Agriculture : Quand un détournement de 11 milliards GNF colle à la peau de Kiridi Bangoura… (Droit de réponse)

29/1/2019

C’est la première fois et c’est avec beaucoup de regret que je me permette, contre le gré de mon patron qui croit que tôt au tard la vérité fini toujours par triompher, de répondre aux allégations et aux diffamations qui se trouvent dans votre article intitulé : « Agriculture : Quand un détournement de 11 milliards GNF colle à la peau de Kiridi Bangoura… »

Extrait : « …, il faut dire que la Ministre de l’agriculture a feinté la question liée au ‘‘détournement de 11 milliards GNF par dit-on le Secrétaire général à la présidence de la République. En effet, Kiridi Bangoura avait été nommé Ministre de l’agriculture par intérim par le président Alpha Condé en 2017 en remplacement de Jacqueline Sultan. Kiridi avait alors débloqué dans les caisses du Ministère de l’agriculture 11 milliards GNF pour la rénovation du département. Il a été remplacé quelque mois plus tard par Mariam Camara à la tête du département. Les travaux de rénovation ont poussé la nouvelle Ministre à installer ses bureaux à l’hôtel Novotel de Conakry où les cadres du département venaient lui voir avec des dossiers.

Mais depuis le départ de Kiridi à la tête du département de l’agriculture il y a un an, un mois, les travaux sont restés en l’état et aucune enquête sérieuse n’a été engagée pour situer les responsabilités autour des 11 milliards débloqués par Kiridi Bangoura.

La Ministre Mariame Camara a débloqué encore de l’argent pour rénover le département afin qu’elle quitte l’hôtel où elle avait établi son bureau.

Pour le dire en un mot comme en mille, il faut dire que sous le régime Alpha Condé, les détournements de deniers publics ne manquent pas. Mais aucune enquête sérieuse n’a été engagée pour juger les cadres véreux. Sinon que c’est le changement de poste ou de département pour les cadres incriminés… »

Première allégation ; le Ministre d’Etat Kiridi Bangoura n’a aucunement débloqué 11 milliards GNF pour quelconque rénovation du Département.

Pour la petite histoire, le fameux projet de rénovation du Ministère de l’Agriculture date de 2013 pour une bagatelle de 14 milliards GNF.

Malheureusement, ce projet n’a pu aboutir, malgré l’état pitoyable dans lequel se trouvait le Département, jusqu’à la nomination du Ministre d’Etat Kiridi Bangoura, le 14 septembre 2017, Ministre par intérim de l’Agriculture (l’intérim n’aura duré que 100 jours ; 02 janvier 2018).

Pour qui connait le Département de l’Agriculture, il fait partie des ministères qui engorgent les plus gros projets de développement socioéconomiques du pays avec la visite régulière d’investisseurs et de partenaires bi et multilatéraux pour parler de projets et programmes de millions de dollars ou d’euros. Tout cela dans un environnement nauséabond, délabré et que sais-je encore dans lequel se trouvaient les locaux du Département.

C’est après ce constat amer que l’existence d’un projet de rénovation totale du Département lui a été révélé. En apprenant que l’enveloppe s’élevait à 14 milliards GNF, le Ministre d’Etat Kiridi Bangoura a instruit les services compétents et l’entreprise en charge du marché, déjà choisie avant son arrivée, de revoir la facture à la baisse pour permettre au budget du Département d’y faire face.

C’est ainsi que de 14 milliards, le budget a été baissé à 7 milliards GNF, soit 50% de réduction, pour faire face aux travaux essentiels. C’est à cette condition que le Ministre intérimaire, qu’il était, a soutenu le projet qui a finalement été accepté par le Ministère du budget, fin 2017. Et, comme la chaîne de dépense était déjà fermée au moment où le circuit administratif prenait fin, l’entrepreneur en charge des travaux a été obligé de pré-financer le démarrage du chantier, moins d’une semaine avant la fin de l’intérim du Ministre d’Etat Kiridi Bangoura, à la tête du Département. Donc, aucune somme n’a été sortie du budget de l’Etat pour ce projet pendant l’intérim assumé par le Ministre d’Etat Kiridi Bangoura.

Pour bondir sur la seconde allégation, M. Conté, si des fonds ont été débloqués par la suite, il s’agit des mêmes 7 milliards qui étaient inscrits au budget de l’Etat. La nouvelle Ministre a signé tous les décomptes financiers, au vue de l’avancement des travaux et de la présentation des factures par l’entrepreneur. Ainsi donc, financièrement, Kiridi Bangoura n’a pas financé ce projet. Prenez la peine de vérifier toutes ces informations auprès des personnes physiques et morales qui vivent toutes en Guinée.

Permettez-moi, M. Conté, de vous informer que tous les travailleurs sont revenus au Département, parce que les travaux de rénovation ont pris fin depuis 07 mois, au moins, sauf votre supposé commanditaire qui fait tout pour maintenir les locaux dans une situation de chantier. Pour preuve, la Ministre actuelle de l’Agriculture a demandé de casser de nouveau les bureaux du Ministre pour de nouveaux travaux. Peut-être que c’est en cela qu’elle « …a débloqué encore de l’argent pour rénover le département afin qu’elle quitte l’hôtel où elle avait établi son bureau. » A cet effet, je rappel qu’elle a choisi elle-même, avec l’entrepreneur, les carreaux et autres matériels.

Pour répondre à une autre de vos allégations, il y a quelques mois, l’Inspection générale d’Etat (IGE) a audité ce marché. Ce rapport existe à l’IGE et au Ministère de l’Agriculture. Merci de demander à votre supposé commanditaire de vous trouver une copie.

Voilà jusqu’où, cher ami, vous aviez été impertinent dans votre article ‘‘commandé’’ ; aucune vérification des informations mises à votre disposition, ni sur le terrain ni auprès de la personne incriminée. Et, vous n’êtes pas sans savoir que je suis un proche collaborateur du Ministre d’Etat qui l’a aussi accompagné durant les trois mois et dix jours (100 jours) passés à la tête du Ministère de l’Agriculture.

Les cadres qui ont attiré son attention sur ce projet, et qui l’ont aidé à revoir l’enveloppe financière, jusqu’à sa mise en œuvre, sont autant patriotes que lui pour avoir donné un nouveau visage au Ministère très stratégique de l’Agriculture. Ils ont été des ‘‘opportunistes’’ en sachant qu’en sa qualité de Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, il pouvait aider à mettre ce projet en œuvre.

M. Conté, je vois pourquoi certains sites Internet ne progressent jamais en Guinée.

Pour un journaliste qui a de l’éthique et qui connait la déontologie de ce noble métier, vous aurez tout fait pour avoir la version de la partie incriminée, même si vous voulez prostituer votre plume.

A la question commanditée sur les travaux de rénovation, elle a répondu, lors de la Conférence de presse ce lundi, 28 janvier 2019, « qu’il n’y a aucun problème sur les travaux de rénovation, et que elle-même et les cadres du ministère y sont pour travailler ». Donc, elle confirme pour la première fois que les travaux ont été effectivement exécutés par l’entrepreneur.

En Guinée, tout le monde connait chacun. Les propensions et les inclinaisons de tout un chacun est connu. Et, c’est la première fois que de telles accusations ont été portées sur un homme qui, depuis plus de 20 ans, assume des responsabilités dans notre pays.

Finalement, son crime a été de créer des conditions de travail correctes pour les cadres du Ministère de l’Agriculture en charge de la priorité des priorités du Président, à savoir la transformation et le développement rural.

J’espère que mon droit de réponse vous protègera des poursuites judiciaires qui ne tarderont pas.

Cheick Ah. Tidiane DIALLO
Journaliste

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.