Bannière


 
L'ambassadeur des États Unis chez le PDG de Guinée-Games
Alexander Lascaris et Antonio pour un partenariat et l'ouverture des classes en Guinée

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

20 visiteurs connectés

29 Novembre 2014 - 4h52



Le ministère de la Culture et du Patrimoine historique fait peau neuve

2014/11/26

Aujourd'hui en Guinée Après l'incendie du 23 juillet dernier, qui a mis la quasi-totalité des mobiliers en cendre, le Ministère de la Culture et du Patrimoine historique a été enfin rénové. Le financement des travaux a été fait sur fonds propre du département. Après 4 mois de travaux intenses, les travailleurs du ministère ont procédé à la présentation de leurs nouveaux bijoux. La cérémonie s'est tenue le vendredi 21 novembre dernier audit lieu en présence de Bailo Téliwel Diallo ministre d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur, Alhouseny Makanera Kaké de la Communication et certains membres du gouvernement.

Comme l'a dit l'autre «On ne peut pas parler de culture sans faire recours à la culture ». Pour confirmer ce dicton, des artistes musiciens, des troupes de danses, entre autres, se sont donné rendez-vous pour faire valoir la culture guinéenne et leurs attachements à ce département. La journée a débuté par la prestation des différents artistes qui y ont pris part.

Au prime-à-bord, l'ensemble instrumental et choral guinéen pour ne citer que ceux-là, a fait son entrée par une prestation avec un mélange de style interprété dans certaines langues du terroir, dont les messages étaient spécialement axés sur la prévention et le danger du virus Ebola.

Dans son discours d'introduction, Amirou Conté, secrétaire général du ministère de la Culture a remercié tous ceux qui ont apporté leur soutien pour la rénovation du département.

«Je suis très ravi et ému de voir enfin le ministère de la Culture rénové. Je remercie de tout mon cœur, tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à cette rénovation », a-t-il ajouté, avant d'implorer Dieu pour la santé de son ministre (Ahmed Tidiane Cissé, malade hospitalisé en France NDLR) afin que celui-ci se rétablisse.

Poursuivant, il a dit que parmi les actions à mettre en œuvre l'année prochaine, il y a entre autres, l'organisation des états généraux de la culture pour l'élaboration du document de politique culturelle de la Guinée.

Quant à Bailo Téliwel, ministre intérimaire du département, cette cérémonie permettra au département de la culture de tendre une main fraternelle au gouvernement, aux partenaires institutionnels et aux personnes de bonnes volontés, dans le but de l'accompagner à obtenir des équipements pour lui permettre de mettre en œuvre la mission qu'elle s'est assignée. Dans son propos, il n'a pas manqué de féliciter ses anciens travailleurs (14 ans à la tête de ce département) pour leurs efforts fournis.

La visite des lieux a mis fin à cette journée culturellement manifestée.

Ibrahim Kindi

 
Le Syli national à la CAN: Les parieurs de Guinée Games contents de la victoire

2014/11/26

Aujourd'hui en Guinée Les millions de fidèles parieurs de la société de loterie Guinée Games n'ont pas caché leur joie à l'égard du Syli lors de sa victoire contre l'Ouganda mercredi (2-0). Un exploit qui redonne l'espoir aux aimables supporters et parieurs de faire du Syli l'équipe d'une référence partout où ils se trouvent.

L'équipe nationale guinéenne a encore la chance de régner au niveau du continent africain. C'est le souhait des milliers de supporters et parieurs de l'équipe de Michel Dussuer. Sa dernière victoire face aux Crânes fait émerger les fans dans la joie et souhaiter la victoire de leur équipe lors de la CAN 2015 en Guinée Equatoriale.

«C'est possible, pense Naby Sylla. Vous avez vu la performance de l'équipe lors de ses deux dernières victoires face au Togo et à l'Ouganda. Donc la prochaine édition qui s'annonce déjà dans les couloirs, je suis sûr et certain, avec l'effort des dirigeants et de tout un chacun, mon équipe passera cette fois-ci en quarts de finales et puis atteindre la grande finale».

Parlant de la victoire face à l'Ouganda, Alseny Camara s'adresse au coach et à son adjoint à faire adopter le schéma 4-4-3. Un autre parieur ajoute : «Malgré la deuxième place cette année au niveau de la qualification de la prochaine CAN, je crois fermement que mon équipe fera tout pour remporter cette fois-ci la Coupe d'Afrique des Nations ».



Aboubacar 2 Sylla

 
Opinion: Non à la participation du président Alpha Condé au sommet de la francophonie du 29-30 Novembre 2014 à Dakar !

2014/11/22

Aujourd'hui en Guinée Les 29 et 30 novembre 2014, aura lieu à Dakar (République du Sénégal) le 15ème sommet de la francophonie avec pour thème « Femmes et jeunes, vecteurs de paix et de développement ». Sous l’égide du président Sénégalais, Macky Sall.

Parmi les invités, figurent plus de 77 chefs d’Etat ainsi que des littéraires, professeurs, Hommes de culture et ONG.

Pendant ce sommet, il est à parier que la situation du virus Ebola dominera l’essentiel des débats dans la mesure où ce virus est à cheval entre 3 pays de la sous-région ouest Africaine et dont un seul est membre de la dite organisation à savoir : la Guinée.

En effet, notre pays, la Guinée, traverse une situation sanitaire extrêmement difficile tant sur le plan intérieur qu’extérieur.

Sur le plan intérieur, la propagation du virus ne faiblit pas malgré l’ensemble des dispositifs préventifs pris par l’Etat et nos partenaires au développement dont le courage et la bravoure sont à saluer. Ainsi, naissent dans le pays, des initiatives de jeunes dans les quartiers, communes, préfectures et sous-préfectures pour faire face à cette situation.

A ce jour, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dénombre 1 142 morts sur 1 878 cas en Guinée.

Notre pays, la Guinée n’est certes pas doté d’un système sanitaire efficace mais avec les initiatives préventives des uns et autres accompagnés d’une forte présence de nos partenaires tels que : OMS, médecin sans frontière (MSF), le virus tend à disparaitre à petit feu.

Dans un combat sanitaire semblable à celui qui est mené actuellement en Guinée, il n’y pas de place à la dimension politique. Nous devrions plutôt renforcer la mobilisation pour faire face à cette terrible maladie au travers des conseils, des dons etc.

Sur le plan extérieur, malgré cette situation difficile que traverse la Guinée, mise à part le Sénégal, aucun pays n’a fermé ses frontières de façon durable. Le Mali n’y a même pas songé.

En tant que jeune Guinéen, c’est avec consternation que j’ai appris la fermeture durable des frontières du côté du Sénégal. Ce qui est le droit le plus absolu des autorités sénégalaises.

Au moment où d’autres pays comme la France, les USA, le Cuba nous ouvrent leur bras, notre voisin, le Sénégal nous ferme sa porte. Le Sénégal et la Guinée partagent plusieurs kilomètres de frontières communes et ont, presque, la même culture (sens de l’accueil, religion, nourriture, etc.). Alors, le choix des autorités sénégalaises bien que normal est incompréhensible.

Le Sénégal et la Guinée sont deux pays sous-développés dont certains habitants vivent encore de culture vivrière. En effet, fermer les frontières, c’est bien évidement créé des surplus de production des deux côtés de la frontière. Pour preuve, on constate avec regret la pourriture des pommes de terre et autres produits récoltés / cueillis dans la région du Foutah Djallon en République de Guinée. On note au Sénégal une pénurie de certaines denrées en provenance de la Guinée.

Depuis des années, il y a un nombre important de guinéens et de sénégalais qui vivent des deux côtés des frontières.

La culture Africaine accorde une place primordiale au bon voisinage si toutes fois les voisins reconnaissent leur proximité.

Quel que soit l’importance de ce sommet, il serait regrettable que le président Alpha Condé y assiste car sa présence validera de facto la décision des autorités sénégalaises.

Certains me diront pourquoi ne pas y aller car le président Alpha Condé a accepté de se rendre aux USA et dans d’autres pays au moment où Ebola sévissait fortement en Guinée.

Pour ma part, les différents voyages du président Alpha Condé revêt deux aspects positifs : d’une part ses voyages ont permis de mieux informer l’occident sur la maladie afin que ces pays puissent dégager un budget assez conséquent pour la lutte contre ce virus et d’autre part éviter la fermeture des frontières aériennes. Ce qui est non négligeable car la fermeture des frontières est synonyme de vivre en autarcie, coupé du reste du monde donc aggraver d’avantage la situation.

Le choix des autorités Sénégalaises étant clair, il est du devoir de la Guinée de prendre acte de cette décision et surtout de faire comprendre que de telles mesures sont néfastes pour le bon voisinage.

Il est curieux de constater qu’aucun leader Africain n’a publiquement demandé au président Sall l’ouverture rapide des frontières. Pire, il a fallu le dernier sommet de la CEDEAO à Accra pour que cette organisation sous régionale demande la réouverture des frontières.

L’ouverture des frontières aériennes est effective à ce jour pour des choix politiques car pour que les autorités guinéennes puissent assister au sommet, il faut bien évidemment s’y rendre en avion. Sans ce sommet, les frontières seraient restées fermer sans état d’âme.

A noter que l’un des remèdes de la lutte contre un problème sanitaire tel qu’Ebola demeure la prévention. Les autorités sénégalaises pouvaient par exemple intensifier les contrôles à la frontière pour mieux protéger son peuple. Malheureusement, elles ont tout simplement refusé encore l’accès du sol sénégalais à un certain nombre de guinéens en provenance de Paris dont le tort a été le non atterrissage de leur avion à Conakry pour motif d’intempéries.

De quels Afrique voulons-nous ? Celle avec ou sans frontière ? Comment construire l’Union Africaine(UA) si toutefois nos dirigeants sont incapables de créer une symbiose entre les différentes nations?

En outre le thème du sommet de la francophonie est révélateur de la vision qu’attend la jeunesse Africaine : un continent Africain sans frontière même en cas de situation sanitaire grave.

Comment pouvons-nous parler de paix et de développement si l’un des voisins tourne le dos à l’autre au moindre soubresaut de quelque nature qu’il soit ?

Les dirigeants africains ont commencé la construction de l’unité africaine bien avant les européens. A ce jour, c’est l’Europe qui nous conseille sur notre destin commun.

Il est grand temps que chaque dirigeant africain comprenne que l’Afrique de demain c’est d’abord une Afrique sans les frontières.

Mamoudou MARA

mamoudoumara@hotmail.com

 
Syli national: Un éléphant ne proclame pas son "éléphantisme", il marche sur sa proie et la piétine

2014/11/22

Aujourd'hui en Guinée On se souvient encore, il y'a peu, de la débâcle du Syli national de Guinée face à l'équipe nationale Ougandaise lors de la 2è. journée des éliminatoires de la CAN 2015. Les autorités de l'adversaire du Syli avaient annoncé des mesures dites draconiennes, empêchant les 36 membres de sa délégation de fouler, en totalité le sol ougandais. Le supporter du Syli avait compris que " quand on veut tuer son chien, on l'accuse de rage ". Les mobiles de cet acte étaient-ils :

- Ébola? ou Empêchements de gagner le match?

Tant mieux. Mais on sait qu'un chasseur qui dit avoir erroné en tuant un marcassin plutôt que la laie pour juste remplir sa gibecière est un imposteur. L'équipe nationale de Guinée avait perdu (2-0), et dans des conditions que l'on sait. Quelque soit la souche de cette attitude, l'adversaire avait pour intention de nous affaiblir pour facilement nous battre. Le voyage de Kampala aura donc été à leur avantage. Mais l'adversaire a toute fois ignoré que " tout match a un aller et un retour ", selon le rhétoricien Camarade Ahmed Sékou Touré. Le Syli d'Ibrahima Traoré devait réagir dans un contexte difficile et arracher les 6 points possibles sur le Togo et surtout sur l'adversaire ougandais. Mission accomplie pour le onze de Michel Dussuyer qui aura durant tout le match, usé de toutes ses compétences pour descendre le dernier arbre qui jonchait le sentier de ses poulains pour le pays d'Obiang N'guema. Les 2 buts de Geoffrey Massa au match aller ont été répondus par la plus belle des manières; 2 buts également signés respectivement d'Ibrahima Traoré et de Seydouba Soumah Konkolè, le poison qui tue les défenseurs.
S'ils avaient pensé réduire notre délégation pour cause d'Ébola, le Syli leur a montré que le virus ébolé n'a sa place ni dans le corps d'un sportif ni sur un terrain de football.

Si en réduisant notre délégation, ils avaient voulu maladroitement nous empêcher d'une qualification, le Syli leur a montré qu'un éléphant ne proclame pas son "éléphantisme"il marche sur sa proie et la piétine.
Mieux, le trépas de Oumar Tourade Bangoura n'était-il pas un symptôme pour la victoire et la qualification du Syli au stade Mohamed 5 de Casa où il avait contribué avec son talent made in Guinea pour les 3 points sur le Togo?

Repose en paix Tourade Bangoura, l'idole de Naby Soumah. Sur des terrains équato-guinéens, tes coéquipiers n'oublieront certainement pas de jouer avec des t-shirts à ton effigie en janvier prochain durant la CAN 2015.

Ousamne TRAORÉ
Écrivain-journaliste
Chef de bureau d'AEG en Arabie Saoudite.
Courriel: minatatraore970@yahoo.ca
Tél:(00966) 595 380 428

 
Décès brutal du joueur Oumar Tourade Bangoura: La compassion de Antonio Souaré

2014/11/16

Aujourd'hui en Guinée C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le brutal décès, ce samedi 15 novembre 2014 en Tunisie, du jeune footballeur, Oumar Tourade Bangoura, sociétaire de l'Association Sportive du Kaloum (ASK).

Je suis d'autant atterré par ce douloureux et terrible coup du sort que l'illustre disparu était un adolescent dont le talent promettait à un avenir sportif brillant. Je suis si affligé par cette grande perte qu'elle me touche directement à travers le défenseur du Horoya Athletic Club, Ibrahima Siry Bangoura, grand frère du regretté Oumar Tourade Bangoura. Mais, ce décès intervenant à un moment où le Syli national de Guinée, avec son éclatante victoire de Lomé (1-4) redonnait espoir au football guinéen, afflige tout le public sportif guinéen.

Face à ce deuil cruel qui nous frappe, et dans ces moments douloureux que nous traversons, Le bureau exécutif, les joueurs, les supporters du Horoya et moi même exprimons nos sincères condoléances à la famille Bangoura, au bureau exécutif, aux joueurs, supporters et président de l'ASK, Boubacar Dinah Sampil, à la Fédération Guinéenne de Football, au ministère des sports, aux jeunes de Guinée et à toute la famille sportive nationale. Nous partageons ce chagrin en ces moments difficiles.
Puisse notre créateur, ALLAH, LE TOUT HAUT, LE TOUT PUISSANT, ouvrir les portes de son éternel paradis et accueillir l'âme de Oumar Tourade Bangoura. Amen

Antonio Souare,
Président du Horoya Athletic Club

 
Après le refus marocain: La CAF désignera un autre pays pour accueillir la 30 édition de la CAN

2014/11/12

Aujourd'hui en Guinée Lors de sa réunion tenue mardi 11 novembre 2014, sous la présidence de son président, Dr Issa Hayatou, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a constaté le refus du Royaume du Maroc d’accueillir la prochaine Coupe d’Afrique des nations 2015 du 17 janvier au 8 février. Lors de la réunion du 03 novembre dernier entre les dirigeants du sport roi africain et les autorités marocaines, la CAF avait accordé un délai moratoire de cinq jours au Royaume Chérifien afin qu'il réfléchisse et annonce, lui même, son acceptation ou non des dates initiales de la compétition. Ce délai a expiré le 08 novembre, mais le Maroc est resté sur sa position demandant toujours le report des dates des phases finales. Ce mardi 11 novembre, le président Issa Hayatou et ses collaborateurs dont le vice-président, Almamy Kabele Camara ont pris acte de ce refus marocain avant de décider d'attribuer « sous peu » l'organisation des phases finales de cette compétition à un des nombreux pays ayant déjà déposé des dossiers de candidature dès que les premiers flous marocains ont commencé à se manifester.

Le Maroc, par la voix de son ministre des Sports, avait demandé le report de la compétition début octobre, sous prétexte "d'éviter la propagation du virus à Ebola".

Une invocation que la CAF, dans un communiqué officiel, a rejeté du revers de la main argumentant surtout que le seul pays susceptible de se qualifier sur les trois pays inscrits sur la liste alerte de l'OMS était bel et bien la Guinée qui joue cependant ses matchs "a domicile" à Casablanca (Maroc). Sans qu'aucun cas ne puisse être signalé au Maroc.

Et au fil des semaines, en effet, le flou persistant s'est si amplifié que le discours chérifien varie sans cesse autour de l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations.

Et tout le monde s'attendait dès lors à un autre choix de la part de la Confédération africaine de football (CAF). Sur ce point cependant, même si les candidats se bousculent, on devra, encore, patienter.

Autre décision importante, l'équipe du Maroc, les Lions de l'atlas, est purement et simplement disqualifiée.

La réunion du Comité exécutif de la CAF, de ce mardi 11 novembre au Caire, était donc attendue avec impatience. Qu’allait-elle décider ? Quel(s) pays accueillerai(en)t cette prochaine Coupe d’Afrique des nations ?

Finalement, la réponse sera dévoilée « sous peu », comme l’indique un communiqué de presse de la CAF. Cette dernière, qui a décidé de disqualifier le Maroc de la compétition, annonce avoir reçu « quelques candidatures d’associations nationales confirmant leur souhait d’organiser la compétition 2015 aux dates arrêtées. Ces candidatures sont actuellement à l’étude, et le Comité exécutif finalisera la sélection de l’association nationale retenue sous peu, et confirmera le lieu et la date du tirage au sort de la phase finale par la même occasion ».

L’Angola, le Nigeria, le Gabon ou l’Egypte et bien d'autres pays pourraient être en mesure d’organiser cette 30e édition, malgré des délais extrêmement courts.

Abdoulaye Condé

 
Football: Pour cause d'Ebola, la CAN 2015 n'aura pas lieu au Maroc!

2014/11/11

Aujourd'hui en Guinée La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 n'aura pas lieu au Maroc et l'équipe nationale de ce pays est disqualifiée, en raison du "refus du Maroc d'organiser la compétition" aux dates prévues (17 janvier-8 février), a annoncé mardi la Confédération africaine de football (CAF).

Le Maroc, qui devait être le pays organisateur, avait demandé à plusieurs reprises à la CAF le report de la CAN à cause de l'épidémie d'Ebola, ce que l'instance suprême du football africain a toujours exclu. La CAF annoncera "sous peu" le pays choisi pour accueillir la compétition à la place du Maroc, a-t-elle indiqué à l'issue de son Comité exécutif au Caire.

"Le Comité Exécutif a pris note de la réception, le 10 novembre, de quelques candidature d'associations nationales confirmant leur souhait d'organiser la compétition 2015 aux dates arrêtées", a précisé la CAF dans un communiqué publié sur son site internet.

"Ces candidatures sont actuellement à l'étude, et le Comité Exécutif finalisera la sélection de l'association nationale retenue sous peu, et confirmera le lieu et la date du tirage au sort de la phase finale par la même occasion", poursuit le texte.

Outre la disqualification du Maroc, la CAF a laissé entendre qu'elle pourrait décider de sanctions ultérieures envers ce pays: "La Commission d'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations Orange appliquera ultérieurement les dispositions règlementaires qui s'imposent, suite au non-respect par la Fédération Royale Marocaine de Football des clauses règlementaires et contractuelles" liées à l'organisation de la compétition.

"Le Comité Exécutif confirme donc le maintien des journées éliminatoires 5 et 6 qui auront lieu au courant du mois (14/15 novembre et 19 novembre), permettant la qualification des 15 équipes qui se joindront à la sélection nationale du pays hôte", conclut la CAF.

Samedi 8 novembre, au terme d'un ultimatum fixé par la CAF, le Maroc avait renouvelé sa demande de report de la compétition, réclamant un délai d'un an, jusqu'à janvier 2016, en raison selon lui d'un "cas de force majeure sanitaire".

Le royaume avait pour la première fois sollicité le report de la CAN le 10 octobre, en raison de la propagation du virus Ebola, qui a fait près de 5.000 morts, essentiellement dans trois pays d'Afrique de l'Ouest (Guinée, Libéria, Sierra Leone).

AFP

 
Visite éclair d'Antonio Souaré en Angola
48 heures à Luanda.

2014/11/3

Aujourd'hui en Guinée Luanda est la capitale de l'Angola, un pays pour l'affranchissement et l'émancipation duquel, du joug colonial portugais, le président Ahmed Sekou Toure et la Guinée ont payé le sacrifice consenti par aucun autre état du monde, depuis 1961, année du déclenchement de la lutte de libération. La Guinée a non seulement œuvré pour libérer l'Angola de la domination portugaise, mais aussi à installer le MPLA et Agostino Neto au pouvoir en menant sur les différents fronts des combats militaires farouches contre l'UNITA de Jonas Savimbi et le FNLA de Roberto Holden, et barrer la route du palais présidentiel à ces chefs des deux autres mouvements de libération angolais qui avaient pourtant des soutiens importants notamment occidentaux et de l'Afrique du Sud.

Depuis le 11 novembre1975, date de l'indépendance de l'Angola, le MPLA, conserve le pouvoir acquis sur le corps sanguinolent des milliers de combattants des troupes guinéennes et cubaines. Après la mort, en 1979 à Moscou, du premier président Neto, Edouardo Dos Santos préside les destinées de l'Angola. Avec une superficie de 1 246 700 km² et densité une densité de 10 habitants par km², la population angolaise est estimée à plus de 20 millions d'habitants selon les chiffres officiels du recensement de 2012 en attendant la publication des résultats de celui qui a eu lieu cette année.

La République d'Angola est un producteur de matières premières, notamment des hydrocarbures et des pierres précieuses, un pays économiquement important avec un PIB par habitant de 8 800 dollars depuis 2009. Le pays dispose de 76 626 km de route dont plus de 39 156 km goudronnés, des Voies ferrées de plus de 3000 km, des voies navigables de1 295 km, de 247 aéroports dont 50 avec piste bitumée. Ce qui prouve que ce pays que les portugais ont exploité et laissé dans un état de grande pauvreté, et en dépit de sa guerre civile qui s'est poursuivie jusqu'en 2000, a fait et continue de faire du progrès avec les vastes chantiers partout sur toute l'étendue du territoire angolais.

Cependant si la légende instaure des rapports excellents entre les présidents Alpha Condé et Edouardo Dos Santos, l'angolais d'aujourd'hui semble avoir oublié l'effort du guinéen d'hier à son épanouissement. De retour de Windhoek Antonio savoure les délices de cette magnifique ville.


Focus

 
Tarikhou : Votre rubrique qui vous interdit de rire.

2014/11/3

Aujourd'hui en Guinée La semaine passée, un vent violent a souffler du coté du royaume du Burkina Faso, ravageant ainsi le maitre des lieux, le roi Blaise comprend-rien. Comment cette chute de Blaise comprend-rien a été perçu à Sékhoutoureya ? Choisira t-il la guinée comme terre d'asile avec notre fameux Ebola ? L'équipe de Tarikhoui est allée rencontrer sa majesté le roi Môba-simbô dans son palais royal. Compte-rendu.

Journaliste Kômbo-Kômbo : Weh burkina is back !! A bas la dictature ! À bas…

Môba-Simbô : (assis dans son hamac très fâché) Eh petit ! Ferme ta gueule. Sors de chez moi, espèce d'escroc ! Tu ne sais pas que Blaise Comprend Rien est mon partenaire sûre ?

Journaliste Kômbo-Kômbo : Ah bon !! Ça je ne le savais pas sa majesté. Donc vous vous êtes connus, il ya longtemps ? Et quel a été votre rapport ?

Môba-Simbô : Ah non !! Tu es trop petit pour savoir mes rapports avec le roi Blaise Comprend-rien. Ensuite tu es un vrai khamane. Si je te dit sa tout de suite tu va informé les opposants, et peut être eux aussi, il vont réclamé mon départ.

Journaliste Kômbo-Kômbo : Soyez rassuré sa majesté. Vous êtes mon vieux père. Je vous promets la discrétion wallahi Sokho Condongni.

Môba-Simbô : Awa d'accord petit, il ne faut pas informer Koto-Maoubhè. D'abord je t'informe que c'est blaise Comprend-Rien qui a voler les voix de Koto-Maoubhè en 2010. Sinon afakoudou je n'allais pas devenir roi. Ibraraloon kaa ??

Journaliste Kômbo-Kômbo : Ok sa majesté. Je comprends pourquoi vous pleurez. Mais pourquoi il a voulu changer la constitution ? Est-ce qu'il vous a consultés ? Parce que vous aussi vous êtes un vieux politicien ? Sa majesté aujourd'hui le monde change, nous ne sommes plus au 13ème siècle, c'est fini la dictature, c'est fini la peur, c'est fini le koudaisme. Ok ?

Môba-Simbô : Awa petit sors de mon palais, moi j'ai même peur comme ça, tu sais le 1er novembre c'est la fête des militaires, ils veulent l'augmentation des salaires, et l'avancement en grade, et moi c'est Ebola qui me préoccupe d'abord.

Journaliste Kômbo-Kômbo : Ah oui sa majesté, ça fait longtemps ils n'avancent pas en grade, donc vous devez avoir pitié d'eux, ce sont vos enfants.

Môba-Simbô : Porooo !! Regarde-moi le gros menteur la, qui t'a dit ça ? Imam Saidou Fama n'a fait aucun bon résultat depuis qu'il est a la primature, d'ailleurs on l'appelle (maloko le dormeur)

Journaliste Kômbo-Kômbo : Sa majesté. Je viens de recevoir l'appel du roi Blaise Comprends-Rien, il vous dit bien de choses. Il me charge de vous informer qu'il veut venir chez vous en Guinée, mais il a peur de contracter Ebola.

Môba-Simbô : (Rire) lahilaah !! Petit pardon, va lui dire de ne pas venir ici, c'est un gros bagage pour moi, et puis comme il se dit médiateur, il n'a qu'a partir faire la médiation entre lui et sa population. (Rire)

Journaliste Kômbo-Kômbo : Ok sa majesté. Je veux maintenant vous quitter est ce que vous avez une chanson pour Blaise comprends-Rien ?

Môba-Simbô : Ah non petit ! Tu sais a l'heure la, il est a Yamoussokoro, donc je préfère chanter pour nos soldats, comme ça, ils vont bien danser tout en buvant du Skool ou Tamba-nayan.

Journaliste Kômbo-Kômbo : D'accord sa majesté. Je vous écoute, mais faites vite Toumba et Dadis sont la, ils veulent vous rencontrer pistolet en main.

Môba-Simbô : Bon écoute petit je commence : Ah sori nan mai !! N'bara wo khebou !! La Guinée sorrii !! (Pris par la peur, parce qu'il a entendu la voix de Toumba, sa majesté enlève sa chaussure et prend la fuite par l'express Yamoussoukro Ouaga).



A la semaine prochaine. Mais ne riez pas

Issiaga Douprou Sylla.

 
Football: 9 ème journée de Saudi Pro League, Al Ethiad Vs Hajer , AEG invité

2014/10/31

Aujourd'hui en Guinée Arrivés dans une ambiance festive à l'aéroport international de Djeddah hier soir à 17h 30', heure locale, les joueurs de Hajer FC sont déterminés à réaliser un exploit ce vendredi face à Ethiad pour la 9ème journée de Saudi Pro League.

Le chef de bureau d'AEG, a été invité par le président de Hajer FC en ces termes: " je veux que vous médiatisez ce match dans les médias guinéens ", nous a t-il confié hier nuit à l'hôtel Marriott au retour de l'entraînement.
Ce besoin s'explique par la présence de notre compatriote Naby Soumah dans les rangs du club du président Nassif.

Classé 7ème, les joueurs du club de la ville d' Al Hassa tenterons ce vendredi de prendre en échec l'équipe d'Ethiad menée par leur attaquant Moukhtar Falata, très en forme actuellement.

Mais tout se jouera ce soir au nouveau stade de la cité sportive du Roi Abdel Aziz à 16 h 45' GMT.

Nous y reviendrons.

Ousmane TRAORÉ
Écrivain-journaliste
Chef de bureau d'AEG en Arabie Saoudite.
Courriel: minatatraore970@yahoo.ca
Tél:(00966) 595 380 428

 
CAN FÉMININE : Guinée Games positive l'image de la Guinée

2014/10/27

Aujourd'hui en Guinée Depuis le 25 octobre denier, la Namibie, connue autrefois sous le nom de Sud-ouest-Africain, abrite les phases finales de la 11ème Coupe d'Afrique féminine de football. Avec Huit (8) pays qualifiés, (Nigeria, Cameroun, Afrique du Sud, Côte-d'ivoire, Namibie, Ghana, Zambie et Algérie), le tournoi a répondu à toutes les attentes avec un niveau croissant du football féminin continental. Ce samedi 25 octobre se jouent le match pour la troisième place (Côte-d'Ivoire-Afrique du Sud) et la finale (Nigeria - Cameroun). Ces deux finalistes et la gagnante de la petite finale sont les équipes qui représenteront le continent africain aux phases finales de la coupe du monde féminine en 2015 au Canada.

Le Syli féminin n'a pas pu se qualifier pour cette CAN féminine, mais la Guinée, à travers certaines de ses personnalités, est remarquablement présente en Namibie. D'abord, le vice président de la CAF, Almamy Kabele Camara est le vice président du comité d'organisation de la compétition. Ensuite, le secrétaire général de la fédération guinéenne de football, Ibrahima Blasco Barry est membre à part entière de ce comité d'organisation.
Mais, la présence la plus marquante du pays est certainement le sponsoring de l'événement par la société "Guinée-Games" de M. Antonio Souare, président du Horoya Athletic Club. Le président de la fédération guinéenne de football, Salfou Camara Super V a, pour cette raison qui en vaut la peine, tenu à faire le déplacement de Windhoek et soutenir l'initiative louable d'Antonio Souare en faveur d'une vision positive de la Guinée.
Depuis les premiers jours de la compétition, en effet, ses experts et spécialistes en marketing et en communication, (sous la houlette de Nanette Claudia Sokambi), s'investissent profondément sur le terrain pour faire parler autrement de la Guinée, imposer le respect de la Guinee (sur et en dehors du terrain). En cette période particulièrement dégradante pour notre pays, où tous les médias du monde ne le citent que pour évoquer l'épidémie à virus Ébola, justement redoutée partout dans le monde, "Guinée-Games", par son sponsoring, fait vivre et respecter la Guinée en lui assurant une image plus que positive dans le monde du football africain. Partout ici à Windhoek, tous les dirigeants sportifs présents et l'opinion sont fortement impressionnés par l'implication de Guinée-Games à la réussite du tournoi. Et quand ont parle de la Guinée, la réaction est toujours "good, congratulations, etc" et non "Ébola". Pour une fois, depuis des mois s'éternisant, la Guinée bénéficie d'un autre regard dans les forums internationaux.
Il faut aussi noter que les matchs de ces phases finales sont offert par Guinée-Games à la télévision nationale ( RTG).

Sensible à cet effort patriotique, l'ambassadeur de Guinée en Angola, Djigui Camara est également venu à Windhoek remercier Antonio Souare.
Pour l'histoire, il est important de rappeler que la Guinée a joué un rôle de premier ordre dans la lutte de libération de l'ancienne colonie allemande (1884–1915), placée sous le protectorat du régime d'apartheid de l'Afrique du Sud (1920). A commencer par Sam Nujoma, son premier président, au simple membre, tous les dirigeants de la SWAPO ont obtenu le passeport guinéen et ont bénéficié de tous les soutiens matériels, financiers, politiques, psychologiques dans la lutte de libération de la Namibie. Des enfants et adolescents namibiens ont été scolarisés en Guinée et beaucoup d'entre eux ont profité des bourses d'études supérieures offertes par le gouvernement guinéen de l'époque pour se former dans les plus grandes universités aux différentes branches du savoir.

La Namibie est devenue un État indépendant le 21 mars 1990.

Sa population est majoritairement noire bantoue avec des minorités blanches afrikaner et allemande (7 %), de Chinois (2 %) et des métis (6,5 %).
Géographiquement, avec ses 842 000 km2 et ses 2,1 millions d'habitants, la Namibie est l'un des pays les plus arides et les moins peuplés du monde. Elle est le deuxième pays le moins dense au monde après la Mongolie.

Elle est entourée à l'ouest par l'océan Atlantique, au nord par l'Angola, au sud par la République d'Afrique du Sud, à l'est par le Botswana et au nord-est la Zambie. Elle est distante de quelque centaines de mètres du Zimbabwe, le long de la frontière entre le Botswana et la Zambie sur le cours du fleuve Zambèze.

La Namibie est membre de l'ONU, membre de l'Organisation de l'Unité Africaine et est devenue en 2014 observateur associé à la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CPLP) lors du sommet de Dili.

Abdoulaye Condé

 
Stadium Mohammed V de Casablanca : Syli national-Blacks Stars du Ghana font match nul

2014/10/12

Aujourd'hui en Guinée Au Stadium Mohammed V de Casablanca où le match a été délocalisé, le Syli National de Guinée a partagé le point du match nul avec les Blacks Stars du Ghana, le samedi 11 octobre 2014, en éliminatoires CAN 2015, la troisième journée. Ce qu'il faut retenir qui est le plus important, c'est que malgré que la rencontre se soit déroulée sur terrain neutre à cause de l'épidémie à virus Ebola, les Guinéens ont pu tenir tête aux Ghanéens, largement favoris par tous les grands pronosti...queurs. Avec ce nul, le Syli reste en lice pour une qualification en phase finale de la CAN 2015.

Et tout reste très ouvert dans ce groupe E. Une superbe frappe d'Ibrahima Traoré (80e minute) a répondu à l'ouverture (27e minute) du score par Assamoah Gyan.

Loin donc de ses installations de Conakry, l’équipe de Guinée, avec des moyens limités, continue de se battre pour se maintenir dans la compétition.

Résultat : seuls 2 points séparent le Ghana, premier du groupe E, du Togo, dernier. Reste maintenant aux Guinéens à réussir une bonne performance le 15 octobre à Tamalé, lors de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2015

Abdoulaye CONDE

 
Bouba Sampil : Fossoyeur du patrimoine culturel guinéen

2014/9/30

Aujourd'hui en Guinée C’est avec une forte indignation que j’ai appris que le sieur Bouba Sampil aurait déposé le nom « NIMBA » à l’Organisation Internationale de la Propriété Intellectuelle à Genève comme « propriété privée ».

L’imposture de Bouba Sampil ne lui suffit plus ; en effet, il vous souviendra que deux fois de suite, le PMU est mort entre ses mains ; de nos jours, il s’attaque au symbole culturel qui est la pièce de masque que la Guinée n’a en partage avec aucun pays du monde car, le NIMBA symbole de la fécondité de l’art baga est exclusivement guinéen.

Cela me met en forte colère parce que je comprends que les Guinéens ne comprennent pas encore suffisamment les capacités de trahison, de mensonges, de bassesse de Bouba Sampil ainsi que le mal qu'il fait dans tous les domaines. Ses relations avec feu Elhadj Fodé Soumah ( sur lesquelles nous reviendrons ) en sont la parfaite illustration.

Il y en a marre. Il faut que cela cesse définitivement. Ceux qui ignorent la face maléfique de Bouba Sampil se gargarisent avec le prétendu amour qu’il a pour la jeunesse ou pour le Pr Alpha Condé.

Mon chauvinisme m’interpelle à dire aux autorités guinéennes de poursuivre le sieur Bouba Sampil qui cherche malhonnêtement à détourner le symbole en chef de la culture guinéenne « le NIMBA ».

Je demande à tous ceux qui aiment la Guinée et les femmes et hommes de culture en particulier de se réveillez et de s’inspirer du fait que la seule exception qui a été acceptée de tous dans la formation de l’Union européenne a été l’exception culturelle ; car, quand l’Homme perd tout, c’est sa culture qui lui reste.

Détourner un patrimoine culturel en le gardant pour soi est pire que les milliards de deniers publics détournés par des fossoyeurs économiques ; quant à Bouba Sampil, il cumul les deux.

Oui, Bouba Sampil est bel et bien le fossoyeur de notre patrimoine culturel « NIMBA », il veut tuer ce que les guinéens aiment avec orgueil.

Le PDG de « NIMBA MINING » a du mépris pour la Guinée et pire, veut se moquer de l’intelligence des Guinéens en mettant la sienne au service du mal contre la Guinée.

Ensemble, empêchons Bouba Sampil de sacrifier et détruire nos valeurs culturelles, notre NIMBA NATIONAL.

Affaire à suivre.

Isidore BANGOURA

 
Football: Naby Soumah inscrit son 1er. but sous sa nouvelle tunique.

2014/9/30

Aujourd'hui en Guinée Qualifié la semaine passée après la signature d'un contrat d'une saison, l'international guinéen Naby Soumah vient de marquer son retour sur les pelouses saoudiennes, inscrivant pour son tout premier match, un somptueux but face à Khaleej KSA, lors de la 6e.journée de Saudi Pro League, dimanche dernier.

La signature du contrat du joueur du Syli national à Hajer FC avait pour objectif, selon le coach Nassif Beyaoui de '' créer une animation de jeu au milieu du terrain '' afin de rendre la ligne d'attaque plus efficace. C'est pour quoi, dans son nouveau rôle de meneur de jeu, Naby Soumah '' Soukalala '' , n'a pas manqué de se montrer précis dans ses passes. C'est d'ailleurs lui qui ouvre le score à la 24e.mn, égalisant ainsi pour son équipe en déplacement à Dammam. À l'heure de jeu, Ryad Al Ebrahim double la marque pour les hajaristes. Mais les coéquipiers de Naby Soumah se font rejoindre au score par Ibrahim Al Zawahreh dans le temps additionnel. Un point de pris à l'extérieur rejouit le guinéen en ces termes : '' J'avais envie de retrouver le terrain. Je suis très content de marquer ce soir pour mon premier match '', nous a t-il confié dans le bus après le match. '' Nous allons nous concentrer désormais sur la réception de Orobah FC après la trêve '', a t-il finit

Après une trêve bihebdomadaire -pour la tabaski- Saudi Pro League reprendra le 16 octobre prochain. L'attaquant de Michel Dussuyer aura l'occasion d'évoluer à cette date , devant son public d'Al Hassa, lors de la 7e. journée pour la réception de Orobah FC. Nous y reviendront.

Ousmane TRAORÉ
Écrivain- journaliste résident à Djeddah.
Chef de bureau d'AEG en Arabie Saoudite.

 
L’évènement Culturel de l’année: P Square à Conakry du 8 Novembre au 1er Décembre 2014 pour le FIP

2014/9/23

Aujourd'hui en Guinée « Halte à Ebola. Mais aussi halte à l’isolement ou à la stigmatisation du pays, la Guinée », avec P Square, sous la signature de Tidiane World Music!

C’est l’évènement culturel de l’année 2014 en Guinée Conakry. Le Festival International pour la Paix (FIPA), avec en live l’emblématique P Square le samedi 8 novembre 2014, au stade de Nongo, le jour de l’inauguration de ce bisou du sport roi mis à la disposition de la jeunesse guinéenne.

Avec ses trente années d’expériences, Tidiane World Music, qui signe l’évènement culturel, entend mobiliser les Guinéens et amis de la Guinée, de tous les horizons, pour apporter sa contribution à la lutte contre l’ennemi publique N°1 en Guinée et Afrique de l’Ouest, l’épidémie du virus Ebola. C’est pourquoi d’ailleurs, à l’occasion de ce grand évènement, sur chaque ticket vendu, 5 000 FG seront directement versés à la Coordination Nationale de Lutte Contre le Virus Ebola. A terme, notre compatriote Tidiane Soumah vise la mobilisation de 250 millions de FG pour la cause nationale.

D’où l’intérêt de la mobilisation de toutes les couches socioprofessionnelles pour ce concert, premier du genre en Guinée. Chacun doit s’y mettre de son côté. En achetant un ticket de ce concert, chers compatriotes, sachez que vous avez déjà contribué à hauteur de 5 000 FG pour la lutte contre le mal commun de notre siècle.

Pour Tidiane Soumah, la contribution à la lutte contre le virus Ebola est circonstancielle. Car pour lui : « La Guinée a été bâtie sur danse. La Guinée a été vendue à l’étranger à travers les ballets Africains et les ballets Djoliba. C’est la danse qui a vendu la Guinée. Donc aujourd’hui, nous voulons ramener la danse dans le cœur des guinéens. »

Voilà pourquoi, le Festival International pour la Paix en Guinée se prépare minutieusement. Dont l’ouverture officielle est prévue pour le samedi 8 novembre 2014, et la clôture le lundi 1er décembre 2014.

Pour la réussite de cet évènement, rien n’est laissé au hasard. Toutes les dispositions sont prises, tant sur le plan sécuritaire qu’organisationnel. C’est surtout ça qui fait la force de Tidiane World Music.

Amadou Camara & M. S

 
Après l'attribution de la CAN 2023 à la Guinée : La Guinée remercie le Président Hayatou

2014/9/21

Aujourd'hui en Guinée Au retour du siège de l'union africaine (UA) où le comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) a livré son verdict dans la désignation des pays organisateurs des Coupes d'Afrique des Nations (2019, 2021 et 2023), la délégation de Guinée (gouvernement, sponsor et fédération de football) a rendu, dans la soirée du 20 septembre, une visite de remerciement au président Issa Hayatou.
L'audience s'est déroulée à la résidence présidentielle du président de la CAF au Sheraton d'Addis-Abeba, assisté de son vice président et frere de confiance, Almamy Kabele Camara.
La délégation guinéenne comprenait les ministres Oye Guilavogui ( Telecoms), Ansoumane Conde (Budget), Domani Dore ( Sports), Noumouke Kaba, premier conseiller ambassade de Guinée en Éthiopie, le président du Horoya, Antonio Souare, PDG Guinée-Games, sponsor de la candidature nationale, le président de la fédération de football, Salifou Camara Super V, Laye Oumar Koulibaly, membre, Ibrahma Barry Blasco, secrétaire général.
Le ministre Oye Guilavogui, président du Comité préparatoire et porte parole de la délégation a exprimé les sincères remerciements et profonde reconnaissance de la famille sportive, des populations, de la jeunesse guinéenne, du chef de l'état et de son gouvernement au président de la CAF, Issa Hayatou pour cette attribution de grande signification amicale. Partout en Guinée, affirme le ministre des Telecoms, la joie s'exprime comme pour dire que tout le pays est satisfait et heureux de cette décision.
Selon le porte parole, cette désignation pour 2023, sans appel à candidature, est l'expression éloquente de l'attachement du président Issa Hayatou à la Guinée. Le ministre a pris l'engagement que son gouvernement et la Guinée feront tout pour honorer la confiance placée au pays en organisant dans les délais prévus la CAN de 2023. En assurant que son gouvernement est conscient sur le fait que la CAN est un vecteur important de développement socioéconomique.
Le président Hayatou, en réponse, a exprimé son émotion par rapport à cette démarche guinéenne qui résulte d'une fraternité réelle et solide.
Il a profité pour expliquer les règlements et critères de la CAF dans l'attribution de ses compétitions aux pays candidats. L'engagement politique et le facteur économique des pays candidats sont fondamentaux, dit il, dans la prise de décision. A ce niveau, le Cameroun et la Côté d'ivoire étaient en avance sur la Guinée. Mais, nation de football, votre pays ne pouvait pas ne pas avoir une CAN, et c'est là dit il que la CAF vous a pu vous aider en offrant de facto l'organisation de la CAN 2923 à votre pays.
Le président Hayatou compte sur la Guinée pour réussir le pari. A ce titre, il conseille aux autorités du pays d'engager dès à présent les investissements nécessaires. Il a réaffirmé son amour pour la Guinée "ma deuxième patrie" assure le président Issa Hayatou
Pour conclure la cérémonie, le vice-président de la CAF, Almamy Kabele Camara a tenu aussi à exprimer ses remerciements et sa reconnaissance personnels à son patron. S'adressant au président de la CAF, Almamy Kabele Camara, a aussi indiqué : " M. le président, la Guinée et son président, votre frère, le professeur Alpha Conde vous resteront éternellement reconnaissants". Almamy Kabele en a profité pour encore féliciter son chef, Issa Hayatou eleve aujourd'hui à la deuxième position du leadership du football mondial. Il a formulé des prières pour la santé du président Issa Hayatou auquel il souhaite d'atteindre la cime la plus élevée du football mobdial.
Almamy Kabele a enfin prodigué des conseils à la délégation guinéenne afin que le pays prenne toutes les dispositions adéquates permettant d'être effectivement et honorablement au rendez-vous de 2023.

 
Transfert-football : Naby Soumah signe à Hajer football Club

2014/9/21

Aujourd'hui en Guinée C'est desormais officiel, l'attaquant international guinéen Soumah Naby signe son retour en Arabie Saoudite après une saison passée à Difâ Hassani El Jadida de la Ligue 1 marocaine. On se souvient que son passage dans ce club marocain avait porté de précieux sésames : deux trophées en une seule saison. Alors qu'il avait signé là pour deux saisons, le club marocain s'est vu déposséder de Naby Soumah, ramené pour la 2e.fois dans le championnat saoudien de division première par Nacif, actuel coach du club. De souche tunisienne, ce technicien connaît les qualités du joueur guinéen qu'il a vu briller de mille feux de 2006 à 2012 sous les couleurs du Club Sportif Sfaxien.

Naby Soumah s'est ainsi engagé hier soir à 19h GMT pour une saison avec Hajer Football Club, actuel 6e. du championnat de première division saoudien pour la grande satisfaction du jeune président Sami Mohammed Al Mulhum et du staff technique du club de la ville d'Al Hassa. Mais pour le joueur du syli national, son retour en championnat saoudien est un grand défit selon ses propos confiés au micro d'AEG : '' Je suis très heureux de retrouver le championnat saoudien que je connais très bien. Pour moi, ce retour est un gros challenge. J'ai non seulement envie d'aider le club à progresser mais je dois aussi enchaîner des performances pour revenir en équipe nationale de Guinée et participer à la prochaine CAN ''.

Pour mémoire, le nouveau chouchou de Hajer FC avait inscrit une quinzaine de buts pour Faisaly FC au compte de la saison 2012-2013. Désormais, il devrait mener le jeu des '' hajaristes '' et tenter de marquer de somptueux buts contre Al Hilal FC et Al Shabab FC face auxquels il n'avait pas réussi à scorer. Attendons de voir le '' Soukalala'' qui sera dans le groupe après le match contre Al Hilal lundi prochain en coupe du Roi.Bonne chance à notre international.

TRAORÉ Ousmane
Écrivain- journaliste.
Chef de bureau d'AEG en Arabie Saoudite.

 
Attribution de l'organisation de la CAN 2023 à la Guinée : Déclaration de Super V

2014/9/20

Aujourd'hui en Guinée L'attribution, ce samedi, de l'organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2019 au Cameroun, 2012 à la Cote d'Ivoire et 2023 à la Guinée à la Guinée réjouit tant les dirigeants de l’instance sportive de Guinée, la FéGuifoot que le gouvernement, très impliqué sur ce dossier.

Déclaration

En ce jour symbolique du 20 septembre 2014 dans cette ville historique, le choix de la Guinée pour l’organisation de la Can de Football en 2023, a une portée symbolique forte.
La Guinée qui a postulée et obtenue la confiance de l’Afrique du football est une Guinée qui revient au devant de la scène, une Guinée qui s’est battue il y a 50 ans pour que l’Afrique entière recouvre sa liberté et qui, encore aujourd’hui, sera comme un seul homme prête à relever le défi de l’organisation, du développement.

En tant que Président de l’instance dirigeante du football, je salue le résultat obtenu qui est à l’honneur de la jeunesse entière et des innombrables personnes connus et méconnus –officiels et privés, homme de médias ou cordonnier…) qui, nous ont permis d’atteindre cet objectif tant espéré.
Ce fruit de "plus d’un de travail acharné main dans la main avec le ministère des sports, le gouvernement ainsi que des partenaires privés de Guinée ", nous réjouit. "On est récompensé cet après midi mais ça a été chaud, c'était très ardu parce que les autres dossiers étaient excellents".
C’est le lieu de remercier les délégations des pays postulants, les membres du comité exécutif, notre agence conseil Insys ainsi que le gouvernement Guinéen pour son accompagnement et son soutien indéfectible.
Nous remercions le peuple de Guinée mais surtout la famille sportive qui, nous ont fait confiance.
"Je suis content de pouvoir déclarer solennellement aujourd’hui devant l’Afrique et le monde entier que, nous avons réussi à obtenir cette organisation tant espérée en Guinée et que le travail pour la Can de Football en 2023 commence déjà maintenant car les chantiers sont immenses (...).
On va faire tous nos meilleurs efforts pour que les 16 nations soient reçues au mieux en Guinée", pays aux frontières multiples et à la tradition de fair-play avéré.
4 régions naturelles de quatre zones géographiques distinctes, un pays aux frontières multiples, aux cultures diversifiées mais indivisible.
Un peuple digne et courageux que nous saluons d’ici et qui se bat en ce moment face à une pandémie à virus Ebola, que la Guinée et ses voisins vaincront pour aller vers de nouveaux défis sportifs et économiques.
Comme l’a dit l’autre
Guinea Is Back
Je vous remercie
Salifou CAMARA,
Président de la Fédération Guinéenne de Football

 
Ayatou nommé 1er vice président de la FIFA: La Guinée félicite le président de la CAF

2014/9/15

Aujourd'hui en Guinée En marge des réunions annuelles des différentes commissions de travail de la CAF, dont ils sont membres actifs, les délégués guinéens ont été reçus, dimanche 14 septembre, par le président Issa Ayatou, en présence de son vice président et frère Almamy Kabele Camara, dans ses bureaux aménagés au siège de l'union africaine à Addis-Abeba.

Conduite par Salifou Camara Super V, président de la fédération guinéenne de football, cette délégation comprenait le vice-président, Ibrahima Sory Conte, le secrétaire général, Ibrahima Barry Blasco, Antonio Souare, président du Horoya, membre de la Commission Marketing-TV de la CAF.
La délégation sportive guinéenne était spécialement venu féliciter le président de la CAF pour avoir été récemment élevé au rang de président senior de la FIFA, donc de premier vice-président de l'institution internationale de football.

Pour le président de la fédération guinéenne de football, cette distinction hautement méritée consacre les compétences d'un dirigeant exclusivement voué à la cause du football. "Vous êtes, monsieur le président, votre dévouement, votre compétence toujours prouvée, vos résultats tangibles font de vous, sans la moindre démagogie, une fierté pour l'Afrique, " a lancé Salifou Camara, porte de la délégation, en rendant hommage au président Issa Ayatou, par ailleurs président de la commission finances et président de la commission développement de la FIFA, les plus importantes structures de l'organisation mondiale du football.

Salifou Camara Super V a enfin réaffirmé la position constante de la fédération guinéenne de football et même de la Guinée de demeurer les fervents soutiens de l'homme Issa Ayatou tout simplement.

Très sensible à cette haute marque de sympathie pour sa personne, le président de la CAF a avoué avoir été fort de caractère pour ne pas verser les larmes. Il a remercié la délégation guinéenne et promis de rester fidèle à la cause du football africain.

Abdoulaye CONDE

 
Ebola: Vers le rapatriement de deux médecins néerlandais qui pourraient avoir été contaminés

2014/9/14

Aujourd'hui en Guinée Les autorités néerlandaises vont rapatrier "dès que possible" deux médecins travaillant en Sierra Leone qui pourraient avoir été contaminés par le virus Ebola, a-t-on appris samedi de sources concordantes. "Les deux médecins ont eu des contacts avec trois personnes qui sont par la suite décédées à cause du virus Ebola", a indiqué à l'AFP Friso Wijnen, porte-parole du ministère des Affaires étrangères : "ils seront rapatriés aux Pays-Bas dès que possible".

Selon l'Institut néerlandais pour la Santé publique et l'environnement (RIVM), les deux docteurs devraient arriver aux Pays-Bas dès dimanche après-midi, "si tout va bien", a déclaré à l'AFP Harald Wychgel, porte-parole du RIVM.

Les deux médecins, Nick Zwinkels et Erdi Huizenga, travaillaient dans une clinique de la fondation néerlandaise "Coeur de Lion", dans la ville de Yele, dans l'ouest du pays. Cette clinique traite d'habitude de nombreux cas de malaria. Le contact entre les deux médecins et les patients a eu lieu "la semaine dernière", selon Nick Zwinkels, cité par la télévision publique NOS. "Je peux encore dormir mais je suis très inquiet", a ajouté le médecin de 31 ans : "il y a eu deux membres du personnel contaminés dans l'hôpital, dont une est décédée". Les deux médecins n'ont pour l'instant ressenti aucun des symptômes du virus et ne sont pas contagieux, a assuré M. Wychgel. Le rapatriement sera effectué dans un avion spécialisé et les deux praticiens seront emmenés dans des chambres d'isolation à l'hôpital de Leiden, dans l'ouest des Pays-Bas. Des analyses seront effectuées afin de déterminer s'ils ont été contaminés ou non. Selon la radio néerlandaise BNR, un Néerlandais est actuellement en quarantaine en Thaïlande en attendant les résultats d'un test réalisé à l'issue d'un voyage d'affaires au Nigeria.

Le virus, contre lequel aucun traitement ni aucun vaccin n'existe, et qui est mortel dans 25 à 90% des cas, a tué plus de 2.400 personnes, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé vendredi. Il touche surtout la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Belga

 
Affaire Mamadou Fofana Vs EL Seinkoun
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Soumah Alsény
Alsény SOUMAH: L’Ambassadeur de l’art culinaire guinéen aux USA
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Page noire : Naby Youla
Le dernier des ‘’Mohicans’’ guinéens tire sa révérence !
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Affaire Mamadou Fofana Vs EL Seinkoun  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients