Bannière


 
Forum Maroc-Guinée
Discours intégral de Mohamed DIARE

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

15 visiteurs connectés

26 Octobre 2014 - 5h53


Ebola, la "plus grave urgence sanitaire de ces dernières années" (vidéo)

Les présidents Obama et Hollande, la Chancelière Merkel et les Premiers ministres Renzi et Cameron ont qualifié mercredi le virus Ebola de "plus grave urgence sanitaire de ces dernières années", a rapporté un porte-parole du Premier ministre britannique.

"Les dirigeants ont convenu que c'était la plus grave urgence sanitaire de ces dernières années et que la communauté internationale devait faire beaucoup plus et plus rapidement pour stopper la progression de la maladie dans la région", a indiqué dans un communiqué un porte-parole du Premier ministre britannique à l'issue d'une vidéo-conférence commune des dirigeants américain, français, allemand, italien et britannique.

Obama a demandé aux dirigeants européens un effort "plus important"

Le président américain Barack Obama a appelé mercredi plusieurs dirigeants européens à faire un effort "plus important" pour contribuer à la lutte contre l'épidémie d'Ebola qui fait des ravages dans trois pays d'Afrique de l'Ouest. "Le président a demandé à ces dirigeants de faire un effort plus important", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche, à l'issue d'une conférence vidéo à laquelle avaient été conviés le Premier ministre britannique David Cameron, le président français François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre italien Matteo Renzi.

Le porte-parole de M. Cameron a de son côté indiqué que les dirigeants étaient d'accord sur le fait que, face à "la plus grave urgence sanitaire de ces dernières années", la communauté internationale "devait faire beaucoup plus et plus rapidement" pour stopper la progression de la maladie. Depuis l'annonce, il y a un mois, de l'envoi de 3.000 militaires américains en Afrique de l'Ouest pour mettre en place l'infrastructure logistique nécessaire afin d'organiser la riposte contre le virus, M. Obama a exprimé à plusieurs reprises sa frustration face au manque d'implication de certains pays, sans les nommer. "Le monde dans son ensemble ne fait pas assez", a-t-il ainsi lancé mardi. "Il y a un certain nombre de pays qui ont les capacités et qui ne sont pas encore passés à la vitesse supérieure", a-t-il ajouté. "Ils doivent le faire, nous allons tous devoir faire plus car tant que nous n'arriverons pas à contenir (cette épidémie) à la source, cela restera une menace pour chacun de nos pays", a-t-il ajouté.

L'épidémie a fait 4.493 morts sur près de 9.000 cas.

La fièvre hémorragique Ebola a fait 4.493 morts sur 8.997 cas enregistrés dans sept pays (Liberia, Sierra Leone, Guinée, Nigeria, Sénégal, Espagne et Etats-Unis), selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), arrêté au 12 octobre et publié mercredi à Genève. Le dernier bilan faisait état de 4.033 morts en date du 8 octobre sur 8.399 cas recensés.

L'épidémie, la plus grave depuis l'identification du virus en 1976, est partie de Guinée fin décembre 2013. Depuis, il y a eu 2.458 morts au Liberia sur 4.249 cas.

Il y a eu 1.183 morts sur 3.252 cas en Sierra Leone et 843 morts en Guinée sur 1.472 cas.

Le bilan au Nigeria et au Sénégal est inchangé dans ce dernier bilan, soit 20 cas dont huit mortels au Nigeria, et un cas au Sénégal, un étudiant guinéen dont la guérison a été annoncée par les autorités le 10 septembre.

Aux Etats-Unis deux cas ont été recensés, l'un d'eux, un patient libérien, est mort. L'Espagne connaît un cas d'infection, une aide-soignante qui s'était occupée de deux missionaires infectés rapatriés à Madrid où ils sont décédés en aout et en septembre.

Les personnels de santé sont particulièrement touchés, avec 236 morts sur 427 infections dans tous ces pays. Au total 96 membres du personnel de santé sont morts au Liberia, 95 en Sierra Leone et 40 en Guinée, ainsi que cinq au Nigeria.

Une épidémie d'Ebola sévit par ailleurs dans une région reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC), distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest. Elle a tué 43 personnes sur 71 cas depuis qu'elle a fait son apparition le 11 août, selon un bilan daté du 7 octobre.

AFP



Banque mondiale-FMI
Ebola s’invite naturellement aux débats
Soumah Alsény
Alsény SOUMAH: L’Ambassadeur de l’art culinaire guinéen aux USA
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Page noire : Naby Youla
Le dernier des ‘’Mohicans’’ guinéens tire sa révérence !
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Banque mondiale-FMI  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients