Bannière


 
L’Office Guinéen des Chargeurs
SOS pour éviter le gouffre

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

28 visiteurs connectés

05 Mars 2015 - 22h28



11e tournoi de la CAN U17: La Guinée troisième

2015/3/2

Aujourd'hui en Guinée Les lampions se sont éteints ce dimanche 1er mars 2015 sur le 11e tournoi de la CAN U 17 au stade Général Seyni Kounctche de Niamey par le match de classement ( Guinée 3- 1 Nigeria) et la finale (Mali 2 - 0 Afrique du Sud ). Avec ces résultats, le classement final s'établit comme suit:

Champion d'Afrique de la catégorie: Mali avec médaille d'or; deuxième, l'Afrique du Sud avec médaille d'argent;troisième, la Guinée avec médaille de bronze et quatrième, le Nigeria. Les quatre équipes sont qualifiées pour les phases finales de la coupe du monde au Chili de Santiago en octobre 2015.

Les cérémonies finales ont été présidées par le premier ministre nigerien, en présence du président de la CAF, Issa Hayatou, de ses collaborateurs, des responsables du football des pays du carré d'as dont la ministre des sports de Guinée, Domani Doré, le président de la fédération guinéenne de football, Salifou Camara alias Super V, son homologue malien, le général Kolon Diarra, le président du Horoya, Antonio Souare, le secrétaire général de la fédération guinéenne de football, Ibrahima Blasco Barry et de nombreux membres du comité exécutif notamment Mme Traore Zalikatou, Laye Oumar Koulibaly, Mohamed Lamine Tom Kaba, Mohamed Cherif Diallo Joe et beaucoup de supporters.

Pour la Guinée, au delà de la prestigieuse victoire avec le trophée de bronze (une première depuis des décennies), c'est la prestation de l'équipe du Syli Cadet impressionnant tout le public qui est rassurant.

Par rapport à cette performance, le président de la fédération, Saifou Camara Super V a annoncé des récompenses de l'état, du président de la République, du PDG de Guinée - Games, Antonio Souaré, président du Horoya aux jeunes footballeurs guinéens.

Parrain du Syli cadet, Antonio Souare a suivi de près et entouré de tous les soins ces espoirs montants du football guinéen. D'autre part, à travers le sponsoring de Guinée Games, la Guinée était également sur le podium et son image humanisée et respectée durant tout le tournoi. Pour une fois encore, la méfiance généralement observée à l'égard du guinéen dans les aéroports ou forums internationaux a cédé la place au respect, à la considération et à la distinction positive.

Enfin, le dimanche 1er mars 2015 restera comme un jour de gloire du football guinéen et à travers le sport roi, celui du pays lui même.

En effet, après le Horoya, une semaine plutôt en coupe de la CAF, l'ASK s'est aussi qualifiée au stade du 26 mai de Bamako pour les 16 e de finales de la Ligue des champions en faisant match nul (1-1) avec le Sewe Sports de San Pedro que le club de Bouba Sampil avait dominé (1-2) deux semaines auparavant sur ses propres installations du stade Champroux d'Abidjan. Est ce le début d'un nouveau printemps pour le football après celui de la décennie 70-80 ? Le temps et les faits le diront.

A. Condé

 
Les veuves des militaires décédés dans le crash d'avion commomorent leurs epoux

2015/2/12

Aujourd'hui en Guinée Hier mercredi 11 février 2015, les épouses des militaires décédés dans le crash d'avion il ya deux ans, ont organisé une cérémonie commémorative à la mémoire de leurs défunts époux. Organisée dans le quartier ENTAG dans la commune de matoto, cette cérémonie a connu des petits ennuis très éphémères liés à l'irruption sur les lieux d'une délégation de la hiérarchie militaire qui s'est plaint du manque d'information à leur niveau. Faux rétorque certaines femmes de la nouvelle association créé à cet effet qui jure avoir informé tout le monde à travers des courriers réguliers.

Par ailleurs tout s'est bien déroulé. Tout ce qui était prévue par ses femmes pour immortaliser leurs époux s'est déroulé normalement a t-on constaté sur place.
Des femmes interrogées ont exprimé leurs inquiétudes face à l'indifférence de l'Etat . Elles affirment qu'il était prévu d'ériger une stelle à la mémoire des victimes au lieu du crash au Liberia.

Hélas regrettent t-elles , ce la n'a jamais été fait jusqu'ici malgré la facilitation faite par les autorités libériennes qui ajoutent t-elles auraient mis à la disposition de l'Etat guinéen cet espace pour la mise en oeuvre de ce programme.

La cérémonie a pris fin par la lecture du Saint courant à la mémoire des victimes dans la mosquée cissela dudit quartier.

A rappelé que c'est le 11 février 2013 que 11 officiers de l'armée guinéenne ont péri dans une crash au Libéria.

LAMOUCI

 
CAN 2015 : Oû est passé l'argent débloqué pour la couverture médiatique ?

2015/2/6

Aujourd'hui en Guinée Les mauvaises habitudes ont la peau dure dans notre pays. La gestion financière de la participation à la CAN de la Guinée est plus que jamais au cœur d'une polémique. Aussi bien le budget de la participation de la CAN que l'enveloppe financière permettant à la RTG d'assurer une bonne couverture en acquérant en bonne et due forme les droits de la retransmission des matches au petit écran de la télévision nationale.

De bonne foi , le gouvernement a mis à la disposition du département de la communication plus d'un million 200 mille dollars. Ce montant a t-on appris, est destiné à l'achat des droits de retransmission des CAN des seniors en Guinée Équatoriale et des cadets au Niger.

Cette somme est versée au niveau de AFNEX qui négocie le marché au nom de SPORT FIVE les droits TV des comp2titions organisées par la CAF (confédération africaine de football). A la surprise générale, on apprend au près des partenaires, que la guinée n'est pas en règle .Une mauvaise publicité que les gouvernants ont voulu faire éviter au pays par leur promptitude a payer le dû.

Qu'à t-on fait de ce montant? A t-on réellement versé à qui de droit et intégralement? Ce sont entre autres autant de questions qui exigent des autorités une réponse pouvant éclairer la lanterne de l'opinion nationale.

Joint au téléphone, des responsables du département et de la RTG particulièrement concernés de façon trop laconique ,affirment avoir tout réglé au près du partenaire .

Par ailleurs au nom de la transparence, un compte rendu détaillé est souhaitable par le département qui a gère seul le budget de la participation guinéenne qui se situe à hauteur de 44 milliards FG.

Selon des informations reçues plus de 2/3 de ce montant serait déjà utilisé pourtant notre équipe est éliminé au stade des 1/4 de finales. Il ya alors de la matière à discuter.

LAMOUCI

 
BGDA: « Les critiques trouvent leur origine dans le lancement des hologrammes Sécurisés » M. Abass Bangoura

2015/2/5

Aujourd'hui en Guinée Depuis le lancement officiel, le jeudi 29 janvier, au Musée National de Sandervalia, par la Direction Générale du Bureau Guinéen du Droit d’Auteur (BGDA), des hologrammes infalsifiables, et ce dans le but de la protection et de la sécurisation des œuvres littéraires et artistiques en République de Guinée, des membres d’une Coordination fantôme, dite Nationale des Producteurs et Réalisateurs Indépendants de l’Audiovisuel en Guinée (CNPRIA-Guinée), ne dorment plus. Ils s’agitent à tout bout de champ pour manifester leur mécontent de voir le BGDA sécuriser enfin les œuvres artistiques de notre pays, les mettant ainsi à l’abri des pirates. Non content du lancement des hologrammes infalsifiables, cette fameuse coordination a organisé lundi 02 février à la Maison de la Presse à Coléah, une conférence de presse au cours de laquelle, le BGDA a été ainsi accusé : « la production et la distribution des œuvres photographiques, cinématographiques et vidéographiques sont devenues de plus en plus difficiles à cause de la piraterie entretenue par le Bureau Guinéen de Droits d’Auteurs (BGDA). » Voici la réaction de la Direction Générale du BGDA face à ces allégations.

« Les critiques faites à l'égard du BGDA ne trouvent leur origine, nulle part ailleurs, que dans le LANCEMENT OFFICIEL DES HOLOGRAMMES SECURISES que la Direction Générale vient de mettre en circulation sur toute l’étendue du territoire guinéen.

Suite aux allégations et différentes critiques dont le BGDA a été victime, la Direction Générale tient à préciser le manque de pertinence et d'objectivité, car elles prennent leur source dans les préjugés et les idées reçues et faites par un réseau de fossoyeurs de l’économie qui pendant des années ont trompé le secteur du cinéma et de la vidéo.

La Direction Générale se sent fortement outragée par ce type d'interventions, caractérisées par un négationnisme sans scrupule, de l'histoire du DROIT D’AUTEUR différent du DROIT CLASSIQUE.

Cette attaque médiatique de la part de certaines sangsues des œuvres artistiques en Guinée, n’a fait ni chaud ni froid au Directeur Général, conscient des efforts faits par sa Direction.

Après des années de confusion à situer la responsabilité du mal dont souffrent les auteurs de la République de Guinée : LE PIRATAGE DES ŒUVRES ARTISTIQUES, le masque vient en fin de tomber.

C’est pourquoi, je voudrais avec un peu de recul revenir sur le boucan ou encore si l'on préfère sur le vent de «demonisation» si le français le permet, que certains détracteurs déversent sur le BGDA.

Les critiques faites à l'égard du BGDA ne trouvent leur origine, nulle part ailleurs, que dans le LANCEMENT OFFICIEL DES HOLOGRAMMES SECURISES que la Direction Générale du BGDA vient de mettre en circulation sur toute l’étendue du territoire guinéen.

Contrairement à ce que pensent les mauvais esprits, il n’y a jamais eu de conflit entre l’ONACIG et le BGDA, les textes juridiques étant clairs dans la délimitation des périmètres de responsabilité.

Le BGDA, en vertu des principes généraux du droit d’auteur et des conventions administrées par l’OMPI (l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) auxquelles la Guinée est partie et obéissant aux règles professionnelles de la CISAC (Confédération Internationale des Sociétés d’Auteur et Compositeurs) est chargé :

· D’administrer à titre exclusif sur le territoire National et à l’étranger, le cas échéant par voie de réciprocité tous droits relatifs à la représentation ou exécution publique ou tout autre mode d’exploitation des œuvres protégées.

· De veiller à ce que soient respectées les conditions spécifiées pour l’octroi de licences obligatoires et d’autorisation de représentation.

· De percevoir auprès des usagers d’œuvres protégées, les redevances de ces droits d’auteurs.

Si j’ai accordé l’interview, alors que j’en avais même pas besoin, à certaines radios et télés de la place ou écrit, c’était juste pour éclairer la lanterne de mes compatriotes sur les raisons qui ont poussé, ceux que j’attendais pour applaudir et me tendre la mains de collaboration, à tenir des propos malveillants mais aussi et surtout c'est parce que, je me rends de plus en plus compte qu'il y a une campagne délibérée d’intoxication et de démobilisation depuis que j’ai pris la décision de déclarer l’interdiction des CD et DVD piratés . C’est TOUT LE MAL

Quoi de plus normal dans un monde de concurrence impardonnable qu'un Directeur de Bureau de droit d’auteur, s’investisse dans la protection des œuvres pour que celles-ci profitent aux créateurs! Eh non ! pour certains de nos détracteurs le DG est allé outre la limite fixée (par qui ?). Il ne fallait pas, qu'il envisage le futur de notre culture.

Certains individus mal intentionnés dont le lancement des hologrammes sécurisés empêche de dormir, se sont livrés au malin plaisir de dénigrer le BGDA véhiculant tant à travers les conférences de presse, des interviews à la télé, à la radio que sur le net, des propos allant dans le sens de la fragilisation de l’autorité de l’Etat et la détérioration des relations diplomatiques entre la Guinée et certains pays frères comme la Corée du Nord où les hologrammes ont été fabriqués.

Ainsi faisant, puisqu'ils n'ont rien entre les mains sur quoi nous pourrions éventuellement discuter, ils se laissent aller aux insanités.

En ces temps d’EBOLA qui dévaste notre pays, on aurait bien voulu écouter ou lire des prises de position responsables et non du charabia fortement teinté de haine et d’égoïsme visant un enrichissement illicite de la vente du sang des auteurs de ma chère Guinée.

L’objectif du BGDA dans la confection de ces hologrammes est clair, c’est rendre UNE JUSTICE SOCIALE. Celle de rendre à CESAR ce qui l’appartient.

Chercher à détourner le problème ou à distraire les gens est le propre des farfelues et des personnes non responsables. Vouloir s'en prendre à ceux qui recherchent des solutions n'est ni juste ni raisonnable.

A mes frères qui s'appuient sur un soi-disant consortium pour barrer la route à l’initiative salvatrice du BGDA, je demande de mettre la balle à terre et venir se mettre autour de la table avec la Direction du BGDA seul organisme de gestion collective pour régler les problèmes liés à la survie des auteurs en République de Guinée.

LE TRAIN DU COMBAT DES PIRATES A BOUGE ET QU’IL N’A PAS DE FREIN. CELUI QUI SE METTRA DE TRAVERS, IL VA LE MARCHER DESSUS.

Pour terminer, je dois me réjouir qu'il y ait eu d'autres interventions pour tempérer le chauvinisme de nos frères qui se sont illustrés par des injures et par la haine.

Vive la Guinée

Vive la Culture guinéenne

Vive les Droits d’auteurs pour que vivent les auteurs

Abass BANGOURA

Directeur Général du BGDA »

 
Qualification du Syli National en 1/4 de finale: « Une magistrale leçon de mérite, de cohésion et de combativité » , Khalifa G Diaby

2015/1/30

Aujourd'hui en Guinée Après Genève où, il a pris activement part, du 18 au 23 janvier 2015, aux travaux du Conseil des Droits de l’Homme, M. Khalifa Gassama DIABY, Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, en séjour privé à Paris, a suivi les prestations et la belle qualification du Syli Nationale de Guinée pour les quarts de finale de la CAN 2015. Nous l’avons joint au téléphone, juste après l’annonce de la qualification de l’équipe nationale de Guinée, pour ses impressions. Lisez

« Je ne suis pas spécialement un fan du football et encore moins un spécialiste de ce sport préféré dans notre pays. Mais le parcours et la qualification de notre équipe nationale me réjouissent et m'interpellent aussi. C'est une joie et un plaisir de voir cette talentueuse équipe se qualifier pour les quarts de finale de cette CAN.

Cette joie s'explique d'une part par le plaisir que cette qualification procure à l'ensemble du peuple de Guinée, et d'autre part, malgré que le hasard s'y soit mêlé par ce tirage au sort, cette équipe méritait d'être en quart de final (l’équipe du Mali aussi, pour laquelle, j'exprime toute mes pensées sportives et fraternelles).

Au delà du sport, on ne peut rester indifférent aux leçons morales et politiques qu'administrent cette équipe à la société guinéenne: par sa composition (qui est aussi une des clés de sa performance...), cette équipe nous démontre que pour réussir, la société guinéenne, dans tous ses aspects, doit privilégier les critères de mérite et de capacité, et rien d'autre.

Mettre chacun là où il est capable de mieux produire et de faire des résultats attendus, donner à chacun sa place selon uniquement et exclusivement sa capacité et son mérite. Cela suppose le rejet de tout autre critère de choix, notamment des critères partisans ou discriminants.

Par sa cohésion, cette équipe nous prouve, si besoin en était encore, qu'il est possible de faire vivre un esprit national et patriotique en Guinée. L'adhésion et le soutien populaire unanime à cette équipe ne font que confirmer cette évidence.

Alors, tout en exprimant mon entière joie et ma grande satisfaction pour cette qualification en quarts de finale, je veux ici profiter de cette belle occasion pour dire à mes compatriotes, de tirer aussi les vraies leçons politiques de cet événement sportif,en optant et en œuvrant, non pas seulement dans le sport( mais dans tous les domaines de la vie sociale, économique et politique de notre patrie commune) pour l'unité démocratique de notre pays, pour la primauté du mérite et de la compétence, le refus de l'ethnocentrisme, de toute forme d'exclusion ou de discrimination, et le favoritisme handicapant.

Si on est capable de le faire pour le sport, pourquoi ne pas en faire de même dans la vie sociale, politique et économique ?

C'est la condition fondamentale du développement socioéconomique de notre pays, ainsi que de sa stabilité sociale et politique.

Cette réussite du Syli est donc aussi une merveilleuse leçon politique pour notre pays, pour l'ensemble de nos concitoyens et pour tous les acteurs sociaux et politique.

Autrement dit, le respect de la règle, donner à chacun la place qui lui revient de par son mérite et sa capacité, et attendre de chacun le résultat souhaité (à défaut, la sanction attendue!)

Grand merci à cette équipe pour cette magistrale leçon sportive et politique.

Après ces manifestations de joie, ne rentrons pas chez nous pour mettre nos habits éthniques ou communautaristes, restons guinéens et guinéennes, malgré nos différences et la diversité de nos opinions et de nos autres appartenances.

Si c'est possible pour le sport, pourquoi pas pour le reste?

Une magistrale leçon de mérite, de cohésion et de combativité.

À chacun, simple citoyen, acteurs sociaux, acteurs politiques, de bien retenir cette leçon aujourd'hui et pour toujours....afin de construire en Guinée une nation démocratique solide,capable de donner à chacun de ses filles et fils,une égale espérance,une égale justice et une égale dignité.

Félicitation au Syli National, et bonne chance pour la suite. En vous souhaitant d'autres victoires.

Félicitation aussi à l'équipe du pays frère du Mali.

Vive la Guinée unie, démocratique et respectueuse des Droits de chacun et de tous. »

Propos recueillis par SACKO Mamadou

 
Communiqué du Gouvernement Guinéen suite à la qualification du Syli National pour les 1/4 de finale de la CAN 2015

2015/1/29

Aujourd'hui en Guinée Conakry, 29 janvier 2015: Le Gouvernement guinéen félicite le Syli National pour sa qualification pour les quarts de finale en Coupe d’Afrique des Nations et le remercie pour la joie qu’il apporte au peuple de Guinée en ces moments de grande épreuve sanitaire.

Le Gouvernement rappelle, ainsi que l’a fait le Chef de l’Etat, que notre équipe nationale avait déjà accompli un exploit en se qualifiant pour cette compétition dans des circonstances particulièrement difficiles. En accédant aux quarts de finale après avoir tenu tête à certaines des meilleures nations du football africain, les internationaux guinéens justifient l’extraordinaire élan de solidarité et d’unité nationale dont font preuve les populations à chacun de leurs matches.

Le Gouvernement adresse une pensée amicale et sportive à nos frères maliens qui ont été éliminés sans avoir démérité et les remercie pour le fair-play et la dignité avec lesquels ils ont accueilli ce coup du sort.

Tout en demandant aux supporters guinéens de continuer à soutenir notre Onze national, le Gouvernement leur demande de faire preuve de retenue dans les célébrations, afin d’éviter que des drames accidentels ne viennent ternir ce qui, avant tout, ne doit rester qu’un sport et une fête.

Bonne chance au Syli National !

Le Porte-parole du Gouvernement

Contact médias : M. Damantang Albert CAMARA, Porte-parole du Gouvernement, ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail

+ 224 628-20-58-58

Transmis par le Bureau de Presse de la Présidence

 
CAN 2015 : La Guinée qualifiée pour les quarts de finale au tirage au sort

2015/1/29

Aujourd'hui en Guinée À égalité parfaite avec le Mali, la Guinée s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations à l'issue d'un tirage au sort effectué à Malabo, jeudi 29 janvier.

L'issue est cruelle pour l'un, chanceuse pour l'autre. La Guinée, à égalité parfaite avec le Mali à l'issue du 1er tour (groupe D), s'est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN-2015 après un tirage au sort organisé par la Confédération africaine de football (CAF), jeudi à Malabo.

En vertu de ce tirage, la Guinée termine deuxième de la poule et affrontera au prochain tour le Ghana, vainqueur du groupe C, dimanche à Malabo.

 
CAN 2015/ Guinée-Mali :Tirage au sort ce jeudi à 16 heures à Hilton Hotel

2015/1/29

Aujourd'hui en Guinée Guinéens et maliens, après le score nul (1-1) entre le Syli National et les Aigles hier mercredi 29 janvier 2015 en troisième et dernière journée des matchs de la poule D livreront un quatrième et dernier match des nerfs qualificatif ce jeudi 30 janvier 2015 au Hilton de Malabo.

Dans son Quartier Général, en effet, la Confédération Africaine de Football (CAF), face à cette égalité parfaite entre les deux équipes, procédera à partir de 16 heures locales (15 heures TU) au tirage au sort pour déterminer la seconde équipe qualifiée du groupe D, devant accompagner les Éléphants de Côte d'ivoire (1er) vainqueur des Lions du Cameroun, éliminés.

La procédure consistera à tirer au sort par les représentants désignés des deux pays (la Guinée et le Mali) les boules N* 2 et N* 3. Celui qui tirera la boule N* sera qualifié comme 2eme du Groupe D et affrontera en quarts de finale les Blacks Stars du Ghana (1er du groupe C).
Dans le même avion pour Mongomo ce mercredi matin, où s'affrontaient le Syli National et les Aigles, en troisième journée décisive et qualitative du groupe D, dirigeants et supporters de Guinée et Mali soutienauent leurs équipes dans les limites de la fraternité et du fair play. Pour l'accès au stade, notre compatriote, Almamy Kabele Camara, vice président de la CAF, a pris les dispositions en offrant, comme depuis le début, des tickets de toutes catégories (Tribune officielle, suite, VVIP, VIP, tribunes, gradins..).

Des ministres présents aux nombreux supporters Guinéens vivant en Guinée Équatoriale en passant par les membres de la fédération guinéenne de football, l'ancien ministre de la défense n'a oublié personne ni aucun détail pour assurer aux Guinéens le maximum de confort moral et matériel. Pour sa part, le PDG de Guinée-Games, Antonio Souaré a fait louer des véhicules et bus pour transporter tout le monde de l'aéroport au terrain de Mongomo. Déjà comme à Malabo il a trouvé un bus pour le Syli depuis son arrivée à Mongomo le dimanche 26 janvier 2015

Après le match, la délégation guinéenne et les nombreux ressortissants guinéens venus de Bata, ville voisine, ont tenu à aller féliciter les footballeurs du Syli National à leur hôtel de Mongomo. C'est aux environs de 3 heures du matin que la délégation est revenue à Malabo pour suivre, à partir de 16 heures locales, le hasardeux tirage au sort.

Abdoulaye Condé
Depuis Mongomo pour AEG

 
CAN 2015: La Guinée de nouveau tient en échec le Cameroun

2015/1/25

Aujourd'hui en Guinée Pour sa deuxième sortie, le syli national de guinée tient en échec son homologue du Cameroun sur le score de 1but partout.A l'entame de la rencontre, ils étaient très nombreux ses guinéens dubitatifs d'un succès de leur équipe nationale à cause des statistiques qui est largement faveur du Cameroun. Tenez vous bien. Pour 11 rencontres officielles entre ses deux équipes la guinée n'a gagné qu'une fois .Et cette victoire guinéenne date des belles époques de son football en 1979.

Conscients de cette vielle tradition en leur défaveur, le Syli légèrement remanié avec la rentrée de Seydouba Soumah, s'est voulu rassurant dès le début du match. Dans leur attentisme, Moukandjo d'un corner côté gauche et aidé par une mauvaise appréciation du gardien guinéen , ouvre le score pour le Cameroun à la 13eme minutes . Le Syli ne désarme pas.

Il continuera à pousser jusqu'à obtenir à la 43èm minutes l'égalisation grâce à un geste absolument superbe du capitaine Ibrahim Traoré , qui au milieu d'une marée de défenseurs camerounais réussira un tir enroulé qui va se loger au fond du fillettes deux équipes rejoignent les vestiaires avec ce score nul.

A la reprise , la me fiance caractérisera le jeu de deux équipes qui procéderont par des attaques placées et s'offriront un magma d'occasions non concluantes de part et d'autre.

Les deux équipes très logiquement se quitteront avec ce score nul de 1but partout. Ce score complique les choses dans ce groupe ou toutes les équipes ont à la fois 2 points et 2 buts marqués et deux buts encaissés. Une situation inédite qui promet les dernières rencontres de ce groupe explosives

LAMOUCI

 
CAN 2015: Match nul honorable de la Guinée contre la Côte D'ivoire

2015/1/20

Aujourd'hui en Guinée La Guinée a tenu cet après midi en échec la Côte D'Ivoire sur le score d'un but partout.La vieille tradition collée aux rencontres entre ses deux pays depuis plus d'une dizaine d'années semble aujourd'hui être un lointain et mauvais souvenir pour les supporters guinéens qui en prenaient très lourdement comme sévère correction.

Ce soir le syli a préféré pendant deux quart d'heures s'abstenir, observé et évolué en contre. Cette stratégie sera payante à la 36ème mn .contre le cours de jeux, Mohamed Lamine Yattara mieux servi dans la surface de réparation,d'une frappe puissante en pivot donne lavantage au syli. Les ivoiriens tenteront en vain pendant toute la première mi temps de revenir au score.La guinée pour la première fois depuis longtemps rentre au vestiaires avec cette différence confortable.

A la reprise les ivoiriens continuent à pousser et les guineens attendent et poussent à leur tour leur adversaire à la faute. Gervinoh tombe dans le piège guinéen et donne un coup de poing à Naby Keita. L'arbitre algérien placé plus près de l'action sanctionne la faute par un carton rouge.

Les ivoiriens réduit à 10 calment leurs ardeurs contre l'équipe considérée comme le petit poucet du groupe.le technicien français des éléphants qui y joue sa survie decide de lancer seydou doumbia aux côtés de Wilfrid Bony.le couple se fera plus tôt valoir.

Le joueur de Swansi en Angleterre d'un joli contrôle de la poitrine sert son partenaire du CSK Moscou qui d'un pointu ramène les deux équipes à égalité à la 71 ème mn. Le score n'évoluera pas jusqu'à la fin de la rencontre. Les guinéens rentrent dans la compétition très rassurés pour l'avenir

LAMOUCI

 
Après le match nul du Syli contre les éléphants engendre la joie dans les rues de Conakry

2015/1/20

Aujourd'hui en Guinée Les poulains de Michel Dissuyer ont fait leur rentrée dans la 30e édition de la coupe d'Afrique des nations Guinée Équatoriale 2015 par un score de un but partout face aux éléphants de côte d'ivoire. Les guinéens ont dominé sur toute la ligne la première mi - temps de la rencontre jusque le magnifique but de Yattara.

Au coup de sifflet final , les jeunes de Kaloum, quartier administratif et des affaires, ont déferlé vers la présidence guinéenne, histoire pour eux de manifester leur joie après la première prestation de leur onze national.

Bonne chance au Syli National

Ibrahima Sory Sylla

 
Guinée - Côte - d'ivoire : La guerre des bus, la réaction patriotique d'Antonio

2015/1/20

Aujourd'hui en Guinée Le match entre les Éléphants guinéens et ivoiriens à déjà commencé.Face au remplacement par la Côté d'ivoire du bus mis à disposition par la Confédération Africaine de Football (CAF) aux équipes en compétition par un autre plus majestueux, le PDG de Guinée -Games, Antonio Souaré, Président du Horoya, a réagi de façon instantanée en ordonnant la location pour le Syli National d'un bus digne d'une équipe respectable, pour éviter, sur ce terrain très sensible, tout complexe psychologique chez les joueurs guinéens.

Le bus vient d'être livré à la surprise (agréable) générale et attire la curiosité de la presse ivoirienne. Sur ce plan, l'égalité est déjà parfaite entre Éléphants de Côte-d'ivoire et Syli National de Guinée.

Ci-dessous le bus loué par Antonio Souaré pour le Syli National de Guinée








Abdoulaye Condé
Depuis Malabo pour AEG


 
Onze de départ du Syli: Mohamed Lamine Yattara et Fodé Camara titulaires

2015/1/20

Aujourd'hui en Guinée Le français Michel Dissuyer vient de publier la liste des joueurs du Syli National devant prendre part au match qui va les opposer tout à l'heure à leurs homologues de la Côte d'ivoire.Pas de grosse surprise. On note les titularisations de Fodé Camara dans l'axe et de Mohamed Lamine  Yattara à la pointe de l'attaque. Voir ci dessous la liste complète du onze de départ

Gardien: Naby Yattara

Défense: Pogba,-Fodé Camara -Baissama Sankhon- Issiaga sylla

Milieux: Kevin-Naby Keita-Aboubacar Fofana

Attaques: Ibrahim Traoré-Ibrahima Sory Conté-Mohamed Lamine Yattara

LAMOUCI

 
Can 2015 : Le vice-Président de la CAF rend visite à la délégation guinéenne

2015/1/20

Aujourd'hui en Guinée Le vice président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Almamy Kabele Camara, comme c'est l'habitude chez lui à chaque fois que le Syli national participe à une phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations, n'a pas dérogé à la tradition en rendant aujourd'hui une visite de courtoisie et de soutien à la délégation guinéenne au Sofitel Sipopo de Malabo.

A l'occasion, le président Almamy Kabele Kabèlè a été accueilli par le ministre de la Jeunesse, M. Moustapha Naité, les dirigeants de la fédération guinéenne de football, le président du Horoya, M. Antonio Souaré, le président du club rouge-blanc, Dominique Traoré, l'ancien international, Abdoul Karim Bangoura (AKB). Avec ces responsables, mais aussi des supporters anonymes, l'ancien ministre devenu influent dirigeant de la CAF a eu des entretiens et échanges fraternels et de soutien ferme au Syli National.

Ce soutien outre les conseils de grande utilité, s'est aussi manifesté par la remise de plus de 100 billets d'entrée au stade pour le match Guinée-Côte d'ivoire et Cameroun - Mali, généreusement offerts par le président Almamy Kabèlè Camara aux guinéens. Un geste hautement apprécié et salué par la délégation guinéenne et la communauté guinéenne de Guinée Équatoriale.

Abdoulaye Condé
Depuis Malabo pour AEG

 
Can 2015 : Que doit faire le Syli National de Guinée ?

2015/1/17

Aujourd'hui en Guinée Après le refus du Maroc d’organiser le plus grand rendez-vous sportif africain pour cause d’Ebola, la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) aura finalement lieu, non sans couacs pour la Confédération Africaine de Football (CAF), en Guinée Equatoriale du 17 janvier au 8 février 2015.

Du coté de la CAF, on ne nie pas ces couacs. Hicham El Amrani, le Secrétaire général de l’instance, a toutefois invité les medias et les différentes délégations d’être indulgents. « Cette CAN n’est pas classique, souligne le Marocain. En temps normal, nous avons quatre ans pour préparer le tournoi. Cette fois nous avons eu seulement cinquante jours. Nous devons travailler avec le temps qui nous est imparti. Nous estimons que la grande majorité, sinon l’intégralité des infrastructures mises à la disposition des équipes, répondent aux normes. Lorsqu’on désigne un pays hôte le 13 novembre pour une compétition qui se tient en janvier, il n’est pas possible de faire sortir de terre de nouveaux hôtels ou de nouvelles infrastructures. Un effort considérable a été fait, que ce soit pour le Burkina Faso ou le Congo. »

C’est dans cette ambiance, que tous les regards des férus du ballon rond seront braqués sur la Guinée Equatoriale, ce petit pays de moins de deux millions d’habitants qui abritera le championnat le plus prestigieux d’Afrique. Un tournoi qui regroupera comme il est de tradition, les 16 meilleures formations du continent. Un moment de pure joie et de bonheur qu'il faudra vivre intensément durant ces trois semaines. Autant dire que c’était un véritable branle bas des combats et des travaux d'Hercule pour les entraîneurs qui avaient peu de temps pour regrouper leurs troupes. Ainsi chacun s’y mettra en sa manière : des stages par ci, des matches amicaux par là ou tout simplement des concentrations.

Au regard donc du sérieux que chaque formation a fait preuve lors de ces stages, de ces concentrations et matches amicaux, on peut d'ores et déjà affirmer, sans risque de se tromper, que les rencontres promettent d'être explosives. D'autant plus qu'elles engageront les 16 équipes nationales, reparties en quatre poules de quatre équipes, dans une empoignade impitoyable où tout est envisageable et/ou chacune des formations rêve d'en sortir vainqueur.

Ces équipes qualifiées sont prêtes à gratifier les passionnées du sport roi d’un beau spectacle émaillé de prouesses techniques, d’athlétisme, de tactiques et de vélocités des artistes qu’on ne peut retrouver ailleurs qu’en Afrique.

Alors, il y a fort à parier qu’on assistera à une véritable fête africaine qui ne sera pas que de simples matches de football. Les jeux se mêleront aux enjeux, les gazons se feront scènes pour des artistes qui évoluent dans les plus grands clubs de l'Occident, les publics entonneront des chœurs. Sur des sièges feutrés dans les tribunes ou des gradins à Malabo, Bata, Ebibeyin et Mongomo, seront présents des grandes personnalités politiques et sportives, tels que, Obiang N’Guema président du pays hôte, Issa Ayatou, président de la CAF, Joseph Blater président de la FIFA, Michel Platini président de l’UEFA et tant d’autres. Aussi seront-ils présents des détecteurs de nouveaux talents et des journalistes, venus des quatre coins du monde.

Le tirage au sort qui a eu lieu en décembre dernier, est sans équivoque. Les quatre poules qui ont été tirées des pots nous promettent de belles factures. Surtout les poules C et D qui sont considérées par les spécialistes comme des groupes de la mort. Puisque dans la poule C, il y aura Ghana, Algérie, Afrique du Sud et Sénégal. Dans la poule D, Côte D’Ivoire, Mali, Cameroun et la Guinée.

La poule A, qui semble être équilibrée, regroupera le pays organisateur la Guinée Equatoriale, Burkina Faso, Gabon et Congo. Sauf surprise, le Burkina Faso, finaliste de la dernière CAN devrait émerger de cette poule avec le Congo qui a fait un véritable progrès lors des éliminatoires. Mais attention au Gabon de Obameyang et la Guinée Equatoriale qui aura le soutien de son public.

La Zambie, la Tunisie, le Cap-Vert et la RD Congo croiseront le fer dans la poule B. La Tunisie et le Cap-Vert qui fut la révélation de la CAN 2013 pourront sortir de cette poule. Mais la Zambie détentrice de la coupe en 2012 et la RD Congo sont capables de tenir la dragée haute à ces deux favoris.

Dans la poule C ou le premier groupe de la mort, l’Algérie qui se présente comme le grand favori de ce tournoi et le Ghana qui n’a jamais été éliminé au premier tour pourront tirer leur épingle du jeu en faisant beaucoup attention aux Bafana-Bafana d’Afrique du Sud en pleine forme et le Sénégal avec sa pléiade d’attaquants de haut niveau.

En sport, quoique la logique ne soit pas de mise, certains spécialistes s’accordent à dire, que dans la poule D aussi relevée que la poule C, les Lions Indomptables du Cameroun et les Eléphants de Côte D’Ivoire devraient se qualifier sans grandes difficultés face aux Aigles du Mali demi-finaliste en 2012 et 2013 et le Syli National de Guinée qui a obtenu sa qualification hors des frontières guinéennes, on ne peut s’empêcher de dire que ces deux équipes ne se laisseront pas faire devant les Ivoiriens et Camerounais lors de ces phases de poule au Stade de Malabo. Surtout que les Eléphants de Côte D’Ivoire seront orphelins de sa Majesté Didier Drogba et Zogora, et les Camerounais ressentiront sans nul doute l’absence du roi Samuel Eto’o et Song. Il faut aussi signaler que les Eléphants et les Lions indomptables doivent batailler dur pour venir à bout de cette jeune formation du Syli National qui jouera sans complexe et sans pression. Ibrahima Traoré, Ibrahima Sory Conté, Kevin Constant et l’attaquant virevoltant Seydouba Soumah « Konkonè » deuxième meilleur butteur des éliminatoires donneront du fil à retorde aux favoris de ce groupe D où il faudra s’attendre à des surprises.

Aussi, Ivoiriens et Camerounais auront-ils en embuscade des courageux Maliens amenés par Seydou Keita, décidés à jamais d’atteindre la finale de cette édition. C’est dire donc, que le groupe ouest-africain de la CAN 2015 avec le Cameroun comme intrus sera fortement disputé avec en prime un statut de leadership à faire valoir.

En tout cas, si le Syli de Guinée veut se qualifier pour les quarts de finale, il devra avoir un mental fort, rester soudé, déterminé, concentré et sans complexe. Il doit tout faire ne pas perdre le premier match contre les Ivoiriens et surtout prendre sa revanche contre le Mali qui est en passe d’être, ces dernières années, le bourreau des poulains de Michel Dussayer.

L’entraîneur doit renforcer la défense qui a souvent flotté lors des rencontres comme ce fut le cas contre le Sénégal le 13 décembre dernier au Maroc où le Syli a pris 5 buts contre 2. Trouver un bon avant-centre contre la Côte D’Ivoire qui remplacerait Seydouba Soumah « Konkonè » suspendu pour avoir écopé de deux cartons jaunes lors des éliminatoires.

Et savoir en fin qu’en football, rien n’est joué d’avance. Surtout dans ce genre de compétition, c’est souvent la détermination et l’esprit d’équipe qui prévalent et qui permettent de battre même la meilleure formation de la poule.

Aussi, avec la vulgarisation et le développement actuels du football en Afrique et dans le monde, ces pronostics sont-ils à prendre avec des pincettes. Car désormais la CAN n’est plus un voyage touristique où des joueurs de renom n’ont besoin que d’apparaitre pour brandir le trophée. Cette période est révolue. La CAN est devenue impitoyable. Ne s’en sortent indemnes que les formations fortes mentalement, bien préparées psychologiquement et bien armées sur le double plan technique et physique. Tout le monde vient pour remporter la coupe. La suite, aucune prémonition ne peut la prévoir. Des ténors peuvent trébucher comme des équipes qu’on n’attendait pas peuvent créer la surprise. Autant dire que le ballon est rond, il roule sur le gazon et personne ne peut savoir à l’avantage de qui.



Les favoris sont avertis.

Bangaly Condé « Malbanga »







 
La désacralisation des Prophètes est inadmissible

2015/1/15

Aujourd'hui en Guinée Les prophètes (que la paix soit sur eux), d’Adam à Muhammad – en passant par Ibrahim, Mussa et Issa – méritent tous une vénération totale. De même, la religion, quel que soit le nom qu’on lui donne, a toujours un caractère sacré.

Même ceux qui taillent, de leurs propres mains, une pierre pour en faire leur objet d’adoration méritent une certaine considération, ne serait-ce que pour maintenir la paix sociale et éviter des représailles : Le Saint Coran nous enseigne ceci : « N’injuriez pas ceux qu’ils invoquent en dehors d’Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah dans leur ignorance » (6:108).

L’islam est une religion de tolérance. Il est pacifique et place le respect de la justice et de la vie humaine au-dessus de tout. « Quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes » (5:32).

Tout en se désolidarisant de la violence, surtout celle qui cause la mort d’innocentes personnes, le Musulman tient au respect de sa religion, à la vénération de son prophète (paix et salut d’Allah sur lui).

Plus qu’une simple vénération, d’ailleurs, des hadiths authentiques nous enseignent que la foi musulmane n’est complète en une personne que lorsque la personne aimera le Prophète « plus que son père, son fils, sa propre personne … » (Sahih Bukhari et Sahih Muslim). La même notion est confirmée par le Saint Coran : « Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes » (33:6).
Les Musulmans du monde entier doivent donc s’offusquer de tout acte qui atteint la dignité du Noble Prophète (paix et salut d’Allah sur lui), qu’ils aiment plus que tout au monde. Quand il est offensé, ils doivent le défendre comme ils le feraient s’il s’agissait d’eux-mêmes, voire plus.

Ils doivent le faire par tous les moyens légaux.
Frères et sœurs musulmans du monde, qu’attendons-nous pour imposer, dans la paix, le respect du Prophète (paix et salut d’Allah sur lui) ? Qu’attendons-nous pour utiliser nos plumes et condamner les blasphèmes et saisir les tribunaux nationaux et internationaux ?

Qu’attendons-nous pour utiliser nos voix et dire à qui veut l’entendre – et à qui ne le veut – que caricaturer le Prophète est impardonnable ? Qu’attendons-nous pour mobiliser toute notre énergie pour suivre les blasphémateurs jusqu’à ce qu’ils arrêtent leurs offenses ? …

Nos leaders religieux à travers le monde ont le devoir pressant d’initier des actions de ripostes pacifiques mais fermes et soutenues.

Parallèlement, chaque Musulman a son rôle individuel à jouer, comme le stipule cet autre enseignement du Prophète (paix et salut d’Allah sur lui) : « Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main ; s’il ne le peut pas de sa main, qu’il la corrige avec sa langue ; s’il ne le peut avec sa langue, que ce soit avec son cœur et c’est là le degré le plus faible de la foi » (Sahih Muslim).

Nous devons agir ensemble, pacifiquement mais résolument, jusqu’à ce que la cause soit parfaitement entendue et que les Nobles Messagers de Dieu (que la paix soit sur eux), soient définitivement exclus de la satire. La liberté d’expression n’autorise pas le blasphème ou la calomnie !

« Malheur à tout calomniateur diffamateur ! » (104:1)

Que chacun de nous leur dise : « Je vous suis, jusqu’à ce que vous arrêtiez ! »

P. BARRI
Pays-Bas

 
Can 2015 : La Guinée étrillée par le Sénégal en amical

2015/1/13

Aujourd'hui en Guinée L'euphorie de la dernière victoire écrasante du onze guinéen face à l'équipe olympique du Maroc n'a pas duré longtemps. Ce soir au grand dam de ses fans, le syli a pris une douche froide contre son homologue du Sénégal en s'inclinant sur le score de 5 buts à 2.

Un début de match pourtant facile pour le syli avec une transversale du virevoltant Ibrahima Traoré. Les choses basculeront aussitôt en faveur du Sénégal qui marquera deux fois en première mi temps grâce à Dame Ndoye.

À la reprise,les sénégalais pousseront avec les mêmes hargnes de vaincre. Kara Mbodji et Alfred Ndiaye plieront le match en inscrivant le 3ème et 4ème but. Kevin constant sur penalty donnera de l'espoir aux guinéens en ramenant le score à 4 à 1. Moussa konaté ammenuisera tout espoir guinéen de revenir au score en marquant le 5ème but pour son équipe.

Aux ultimes minutes de la rencontre, Ibrahima sory conté sur un tir dévié ramène le score à jamais à 5 buts à 2.

La tradition s'impose et la guinée comme d'habitude reste dans l'ombre des sénégalais.
Cette défaite relance les choix tactiques du technicien français syli qui a vraiment eu du mal à s'exprimer contre le Sénégal. Comment allons nous être contre le Cameroun ou encore contre la côte d'ivoire qui sont d'un niveau non négligeable ?

A suivre. ..

LAMOUCI

 
CAN 2015 : Deux arbitres guinéens passent leur test avec succès

2015/1/11

Aujourd'hui en Guinée C'est désormais une évidence , la présence d'arbitres Guinéens à cette CAN. Aboubacar Mario Bangoura et Aboubacar Doumbouya respectivement arbitres central et assistant ont passé ce matin avec succès leur test à Malabo, la capitale de la Guinée Équatoriale. C'est l'une des rares fois que notre pays soit autant représenté à cette joute continentale.

Cela augure de l'espoir avec un sentiment de fierté pour la guinée aussi présente à travers le Syli national.

LAMOUCI

 
CAN 2015: Le Syli national bat en amical l'équipe olympique du Maroc

2015/1/10

Aujourd'hui en Guinée C'était le premier et véritable test d'évaluation syli ce soir pour le syli en préparation au Maroc.Les poulains de michel dissuyer ont fait d'une bouchée l'équipe olympique du Maroc (4-1). Cette rencontre qui s'est déroulé au centre technique Mamoura de Rabbat ,s'inscrit dans le cadre des matches amicaux au compte des préparatifs de la CAN équatoguinéenne.

Un début très facile pour les guinéens qui à la 10ème mn grâce à François Kamano, inscrit le premier but. Les guinéens doublent la mise à la 26ème minutes grâce à razzagui camara.

Les marocains réduiront le score à la 35ème minutes avant la pose A la reprise, le Syli poussera et accueille les marocains dans leur camp jusqu'à obtenir l'aggravation du score à la 80ème minutes grâce à Ibrahima Sory Conté. A la 87ème minutes , Mohamed Lamina Yattara conclut le festival buts des guinéens. Le Syli l'emporte finalement sur le score de 4 buts à 1.

Un véritable soulagement pour les joueurs doublé d'un réconfort moral après cette victoire éclatante qui annonce les couleurs d'une compétition honorable.

LAMOUCI

 
Décès des supporters du CIK : Les condoléances du Président du Horoya

2014/12/20

Aujourd'hui en Guinée C'est avec une profonde douleur que je viens d'apprendre le tragique accident du bus transportant les supporters du Club Industriel de Kamsar ( CIK), avec un lourd bilan de deux morts et plusieurs blessés.

Je suis effondré par cette affligeante nouvelle qui frappe encore l'ensemble du sport et de la jeunesse de Guinée, un mois après le brutal décès du footballeur Oumar Tourade Bangoura de l'ASK, le 15 novembre 2014 à Tunis.

Au nom du bureau exécutif, des athlètes, des supporters du Horoya, je partage cette dure épreuve pour nous tous, dirigeants, sportifs et supporters.

Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
J'exprime les sincères condoléances à la famille des victimes, au bureau exécutif , aux joueurs, supporters et président du CIK, mon frère, Le Général Mathurin Bangoura, à la Fédération Guinéenne de Football, au ministère des sports, aux jeunes de Guinée et à toute la famille sportive nationale.

Puisse notre créateur, ALLAH, LE TOUT HAUT, LE TOUT PUISSANT, ouvrir les portes de son éternel paradis et accueillir des victimes de ce tragique. Amen

Antonio Souare,
Président du Horoya Athletic Club

 
Présidence Guinéenne
Dr Mohamed Diané, véritable garde rapproché d’Alpha Condé
Soumah Alsény
Alsény SOUMAH: L’Ambassadeur de l’art culinaire guinéen aux USA
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Décès de Hadja N'Sira Condé
Témoignages-Hommage
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Présidence Guinéenne  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients