 septembre 2016 : Côte d’Ivoire – Sierra Leone & Soudan – Gabon

*Le Gabon est qualifié d'office en tant que pays hôte de la CAN 2017. Les résultats de ses matches ne sont pas pris en compte dans le classement du groupe I.

GROUPE J

1. Algérie (13 points; +14)
2. Ethiopie (5 points; -5)
3. Seychelles (4 points; -4)
4. Lesotho (3 points; -4)

12, 13 ou 14 juin 2015 : Algérie – Seychelles 4-0 &Ethiopie – Lesotho 2-1
4, 5 ou 6 septembre 2015 : Lesotho – Algérie 1-3& Seychelles – Ethiopie 1-1
23, 24, 25 ou 26 mars 2016 : Seychelles – Lesotho2-0 &

 
Football : Ousmane Barry ‘’ PATO ‘’, un champion grec.

2016/6/1

Aujourd'hui en Guinée
Ousmane Barry, dit ‘’ PATO ‘’, pour les fans du cuir rond, est bel et bien en jambes, depuis sa débâcle lors de la CAN 2012, où il n’a probablement pas eu sa chance d’être titulaire. Tout de même, il garde ses qualités sur tous les fronts de l’attaque.

Managé par Monsieur Mohamed Condé, de la structure GOFASPORTS MANAGEMENT qui a proposé le prodige enfant de Bonfi au A. E. Larissa Football Club, 2è division grecque, ‘’ PATO ‘’, se révèle en maillon important pour la montée en Greek Super League, avec ses qualités offensives tant sur la bretelle gauche que droite. En 17 matches joués la saison écoulée, il a inscrit 2 somptueux buts et délivré 3 passes décisives pour des matches importants.
L’ex sociétaire de l’Etoile Sportive du Sahel est désormais assuré de jouer la saison prochaine dans l’élite grec, la ‘' Super League ‘’.
Avec sa force de propulsion sur le flanc et son agressivité à la pointe de l’attaque, ce jeune attaquant de 24 ans ambitionne de se faire remarquer dans le championnat grec de division 1 la saison prochaine et un retour ambitieux au sein du Syli National de Guinée.
Pour mémoire, Ousmane Barry tient encore le record inégalé de 17 buts inscrits dans le champion de ligue 1 guinéen, sous les couleurs du Horoya AC.

Ousmane TRAORE

Ecrivain-journaliste
Chef de bureau d’AEG
Directeur Général de l’Ecole Guinéenne Internationale de Riya

 
Une femme nommée Secrétaire générale de la FIFA !

2016/5/15

Aujourd'hui en Guinée Ancienne Directrice-pays du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en Guinée (2009-2010), Mme Fatma Samoura a été nommée le vendredi, 13 mai 2016 au poste de Secrétaire générale de la FIFA. C’est à la faveur du 66ème congrès de cette instance dirigeante du football mondial qui se tient actuellement à Mexico.

Elle devient ainsi la toute première femme à occuper ce poste au sein de cette fédération secouée depuis plus d'un par un scandale de corruption. Pour les observateurs, à travers ce choix, la FIFA veut redorer son image.

A l’annonce de la bonne nouvelle, les premiers mots de Mme Fatma Samba Diouf Samoura ont été les suivants : « C’est un jour formidable pour moi, je suis honorée d’occuper ce poste, a-t-elle assuré. Je suis impatiente d’apporter mon expérience en matière de gouvernance au service de cet important travail de réforme déjà engagé. »

Cette Sénégalaise bon teint a fait son entrée à l'ONU à travers le Programme Alimentaire Mondial en 1995 à Rome en Italie comme responsable logistique. Depuis, elle prêté ses services à différents postes de responsabilité dans différents pays : Djibouti, Cameroun, Tchad, Guinée, Madagascar et Nigeria.

Par ailleurs, Fatma Samoura a couvert de nombreuses situations d'urgence complexes y compris au Kosovo, au Libéria, au Nicaragua, en Afghanistan, en Côte d'Ivoire, en Sierra Leone et au Timor oriental. Elle a consécutivement servi Coordonnateur humanitaire adjoint pour le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Tchad (2007-2009) et au Niger (2010).

Avant d’être nommée comme Secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura était Coordinatrice Résidente et Humanitaire des Nations Unies et Représentante Résidente du PNUD au Nigeria.

Conformément à l’article 37 des Statuts de la FIFA, Fatma Samoura devra se soumettre à un contrôle d’éligibilité mené par la Commission de Contrôle indépendante. Fatma Samoura entrera en fonction avant la mi-juin 2016.

En annonçant le choix de cette dame comme Secrétaire générale de l’instance dirigeante du football mondial, le Président de la FIFA a déclaré : « Fatma est une femme qui possède une grande expérience internationale, une approche tournée vers le monde et qui a travaillé sur les sujets les plus brûlants de notre époque ».

Gianni Infantino de poursuivre : « Elle sait parfaitement constituer des équipes et les mener, tout en améliorant la manière dont une organisation fonctionne. Aussi, autre élément essentiel pour la FIFA, elle est parfaitement au fait que toute bonne organisation responsable se doit d’avoir les concepts de transparence et de responsabilité comme principales valeurs ».

Fatma Samba Diouf Samoura est âgée de 54 ans. Elle parle français, ouolof, anglais, espagnol et italien.

Bonne chance, madame !

Ibra

 
Fin de la mission CAF/ FIFA à Conakry pour sortir le football guinéen de la crise: le jour fatidique approche

2016/4/28

Aujourd'hui en Guinée Deux émissaires de la CAF et un délégué de la FIFA ont bouclé une mission de 48 heures ce week-end en Guinée pour tenter de désamorcer la fronde qui secoue la nouvelle équipe dirigeante de la fédération guinéenne de football.
Huit mois après sa réélection, Salifou Camara, président de la fédération guinéenne de football, est décrié par onze frondeurs de son staff, pour dit-on, des griefs liés à sa gestion.

Cette crise a éclaté en fin mars 2016, lorsque les onze frondeurs, appelés aussi « le groupe des 11 » ont écrit un courrier à leur président dans lequel ils ont dénoncé entre autres l’opacité dans la gestion des finances, l’absence régulière du président au pays.

Un mois après, Salifou Camara a répondu aux griefs des frondeurs point par point. Une réponse jugée insatisfaisante pour le groupe des 11 qui, ont promis de mettre la pression.

Faute de compromis, Salifou Camara a démis de ses fonctions son ancien allié, Ibrahima Barry, au poste de secrétaire général de son institution pour insubordination notoire et manquement grave à l’éthique sportive. Celui-ci est remplacé par Papus Touré.

Peu après, Blasco Barry a rejeté son limogeage. Il est soutenu par le groupe des frondeurs, qui ont décidé, eux aussi, de la suspension de Salifou Camara de ses fonctions.

Au même moment, la commission des arbitres entre dans la danse et annonce sa décision d’arrêter toutes les compétitions nationales de football et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Conséquence, la Ligue guinéenne de football (LGFP) a aussitôt pris acte. Le championnat des Ligues 1 et 2 est interrompu de facto, au regret de tous les fans du football.

Face à la montée des enchères, le ministre des sports et de la culture, Siaka Barry, a écrit aux instances suprêmes de football, la CAF et la FIFA, pour demander d’agir vite.

Quelques jours après, trois émissaires des instances continentales et internationales sont aussitôt arrivés en Guinée pour écouter toutes les parties en conflit. Ce sont le Malien Amadou Diakité, le Camerounais Prospère Abega et la FIFA, l’Italien Corvaro Primo.

En 48 heures, les trois émissaires ont rencontré le ministre des sports, Siaka Barry, le comité olympique, qui a tenté une première médiation, le président décrié et les frondeurs.

Au terme de leur séjour de travail, ils ont quitté Conakry pour rendre compte à qui de droit.

APA

 
Culture : Kerfalla Kanté rend un vibrant hommage à feu Lansana Sako…

2016/4/24

Aujourd'hui en Guinée L’hôtel « Palm Camayenne » de Conakry a vibré ce vendredi 22 Avril 2016 au rythme des chants et danses de l’artiste Kerfalla Kanté. C’est aux environs de 22h GMT que celui qu’on surnomme « l’oiseau de Sankara » est apparu sur scène. Après 10 ans d’absence Kerfalla Kanté est revenu avec un album goupillé par les productions « Tidiane Word Music ».

Dans son album, Kerfalla Kanté a rendu hommage à plusieurs grandes personnalités dont la Première Dame de Guinée, Hadja Djènè Kaba Condé, et l’ancien diplomate Lansana Sako.

Certains membres de la famille de feu Lansana Sako n’ont pu retenir leurs larmes lorsque « l’oiseau de Sankara » a commencé à chanter les louages de celui qui a occupé de hautes fonctions dans son pays et même au niveau international.

Ancien Ambassadeur de la Guinée en Autriche, en Allemagne, et à Viennes, feu Lansana Sako a également été Secrétaire Général adjoint à la Présidence de la République guinéenne en 1997. Très connu au niveau international, celui qui avait commencé sa carrière professionnelle au Secrétariat Général des Nations-Unies, a été décoré à la Légion d’honneur française le 21 septembre 1999 par Jacques Chirac.

"Pourquoi en Guinée on attend toujours que les gens meurent avant de leur rendre hommage?" s'interrogent aujourd'hui de nombreux observateurs.

"Les autorités doivent sanctionner positivement et négativement les cadres de l'Etat. Ceux qui ont servi loyalement le pays doivent recevoir l'honneur et toute la reconnaissance de leur patrie. Je me rappelle que durant le premier régime, les joueurs du Hafia 77 par exemple avaient tous été honorés. Je ne pense pas qu'un Monsieur comme feu Lansana Sako doit bénéficier d'une distinction aussi significative que celle de la légion d'honneur française et que dans son propre pays, qu'il n' y ait aucune forme de reconnaissance" lance un autre spectateur. 

« C’est un grand moment de souvenir pour nous amis, parents et connaissances de feu Lansana Sako. C’était un monsieur très humble, qui avait un grand-amour pour son pays » a témoigné un vieil ami de feu Lansana Sako.

La famille Sako qui s’était fortement mobilisée lors de la sortie de cet album de Kerfalla Kanté, a offert un billet d’avion aller-retour à « l’oiseau de Sankara » pour la réalisation de ses clips à l’étranger. Un véhicule 4X4 a également été offert à l’artiste par la famille de l’ancien diplomate guinéen.

In Africaguinée

 
Abdoulaye Condé Conseiller
“Antonio est une valeur à protéger “
Soumah Alsény
Alsény SOUMAH: L’Ambassadeur de l’art culinaire guinéen aux USA
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Billet du jour
Alpha Condé et les quarante voleurs
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Abdoulaye Condé Conseiller   ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients